En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

04.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

05.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

06.

Nous aurons la Chine de nos mérites

07.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
pépites > International
Poudrière
Violents affrontements au Haut-Karabakh : l'Arménie et l’Azerbaïdjan au bord de la guerre
il y a 10 min 45 sec
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 1 heure 31 min
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Tel est sur toi le sceau de ma haine, ou les possédés

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Economie
Business

Bourse : les nouveaux gagnants et perdants post-Covid

il y a 5 heures 26 min
décryptage > International
Géopolitique

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

il y a 5 heures 42 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Poser des plaques de verre sur la banquise pourrait-il sauver les glaces de l’Arctique ?
il y a 6 heures 2 min
décryptage > Société
La responsabilité du gouvernement… et la nôtre...

Covid-19 : à quelles libertés sommes-nous réellement prêts à renoncer pour enrayer l'épidémie ?

il y a 6 heures 31 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces soutiens vitaux au quotidien pour les personnes âgées et dont la France aura cruellement besoin face au vieillissement de la population

il y a 7 heures 55 min
décryptage > Politique
Il a lu attentivement le Coran

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

il y a 7 heures 55 min
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 58 min 6 sec
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 2 heures 8 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 3 heures 42 min
décryptage > Politique
Biographie

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

il y a 5 heures 18 min
décryptage > International
Relever le nez du guidon

Nous aurons la Chine de nos mérites

il y a 5 heures 33 min
décryptage > Politique
Claque en vue

Sénatoriales : petit panorama des enjeux à surveiller

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Science
Inventées ou découvertes ?

Mais au fait, c'est quoi les maths ? Et la petite question candide posée par une ado sur Tik Tok déclencha un grand débat entre scientifiques et philosophes

il y a 6 heures 11 min
décryptage > Economie
Pensée magique

Relance made in France : les impasses du techno-colbertisme

il y a 6 heures 38 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

il y a 7 heures 55 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron où l'art de la mondialisation heureuse

il y a 7 heures 55 min
© Reuters
© Reuters
Ainsi soit-il

Benoît XVI n'est plus pape

Publié le 28 février 2013
A 85 ans, Benoît XVI a abandonné ce jeudi à 20h le trône de Saint-Pierre. Il devient ainsi "Sa Sainteté Benoît XVI, pape émérite" ou " Sa Sainteté Benoît XVI, pontife romain émérite".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A 85 ans, Benoît XVI a abandonné ce jeudi à 20h le trône de Saint-Pierre. Il devient ainsi "Sa Sainteté Benoît XVI, pape émérite" ou " Sa Sainteté Benoît XVI, pontife romain émérite".
  • Benoît XVI abandonnera ce jeudi soir ses fonctions pour se mettre "en retrait du monde"
  • Aucune cérémonie publique n'a été programmée pour cette renonciation sans précédent depuis six siècles
  • Ses adieux, Benoît XVI les a faits mercredi lors d'une audience générale chargée d'émotion.

20h : Benoît XVI n'est plus pape

Cela ne s'était pas produit depuis plus de 700 ans. Il est 20h. L’Eglise catholique n’a plus de pape. A 85 ans et après 8 ans de pontificat, Benoît XVI a abandonné ce jeudi le trône de Saint-Pierre. Le pape allemand, qui ne se sent plus capable d'assumer le poids de sa charge, laisse donc à son successeur le soin de guider 1,2 milliard de catholiques répartis dans un monde en pleine mutation.

Benoît XVI devient ainsi "Sa Sainteté Benoît XVI, pape émérite" ou " Sa Sainteté Benoît XVI, pontife romain émérite". Le cardinal camerlingue Tarcisio Bertone sera chargé de gérer les affaires courantes au Vatican.

Benoît XVI s'est rendu dans sa résidence d'été en fin de journée. Et ce sont larmes et les applaudissements d'une foule émue qui ont marqué son adieu final aux fidèles depuis le balcon de sa résidence de Castel Gandolfo.

19h26 : Twitter est vide 

Tous les tweets du compte papal @pontifex ont été effacés. Le compte ne porte plus le nom "Benoît XVI" mais "Sede vacante", siège vacant.

18h27 : les gardes suisses toujours sur le pont

A 20 heures, le détachement de la garde suisse, chargé exclusivement du pape, fermera la porte de la résidence et mettra fin à son service. La gendarmerie italienne prendra alors le relais pour veiller à la sécurité de celui qu’il faudra désormais appeler "Sa Sainteté Benoît XVI, pape émérite". En revanche, les gardes suisses continueront à monter la garde au Vatican, malgré le "siège vacant".

17h55 : les derniers mots du pape

"A partir de 20h ce soir, je serai un simple pèlerin qui achève la dernière partie de son pèlerinage" (...). "Avec toutes mes forces je voudrais continuer de travailler pour le bien de l'Eglise et le bien du monde" (...) "Du fond du coeur, vous avez ma bénédiction". Il a quitté le Vatican par hélicoptère pour rejoindre Castel Gandolfo :


17h28 : les cloches saluent Benoît XVI
 
A 17h15, les cloches de Rome et celles de la basilique Saint Pierre se sont mises à sonner à toute volée. Benoît XVI partait alors du Vatican. Le dernier tweet de @pontifex_fr symbolise ce départ :

Merci pour votre amour et pour votre soutien. Puissiez-vous expérimenter toujours la joie de mettre le Christ au centre de votre vie!

— Benoît XVI (@Pontifex_fr) 28 février 2013

17h01 : Benoît XVI part pour Castel Gandolfo

L'hélicoptère du pape a décollé de Rome à 17h00 précises direction Castel Gandolfo pour la résidence secondaire des papes. 

16h38 : "Je continuerai à être proche de vous par la prière" dit Benoît XVI
 
"Je continuerai à être proche de vous par la prière, en particulier ces prochains jours afin que vous acceptiez pleinement l'action du Saint Esprit lors de l'élection du nouveau pape", a déclaré le pape devant les prélats qui, pour la plupart, entreront bientôt en conclave.

16h03 : "Benoît XVI est plus réservé, et moins de pèlerins sont venus ici pour le voir"

Castel Gandolfo attend le pape. "Merci Benoît, nous sommes tous avec toi !" proclame une inscription en lettres argentées accrochée à côté de la petite église paroissiale, où des hordes de journalistes sont sur les dents. Selon les résidents du village, Benoît XVI, qui passera ici les deux premiers mois de sa retraite, n'a pas inspiré les émotions intenses ou attiré les foules de son charismatique prédécesseur Jean-Paul II. "Jean-Paul II était une personne tellement chaleureuse, il attirait vraiment les jeunes. Benoît XVI est plus réservé, et moins de pèlerins sont venus ici pour le voir", remarque Simone Piloto.

15h35 : S'opposer aux évolutions "inquiétantes"

Le prélat béninois Barthélémy Adoukounou, ancien élève de Benoît XVI et numéro deux de "ministère" de la Culture du Saint-Siège, a affirmé à Radio Vatican que le nouveau pape aurait à s'opposer à plusieurs évolutions selon lui inquiétantes: "la volonté de construire le monde en tout comme si Dieu n'existait pas, de formater l'homme", ainsi que celle de "casser la famille et de détruire la nature".

14h54 : l'hommage des cardinaux
 
Le doyen du Sacré Collège, le cardinal Angelo Sodano, lui a rendu hommage : "Avec une grande fébrilité, les pères cardinaux présents à Rome se rassemblent aujourd'hui autour de vous, pour vous manifester encore une fois leur profonde affection pour votre témoignage d'abnégation dans le service apostolique, pour le bien de l'Église du Christ et de l'humanité entière".


14h18 : Castel Gandolfo puis retour au Vatican

Le pape émérite devrait rester environ deux mois à Castel Gandolfo, loin du brouhaha médiatique qui entourera le conclave chargé d'élire son successeur mi-mars. Lorsqu'il rentrera au Vatican fin avril, Joseph Ratzinger s'installera dans un ex-monastère niché en hauteur dans les jardins, où il pourra croiser peut-être son successeur et voisin. Une cohabitation inédite.

Toi aussi garde un souvenir en or de Benoît XVI à 300€. Pas certain que le Pape apprécie... twitter.com/FredBenudis/st…

— Fred Benudis (@FredBenudis) 28 février 2013

13h15 : Qui succèdera à Benoît XVI ? Quelques candidats potentiels

Jeudi soir, à 20h, Benoît XVI ne sera plus pape. Parmi les 165 cardinaux en lice, des figures se détachent.

Angelo Scola : nommé au poste-clé d'archevêque de Milan par Benoît XVI, cet Italien de 72 ans a été cité depuis plusieurs années comme un des candidats les mieux placés. Conservateur, ancien militant du mouvement "Communion et libération", il manque de charisme et est assez isolé au milieu des 28 cardinaux électeurs italiens.

Marc Ouellet : ce Québécois de 68 ans est un des plus "ratzingériens" de la Curie. Polyglotte, il est très apprécié en Amérique latine où il a longtemps travaillé. De grande culture, il est jugé timide, fin et cassant, et ses positions conservatrices sur les mœurs lui ont valu une certaine impopularité dans la Belle Province.

Christoph Schonborn : cet Autrichien de 68 ans est Archevêque de Vienne. Il est à la fois un proche et un élève de Joseph Ratzinger, conservateur à certains égards, mais réformiste à d'autres : il a pris des positions fermes contre les scandales pédophiles et leur étouffement par la hiérarchie de l'Eglise. Il se montre ouvert sur les divorcés remariés et les homosexuels.

Mauro Piacenza : un Génois de 68 ans qui a un profil plutôt conservateur, connaît très bien la curie de l'intérieur. Peu connu, il est d'une grande orthodoxie sur le rôle central du prêtre dans l'Eglise catholique.

Peter Turkson : à 64 ans, le cardinal ghanéen est engagé dans les combats pour une meilleure justice et distribution des ressources mondiales. Dynamique, ouvert, il a diffusé cependant pendant un synode récent une vidéo très controversée sur les dangers démographiques que poserait l'islam en Europe. La presse américaine l'a épinglé pour des déclarations affirmant que les traditions africaines protègent de la pédophilie et de l'homosexualité.

Odilo Scherer : ce Brésilien de 63 ans, est Archevêque depuis 2002 à la tête du plus grand diocèse d'Amérique latine, Sao Paolo, il est le principal candidat d'un continent très catholique qui peine à mettre en avant des "papabili". Possédant une expérience de la Curie, il est réputé pour sa bonne gestion de ce diocèse, pour sa culture et pour une certaine ouverture pragmatique qui en fait un modéré.
 
Luis Antonio Table : ce Philippin de 55 ans est le jeune Archevêque de Manille, cardinal depuis l'an dernier, est la coqueluche des médias qui saluent son grand charisme et son ouverture. Pleurant quand le pape lui remet sa barrette de cardinal, il se veut le porte-parole d'une Eglise minoritaire, plus dépouillée, proche des gens, socialement engagée, même s'il semble dans la ligne de Rome sur le plan des mœurs.
 
12h27 : il aura "marqué" son temps selon Monseigneur Vingt-Trois
 

Monseigneur André Vingt-Trois a estimé ce jeudi matin sur RTL que le pape Benoît XVI avait "marqué" son temps "plus qu'on ne le pense". L'Archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France a jugé qu'il avait "établi un style modeste, effacé de sa fonction". "Il a été lui-même et ça a été très important", a-t-il ajouté. Selon lui, le peuple chrétien a par ailleurs besoin pour le remplacer d'un pape qui n'ait "pas un ego surdimensionné" et qui soit "capable d'écouter et de comprendre les différentes communautés".

12h08 : "déférence et obéissance inconditionnelles"

Benoît XVI a assuré jeudi le prochain pape de sa "déférence et de son obéissance inconditionnelles", lors d'une intervention non programmée devant les cardinaux au Vatican. "Parmi vous se trouve le prochain pape, auquel je promets déférence et obéissance inconditionnelles", a-t-il déclaré dans une brève déclaration.

12h00 : les détails du prochain conclave

La durée du conclave n'est pas connue à l'avance. Il se déroulera sous les fresques de Michel-Ange dans la Chapelle Sixtine jusqu'à l'obtention d'une majorité des deux tiers sur un nom parmi les "papabili", candidats potentiels à la papauté. L'élection se fait par bulletins déposés dans un calice. Deux votes ont lieu le matin, deux autres l'après-midi. Après chaque scrutin, les bulletins sont brûlés dans un poêle, installé dans la Chapelle avant le début du conclave. Si le résultat est négatif, on ajoute des produits chimiques (autrefois de la paille humide) pour noircir la fumée. Si le résultat est positif, on fait brûler uniquement les bulletins, ce qui produit une fumée blanche annonçant l'élection du nouveau pape. A ce moment-là, la grande cloche de la Basilique Saint-Pierre se met à sonner.

#Vatican: un peu d'histoire sur le déroulement du conclave qui a élu Benoit XVI en 2005 usat.ly/XEsuig

— Christian Spillmann (@CSpillmann) 28 février 2013

Une fois choisi, le pape répond à deux questions du cardinal doyen: acceptez-vous votre élection canonique comme Souverain Pontife ? De quel nom voulez-vous être appelé ? S'il répond oui à la première, l'élu devient immédiatement pape et évêque de Rome.

Il passe alors dans une pièce attenante à la Chapelle Sixtine, surnommée la "chambre des larmes" parce que de nombreux pontifes s'y sont abandonnés à l'émotion devant l'ampleur de leur tâche. Il revêt ensuite l'une des trois soutanes blanches (de tailles différentes) préparées par le tailleur attitré du Vatican.

Un par un les cardinaux viennent lui rendre hommage avant l'annonce aux fidèles par la formule "Habemus Papam" ("nous avons un pape", en latin) qui sera prononcée par le "protodiacono" (le cardinal le plus ancien en poste), actuellement le Français Jean-Louis Tauran.

Bye bye @pontifex_fr et Merci ! #BenoitXVI twitter.com/prouge20bavill…

— P Rougevin-Bâville (@prouge20baville) 28 février 2013
 
11h00 : la presse relate les derniers mots publics de Benoît XVI mercredi

"J'ai pris cette décision en pleine conscience de sa gravité et de sa rareté mais aussi avec une profonde sérénité d'esprit", a-t-il déclaré devant une foule estimée à 150 000 personnes place Saint-Pierre, mercredi. Il a invité les fidèles à prier pour les cardinaux qui auront la "lourde tâche" de désigner son successeur, ainsi que pour ce dernier. Aimer l'Eglise, a-t-il poursuivi, c'est "avoir le courage de faire des choix difficiles et dans l'angoisse, en ayant toujours à l'esprit le bien de l'Eglise et pas soi-même".

Ses derniers mots sur Twitter ont, de leur côté, été postés ce mercredi : l'ensemble des comptes papaux "Pontifex" sera supprimé une fois la renonciation effective, jeudi, 20 heures :

Je voudrais que chacun éprouve la joie d’être chrétien, d’être aimé de Dieu qui a donné son Fils pour nous!

— Benoît XVI (@Pontifex_fr) 27 février 2013

10h00 : Que va-t-il se passer ?

En avril, Benoît XVI se retirera au couvent Mater Ecclesiae, situé dans l'enclave vaticane, une fois achevés les travaux de restauration du bâtiment. Vendredi, les cardinaux présents à Rome entameront leurs réunions connues sous le nom de "congrégations générales" afin de préparer le conclave qui élira le nouveau chef de la chrétienté.

Benoît XVI a modifié la constitution apostolique pour avancer la date du conclave avant le 15 mars. Selon la constitution apostolique adoptée en 1996, le conclave était censé débuter dans les 15 à 20 jours qui suivent la vacance du Saint-Siège. Le Vatican souhaite apparemment que le nouveau pape soit élu d'ici la mi-mars et intronisé avant le dimanche des Rameaux, le 24 mars, de manière à présider aux cérémonies de la Semaine sainte. Pâques tombe cette année le dimanche 31 mars.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires