En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 4 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 5 heures 29 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 7 heures 9 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 8 heures 16 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 10 heures 54 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 11 heures 14 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 11 heures 55 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 13 heures 5 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 13 heures 38 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 14 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 5 heures 13 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 6 heures 20 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 7 heures 44 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 10 heures 18 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 11 heures 7 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 11 heures 27 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 12 heures 20 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 13 heures 19 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 14 heures 2 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 14 heures 39 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Stratégie contre le virus

Coronavirus : la région parisienne pourrait passer en "alerte maximale" dès lundi, selon Olivier Véran

Publié le 01 octobre 2020
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est exprimé depuis l'hôpital Bichat, à Paris, pour faire le point sur l'évolution de la pandémie et pour préciser la stratégie du gouvernement.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est exprimé depuis l'hôpital Bichat, à Paris, pour faire le point sur l'évolution de la pandémie et pour préciser la stratégie du gouvernement.

Olivier Véran s'est exprimé sur l'évolution de la pandémie ce jeudi 1er octobre. 

"Dans les grandes métropoles, le virus évolue déjà bien trop vite. Il touche toutes les catégories de population, notamment les populations vulnérables et les plus et les personnes âgées. Les conséquences sanitaires sont, dans ces endroits, déjà visibles. Les hôpitaux déjà chargés avec des soignants fatigués, mais qui donnent tout pour sauver un maximum de vie et qui attendent de nous que nous prenions des mesures et des Français qu'ils puissent les respecter pour préserver les hôpitaux et les malades. Il y a dans ces territoires, on les appelle les zones d'alerte renforcée, des hospitalisations déjà nombreuses et des décès". 

Le ministre de la Santé a donné des chiffres sur l'évolution de la pandémie : 

"Nous savons que parmi les 15.000 malades diagnostiqués aujourd'hui, il y en aura au moins 75 à 150 qui iront en réanimation et presqu'autant qui décèderont de l'infection. C'est ce qui nous donne de la visibilité. C'est ce qui nous permet de prédire ce qui risque, ce qui va arriver dans les quinze jours à venir et au delà si nous ne mettons pas en place des mesures pour freiner la circulation du virus".
 
Olivier Véran a néanmoins précisé que l'on "commence à constater un début d'embellie, un frémissement positif, sur le plan sanitaire à Bordeaux, Nice ou à Marseille". Il a appelé à la vigilance dans ces territoires où le virus circule toujours activement. 

Le ministre de la Santé  souhaite "faire mentir les courbes" en référence aux simulations qui projettent une explosion du nombre d'hospitalisations sans mesure prise par le gouvernement : 

"Nous sommes dans une phase d'aggravation de la circulation du virus qui met en tension notre système de santé. Nous devons redoubler d'effort et prendre des mesures contraignantes". 

Selon le ministre de la Santé, dans cinq métropoles - Lille, Lyon, Grenoble, Toulouse et Saint-Etienne - l'évolution reste "très préoccupante avec une dégradation des taux d'incidence mais aussi en terme de pression sur les services de réanimation. Si les mesures ne produisent pas suffisamment d'effet sur la situation épidémique, nous pourrions être conduits à placer ces territoires en zone d'alerte maximale". 

Paris et sa petite couronne pourraient d'ailleurs être placés en zone d'alerte maximale "dès lundi", selon Olivier Véran. 

Olivier Véran promet qu'il n'y a pas de traitement différencié entre Paris et Marseille, concernant les mesures prises dans ces villes. 

"Les seuils ont été franchis en termes d'incidence dans les dernières 24 heures à Paris. Il n'y a pas de traitement différencié. Il faut au moins deux, trois ou quatre jours pour vérifier que Paris s'inscrit dans cette dynamique-là". 

Le ministre de la Santé a également précisé que 13 millions de tests PCR ont été effectués depuis le début de l'épidémie de Covid-19. 

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Alain Proviste
- 02/10/2020 - 10:19
Tout ça pour ça ?
30000 malades et 150 morts probables dans un pays de 65 millions d'habitants. Et on va rebloquer le pays, en partie du moins, pour ça ?
xavier69
- 02/10/2020 - 07:38
Hôpitaux sous tension
Donc 2000 personnes en réa pour le Covid ça met les hôpitaux sous tension. Ravi d’apprendre que nous vivons dans un pays sous développé malgré les prélèvements obligatoires pour lesquels nous sommes champions du monde..ce gouvernement est inique et fait porter la responsabilité à la population ( il n’y a qu’a voir cette ignoble pub qui montre une grand mère mourante à cause de l’ »irresponsabilité » de son petit fils) . Je suis très surpris que la moitié des Français soient assez bêtes pour y croire,et assez vils pour dénoncer les autres . Quand à Véran,il avait annoncé 29000 lits de réa !!!!!!!!. Pourquoi se priveraient ils de nous mentir,nous sommes bien des veaux.
J'accuse
- 01/10/2020 - 22:19
Protéger
Un masque gratuit à celui qui trouve la grosse faute d'orthographe dans mon commentaire ci-dessous.