En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

03.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

04.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

05.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 11 heures 57 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 13 heures 35 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 16 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 17 heures 23 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 18 heures 30 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 19 heures 35 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 20 heures 27 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 20 heures 52 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 21 heures 31 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 21 heures 55 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 12 heures 29 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 14 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 18 heures 9 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 18 heures 45 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 20 heures 14 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 20 heures 41 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 21 heures 25 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 21 heures 48 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 21 heures 56 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Lutte contre la deuxième vague

Coronavirus : Emmanuel Macron décrète un couvre-feu en Ile-de-France et dans 8 métropoles dès samedi

Publié le 14 octobre 2020
Face au rebond de l'épidémie de Covid-19, Emmanuel Macron s’est exprimé sur la crise sanitaire ce mercredi soir. De nombreuses mesures ont été dévoilées avec notamment l'instauration d'un couvre-feu dans certaines métropoles et le déploiement de nouvelles aides.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Face au rebond de l'épidémie de Covid-19, Emmanuel Macron s’est exprimé sur la crise sanitaire ce mercredi soir. De nombreuses mesures ont été dévoilées avec notamment l'instauration d'un couvre-feu dans certaines métropoles et le déploiement de nouvelles aides.

Le chef de l’Etat s’est exprimé sur la crise sanitaire ce mercredi soir. Cette intervention, très attendue par la population et par de nombreux secteurs professionnels comme les restaurateurs, était diffusée sur TF1, France 2 et les chaînes d'information. Emmanuel Macron a répondu aux questions de Gilles Bouleau et d’Anne-Sophie Lapix. Le président a confirmé que le pays était face à la « deuxième vague » du virus. Emmanuel Macron a tenu à donner de nombreux chiffres et s’est exprimé sur la réalité de la pandémie en France dès le début de cet entretien. Il est notamment revenu sur le nombre de décès en France  (30.000 lors de la première vague, 2.000 lors de la seconde) et sur les symptômes sévères  et persistants (sur l’odorat, les lésions pulmonaires…).  

Une mesure forte a été confirmée par Emmanuel Macron afin de freiner la propagation du virus. Un couvre-feu s'appliquera à la région Ile-de-France et huit métropoles : Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse. Il s'appliquera de 21h à 6h du matin, à partir de samedi minuit, pour au moins quatre semaines. Il pourrait être prolongé jusqu'au 1er décembre. Emmanuel Macron vient donc de confirmer ce nouveau cap pour lutter contre l'épidémie. Cette mesure doit permettre de mieux gérer les flux à l’hôpital et de réduire les entrées en réanimation, qui représentent actuellement plus de 30% de places occupées. Le couvre-feu s’est avéré particulièrement efficace en Guyane où il est appliqué depuis de nombreux mois.

L'objectif est également de réduire les contacts privés, « où on se relâche (...) où on va être trop proches les uns les autres ».

Une attestation sera donc mise en place via une application, afin de permettre aux personnes d'aller travailler ou pour des cas d'urgence.

« Il y aura des contrôles et des amendes d'un montant de 135 euros ».

Le chef de l’Etat a en revanche précisé qu’il n'y aura pas de restrictions généralisées sur les déplacements. Les Français auront donc la possibilité de partir pour les vacances de la Toussaint mais devront respecter le couvre-feu à 21h dans les zones concernées et respecter les mesures essentielles pour freiner les contaminations.

Le chômage partiel sera réactivé pour les secteurs qui seront directement touchés par le couvre-feu comme la culture, l’évènementiel, l’hôtellerie-restauration, le sport. Les salles de cinéma, les théâtres, le monde de la culture seront particulièrement impactés par cette mesure. 

Emmanuel Macron a tenu à rappeler que la France était le pays qui a le plus accompagné économiquement la population et les entreprises pendant la crise (à travers les mesures déployées comme le chômage partiel et les aides aux entreprises).

Les difficultés rencontrées liées aux tests et au nombre de lits de réanimations ainsi que l'épuisement du personnel soignant ont été des sujets sensibles évoqués lors de cet entretien. 

Les bénéficiaires du RSA et des APL auront aussi droit à une aide exceptionnelle de 150 euros et de 100 euros par enfant.

Le président de la République a confirmé que les plus précaires ont été les plus touchés par les conséquences de la pandémie.

Emmanuel Macron a admis que l'application StopCovid n'a pas fonctionné. Une toute nouvelle application baptisée « Tous Anti Covid » sera proposée prochainement. Elle donnera notamment des informations générales et locales sur la pandémie de Covid-19.

Emmanuel Macron a précisé qu’il n’était pas favorable à la généralisation du télétravail, car il ne faut pas « isoler les gens ». Il a précisé que ceux qui ont une résidence secondaire ont plus de facilités pour faire du télétravail par rapport à ceux qui vivent dans de petits appartements.

Le chef de l’Etat estime qu'alterner entre le télétravail et le présentiel peut être une bonne solution.

Le président de la République a rappelé les gestes essentiels à respecter pour freiner les contaminations (le port du masque, le lavage des mains, l’aération des pièces, le respect des distances…).

Les élus locaux, les maires devraient proposer des plans de prévention. Ils seront des acteurs de la prévention et pourront apporter des solutions locales, selon les précisions d'Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron a indiqué que l’objectif était de renforcer la stratégie suivante : « alerter, tester, protéger ».

A la fin de cet entretien, Emmanuel Macron a tenté de donner des raisons d’espérer au cœur de la crise.

Emmanuel Macron considère que la pandémie et cette crise ont « permis de réapprendre à être une nation. Nous avons besoin les uns des autres. ».

Vu sur : Sud-Ouest
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vauban
- 15/10/2020 - 08:05
2 journalistes télégéniques et complaisants
Qui avaient bien assimilé les sujets à ne pas aborder et les questions qu’il ne fallait pas poser

Quand. C’est session COVID on n’aborde pas les sujets économiques ,sécuritaires non sanitaires,l,immigration débridée,la fiscalité exubérante.l,incompétence de nos gouvernements successifs etc etc etcétéra
Bérurier74
- 15/10/2020 - 05:30
Il y a comme un défaut...
Voulez vous que je fasse du complotisme de bas-étage? Oui? Alors allons y...

"La bête est là"... Vous devez visionner attentivement l'interview ahurissante de Macron l'exalté au Financial Times (tapez Macron, la bête arrive, la bête est là" sur youtube et lisez les commentaires.)

Le sinistre programme de notre Antéchrist au petit pied se développe tranquillement. Il ne se cache même plus!

Ce sont nos vies et la France qui sont en danger. Ne soyez pas naïfs. Avant de me traiter de cinglé, demandez vous quel chef d'état pourrait tenir un discours semblable de nos jours. Pas un, même pas Kim Il Sung.

Macron a un sérieux problème, et du coup nous aussi! Est-il prudent de lui laisser la bombe atomique? Il faut que ce psychopathe soit démis dès que possible.

spiritucorsu
- 14/10/2020 - 23:23
Retour à la case départ!
Huit mois se sont écoulés depuis le début de la crise sanitaire aucune leçon n'a été tirée de la part du pouvoir alors que les conséquences sanitaires, sociales et économiques sont désastreuses.Nous voilà revenus à la case départ avec un état d'urgence qui ressemble à s'y méprendre à un reconfinement déguisé.Devant tant d'incompétence,de cynisme et de mensonges camouflés,les Français n'en peuvent plus,et en premier les personnels soignants qui sont épuisés et à qui le roitelet demande une nouvelle fois de se sacrifier .Dans n'importe quelle entreprise,devant un tel désastre un dirigeant aurait été remercié depuis longtemps,dans le public il aurait été soit mis au placard,soit licencié pour faute grave et insuffisance professionnelleCelui qui fanfaronne à longueur de journée et qui pérore à la télé est complètement dépassé,l'ennemi est certes le covid,mais le problème c'est sa petite personne à l'Elysée et le problème reste entier.