En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© AFP
Culture

Combien y a-t-il vraiment eu de résistants en France pendant la Seconde guerre mondiale ?

Storiavoce, en partenariat avec Atlantico, évoque la période de la Résistance lors de la Seconde guerre mondiale et aborde la question des chiffres notamment. L'historien Olivier Wieviorka est interrogé par Christophe Dickès.
Publié le 21/11/2018
Durée : 42 minutes
Pour profiter des podcasts en intégralité, vous devez être abonné à Atlantico.

“Qui était (vraiment) résistant?” constitue le troisième et dernier volet de nos [Cours d’Histoire] consacrés à la Résistance (Programme de Troisième et de Première). Interrogé par Christophe Dickès, l’historien Olivier Wieviorka répond aux questions suivantes:
 
  • Possède-t’on des chiffres sur la Résistance?
  • Y-a t’il des milieux sociaux plus représentés que d’autres?
  • Existe t’il un déterminisme social dans la Résistance?
  • Quelle est la place des partis et des institutions dans la Résistance?
  • Quelle est la place des confessions religieuses?
  • La résistance est-elle uniquement une affaire de jeunes hommes? Quelle est la place des femmes?

 

L’invité: Membre de l’Institut universitaire de France et professeur des universités à l’Ecole normale supérieure de Cachan, Olivier Wieviorka, est un spécialiste reconnu de la Résistance et de la Seconde Guerre mondiale auxquelles il a consacré plusieurs livres qui font autorité, dont une Histoire du Débarquement et une Histoire de la Résistance. Il a publié avec Jean Lopez Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale (Perrin) et co-dirigé une Histoire militaire de la France avec Hervé Drévillon (Perrin-Ministère des Armées).

 

Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires