En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

06.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

07.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 9 min 33 sec
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 44 min 45 sec
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 2 heures 23 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 3 heures 21 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 5 heures 13 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 7 heures 46 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 8 heures 44 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 23 heures 10 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 28 min 30 sec
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 1 heure 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 3 heures 13 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 4 heures 29 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 5 heures 51 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 6 heures 34 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 8 heures 1 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 8 heures 36 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 8 heures 56 min
pépites > Education
une prison à ciel ouvert ?
Les guerres de bandes gangrènent des lycées franciliens
il y a 1 jour 1 min
© AFP
© AFP
Culture

Comment 75% des Juifs français ont réussi à échapper à la mort lors de la Seconde guerre mondiale

Christophe Dickès reçoit l'historien et psychologue Jacques Sémelin, spécialiste des génocides et violences extrêmes. Ensemble, ils reviennent sur ce mystère des 75% de Juifs qui ont échappé à la mort en France sous l'occupation
Publié le 09/03/2019
Durée : 42 minutes
Chroniqueur :
Christophe Dickès
Pour profiter des podcasts en intégralité, vous devez être abonné à Atlantico.

Au mois de juillet 1942, Annette et Léa, deux jeunes filles de 12 et 14 ans sont arrêtées avec leur mère à l’occasion de la rafle du Vel d’Hiv’. Transférées dans un wagon à bestiaux au camp de Pithiviers, les enfants sont séparés de leur mère déportée à Auschwitz le 3 août 1942. Transférées à nouveau, cette fois à Drancy, les deux jeunes filles bénéficient d’une chance extraordinaire: en effet, une cousine de leur mère, assistante du commandant juif du camp,  efface à plusieurs reprises leurs deux noms sur les listes de la mort. Après maintes péripéties, elles finiront par être libérées du camp et reprendront même leur scolarité en octobre 1942, à Paris.

Cette histoire s’inscrit dans des milliers d’autres récits qui aboutissent à un constat : 75% des juifs ont échappé à la mort en France sous l’occupation. Ce chiffre constituait pour l’histoire comme une énigme et  un mystère. Auteur de La Survie des juifs en France 1940-1944, Jacques Semelin lui donne des clés d’explication. Contrairement aux travaux de Paxton, il remet en cause l’idée d’une France antisémite en distinguant d’une part l’opinion publique touchée par la déportation des femmes et des enfants, et d’autre l’Etat français. Dans cet ouvrage aux multiples nuances et préfacé par Serge Klarsfeld, il propose de comprendre comment les juifs de France vont se débrouiller pour survivre. Comment face aux arrestations et aux lois antisémites, ces derniers se sont fondus dans la population, en jouant parfois d’une double personnalité. Enfin et surtout, comment, ils vont bénéficier d’une entraide spontanée grâce à des passeurs, des faussaires, de simples hôtes ou bien même des “anges gardiens” qui, par des petits gestes dans le quotidien ou bien des actes d’héroïsme, vont faire de la France une exception dans le dessein meurtrier du nazisme. Jacques Semelin est interrogé par Christophe Dickès.

L’invité: Historien et psychologue, Jacques Sémelin est spécialiste des génocides et des violences extrêmes. Directeur de recherche émérite au CNRS, il donne des cours à Sciences Po. Il a fondé et dirigé l’Online Encyclopedia of Mass Violence, dont il est président depuis janvier 2011. Il est membre des comités scientifiques des revues European Review of History, Journal of Genocide Research et Vingtième siècle. Il est aussi membre de l’International Association of Genocide Scholars. Il vient de publier La Survie des juifs en France 1940-1944 (CNRS Editions, 372 pages, 25€). Un livre préfacé par Serge Klarsfeld.

Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

06.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

07.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Moreau Jean Luc
- 09/03/2019 - 16:09
Si beaucoup de Juifs étaient protégés
durant la période d'occupation nazi, il semblerait que les soldats Allemands n'étaient pas tous d'accord pour les rafles que les milices françaises s'empressaient de prendre en charge. Cela compliquait les choses car ceux-ci étaient fouineurs et connaissaient bien les us et coutumes des populations locales. Il y a même quelques cas dans le bourg (maintenant grande banlieue qui a augmenté de 10 fois sa population), de soldats Allemands qui se sont cachés dans les fermes et sont restés en France. Certaines femmes qui se sont mariées avec ceux qui se sont dévoilés trop tôt lors de la libération ont subit les affres de la tonte et autres malheurs que les Résistants ont bien essayé d'arrêter mais c'est aussi là que ma mère a découvert l'antisémitisme de la population qui se tenait à carreau pour ne pas dénoncer le "trafic des Résistants" de peur de rétorsion. Très jeune, j'ai pu le constater dans les années 1956-1960, où les gros propriétaires terriens que je côtoyais ne s'en cachaient pas. Mais il n'y a pas que les Juifs qui étaient dans le collimateur, tout ce qui pouvait ennuyer leur pouvoir : Communistes, Protestants, Indochinois, etc. ; j'ai quitté cette région
Moreau Jean Luc
- 09/03/2019 - 15:16
Ma mère postière a concouru
à cacher bon nombre de Juifs pendant cette période… beaucoup n'étaient pas inquiétés et circulaient librement, protégés par les habitants. Par contre, à la libération, il y a eu des crêpages de chignons qui auraient pu tourner à l'exécution pure et simple si elle n'était pas intervenue : ma mère, par sa profession, pouvait témoigner de faits et geste inventés de toute pièce ou non. Le fait d'avoir aidé ces gens Juifs en situation dangereuse, donc avoir parlementé avec les occupants et collaborateurs était le prétexte pour alimenter cette haine. La libération lui a été beaucoup plus difficile à vivre, d'après elle, que l'occupation même. Ma mère est maintenant décédée et c'est à la fin de sa vie qu'elle a confirmé les dires d'un agriculteur d'origine néerlandaise avec qui elle organisait la résistance d'une manière paraitrait-il très minutieuse
cloette
- 09/03/2019 - 11:06
mais oui
la population et l'Etat ce n'est pas la même chose !