En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 8 heures 18 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 9 heures 27 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 10 heures 25 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 12 heures 58 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 13 heures 37 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 14 heures 47 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 15 heures 6 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 15 heures 25 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 15 heures 32 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 15 heures 51 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 9 heures 6 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 10 heures 6 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 10 heures 46 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 13 heures 9 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 14 heures 24 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 14 heures 58 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 15 heures 26 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 15 heures 41 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 16 heures 2 min
Belle maman

Carole Middleton : les Anglais adorent la détester

Publié le 27 avril 2011
On ne grimpe pas impunément dans l'échelle sociale en Angleterre. Carole Middleton, la mère de Kate, est devenue la tête de turc des tabloids.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On ne grimpe pas impunément dans l'échelle sociale en Angleterre. Carole Middleton, la mère de Kate, est devenue la tête de turc des tabloids.

Carole Middleton est un mystère. Comment peut-on avoir une fille aussi populaire que la princesse Diana tout en étant soi-même aussi critiquée ? Les tabloids et l'opinion publique britannique n'ont jamais rien pardonné à cette fille d'ouvriers, ancienne hôtesse de l'air devenue femme d'affaires à succès en montant une entreprise de vente par correspondance avec son mari, Michael. Cette semaine encore, la future belle-mère de William est critiquée pour avoir osé planter les designers qui devaient l'habiller et la coiffer pour le jour du mariage. 

Et cette inimitié de la presse contre Carole ne date pas d'hier. The First Post raconte comment elle fut rendue responsable de la courte rupture entre William et Kate en 2007. Si la reine était sous le charme de Kate, elle aurait par contre eu des réserves face à l'idée de laisser rentrer madame Middleton dans sa famille. Cette dernière était alors présentée comme âpre au gain et prête à tout pour utiliser la notoriété de sa fille au profit de son entreprise.

Même la rencontre entre les futurs mariés est vue comme un calcul par les plus paranoïaques. Comme le rappelle Vanity Fair, "la légende veut que la mère de Kate l'ait persuadée  de s'inscrire à l'université de Saint Andrews, où William avait annoncé qu'il étudierait." 

Ce petit manège de la presse anglaise ne peut qu'étonner la correspondante de la chaîne américaine CBS au Royaume-Uni. Pour elle, les méchancetés à l'égard de Carole sont l'expression d'une petite vengeance collective :

"Il y a ce sentiment, en Angleterre, que l'on n'est pas supposé sortir de sa classe sociale. Carole est d'un milieu très ouvrier, d'une certaine façon elle est punie pour tenter de s'élever à travers sa famille. Il est donc temps pour elle de s'écraser, de toutes les façons possibles."

Au fond, tous les roturiers du pays ne rêvent que d'une chose : voir un de leurs enfants entrer dans la famille royale. Mais ils seront les premiers à prendre en grippe celui d'entre eux qui y parviendra.

Dans une moindre mesure, le frère et la soeur de Kate, Pippa et James souffrent eux aussi du regard sans pitié des journaux. Le goût de Pippa pour les jeunes héritiers leur a valu, à elle et Kate, le surnom de "Soeurs Glycines", décoratives et prêtes à tout pour s'élever socialement. Quant à James, il a défrayé la chronique en détournant une image de la princesse Diana pour une campagne de publicité il y a trois ans. Pire encore, il a été immortalisé par des paparazzi en train d'uriner dans la rue un soir de fête. Cela fait désordre. En comparaison, le père de Kate, Michael Middleton, est beaucoup mieux traité que sa femme. Mais contrairement à elle, il vient d'un milieu plus aisé.

Les Anglais finiront-t-ils par changer d'avis sur la belle-mère de William ? Le très populaire futur prince est, lui, très attaché à sa belle-famille. Vanity Fair croit même savoir qu'il lui arriverait d'appeler Michael "papa". Et si l'affection de William pour ses futur "in laws" faisait changer d'avis ses sujets ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LeditGaga
- 27/04/2011 - 08:11
Amusant
Oui tu parles d'une info ! Qui a jamais entendu parler de ces Midelton ?