En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 4 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 5 heures 34 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 7 heures 14 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 8 heures 21 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 10 heures 59 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 11 heures 19 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 12 heures 5 sec
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 13 heures 9 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 13 heures 42 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 5 heures 18 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 6 heures 24 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 7 heures 49 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 10 heures 22 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 11 heures 11 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 11 heures 32 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 12 heures 25 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 13 heures 23 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 14 heures 6 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 14 heures 44 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Lui aussi

2022 : Jean-Christophe Cambadélis est "vraiment" intéressé par la présidentielle

Publié le 20 septembre 2020
L' ex-premier secrétaire du Parti socialiste veut aider la gauche à se "réinventer".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L' ex-premier secrétaire du Parti socialiste veut aider la gauche à se "réinventer".

Jean-Christophe Cambadélis, ex-premier secrétaire du PS (de 2014 à 2017) a lancé ce samedi 19 septembre un "réseau" baptisé "Nouvelle société" , pour aider la gauche à se "réinventer" et être une "alternative" en 2022 avec un projet centré sur les questions "sociales et climatiques" et le "patriotisme républicain".

"La présidentielle qui vient sera redoutable à cause de l'effondrement du clivage droite-gauche. Il a libéré le populisme qui rôde autour de notre démocratie", a-t-il affirmé, avant d'ajouter que "la présidentielle m'intéresse, oui, elle m'intéresse vraiment".

Mettant en garde contre "le national populisme du RN" et "la désagrégation républicaine", il a estimé qu'il était temps de "refonder un courant de la raison". "Il faut libérer la République de la Ve République (...), il faut insuffler du girondisme dans la République (...) et construire un nouveau compromis historique entre l'Etat et les collectivités locales", a-t-il dit.

Face à une centaine de participants, dont Corinne Narassiguin, numéro deux du PS, Jean-Christophe Cambadélis a présenté son projet de "république moderne" qui doit selon lui "s'articuler autour de principes clairs: l'égalité réelle, la liberté ordonnée, la fraternité laïque". "La laïcité est au coeur de notre contrat social, elle est la seule garantie du vivre-ensemble", a-t-il affirmé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nicolas59
- 21/09/2020 - 20:51
Une question
Est que les français seront intéresses par Cambadelis ?
jurgio
- 21/09/2020 - 15:11
La République, une chance pour les tocarts !
La fameuse république française devrait en rougir de honte d'être demandée en mariage par de si piteux prétendants, aussi pisseux et merdeux. Pour faire quoi d'ailleurs ? La situation politico-économique du pays demande des qualités de gouvernance dont ils n'ont pas une seule once de conscience. Mais ils ont raison, les salons redorés à tempérament de la nation ayant encore des sofas pour s'y alanguir pendant un ou deux quinquennat, bien frappés de socialisme puant. Tant que la bête râle, c'est qu'elle n'est pas tout à fait morte.
Marie Esther
- 21/09/2020 - 12:15
a qui le tour
Joffrin, Cambadelis .... Hollande, Royal il y en a encore beaucoup a gauche a se dire que si Macron a tenu 5 ans, n'importe qui (donc eux memes) a toutes ses chances.... evidemment comem Hollande nous l'a serine, il a ete un president normal