En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

04.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

07.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 9 min 54 sec
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 49 min 11 sec
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 1 heure 58 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 2 heures 18 min
pépites > Politique
Communication
Jean Castex donne ce jeudi matin des informations supplémentaires sur l'allègement du déconfinement
il y a 2 heures 37 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l’hydrogène : l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 2 heures 44 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 3 heures 3 min
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 15 heures 3 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 17 heures 19 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 18 heures 52 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 21 min 28 sec
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 1 heure 36 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 2 heures 9 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 2 heures 26 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 2 heures 38 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 2 heures 53 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 3 heures 14 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 15 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 18 heures 18 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 20 heures 4 min
© ANDREAS SOLARO / AFP
© ANDREAS SOLARO / AFP
Immigration illégale

L'Italie ne veut plus de migrants illégaux sur son territoire

Publié le 17 août 2020
Luigi Di Maio, le ministre italien des Affaires étrangères, s’est exprimé sur la question de l’immigration lors d’un déplacement à Tunis. L'arrivée de migrants en Italie a augmenté de près de 150% au cours des 12 derniers mois, la majorité arrivant de Tunisie.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Luigi Di Maio, le ministre italien des Affaires étrangères, s’est exprimé sur la question de l’immigration lors d’un déplacement à Tunis. L'arrivée de migrants en Italie a augmenté de près de 150% au cours des 12 derniers mois, la majorité arrivant de Tunisie.

Le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, s’est exprimé sur les questions migratoires à l'issue d'un entretien avec le président tunisien Kais Saied ce lundi 17 août. Selon Luigi Di Maio, il n'y aura plus de place pour les migrants illégaux en Italie. 

Le chef de la diplomatie italienne effectuait ce lundi une visite de travail à Tunis avec la ministre de l'Intérieur Luciana Lamorgese ainsi que Oliver Varhelyi, commissaire européen à l'Élargissement et Ylva Johansson, commissaire européenne aux affaires intérieures, selon des informations du Figaro. 

Après une rencontre avec le président tunisien, Luigi Di Maio a indiqué que son pays "est prêt à présenter toutes les aides nécessaires à la Tunisie" pour lutter contre l'immigration illicite.

Mais "il n'est pas question de laisser en Italie ceux qui arrivent d'une façon illégale", selon un communiqué de la présidence de la République tunisienne. 

Les négociations entre l'Italie et la Tunisie vont se poursuivre "pour trouver des formules de coopération bilatérale".

La délégation italienne a exprimé son "soutien politique et économique à la Tunisie, pour renforcer les efforts nationaux (...) à travers l'encouragement de l'investissement et la création des postes d'emploi surtout dans les régions de l'intérieur". 

D’après des informations du Figaro, l'arrivée de migrants en Italie a augmenté de près de 150% au cours des 12 derniers mois, la majorité arrivant de Tunisie, selon des précisions ce samedi de Luciana Lamorgese. Du 1er août 2019 au 31 juillet 2020, 21.618 migrants sont arrivés sur les côtes italiennes, une augmentation de 148,7% par rapport aux 8.691 arrivées de l'année précédente, selon des données présentées par Luciana Lamorgese samedi à Milan. 41,6% des migrants sont partis de Tunisie, où le taux de chômage a atteint 18%, selon l'Institut national des statistiques. 

Le 7 août, Luigi Di Maio, le ministre italien des Affaires étrangères, a indiqué que son pays refoulerait à partir du 10 août tous les migrants tunisiens illégaux.

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 18/08/2020 - 18:10
il faut les RENVOYER dans ''leur'' pays!
Les ''migrants'' sont des ''clandestins'' musulmans! RAS-LE-BOL des musulmans: dans ma ville, tous les jours, des Français non-musulmans se font agresser par des musulmans! Ces musulmans ne cessent d'arriver chez nous, attirés par toutes les ''aides'' que nos gouvernants leur distribuent! Nos ''gouvernants'' doivent penser, en priorité, aux ''vrais'' Français nécessiteux avant de s'occuper des ''étrangers'' musulmans! Ces musulmans qui ont voulu être ''indépendants'' et qui fuient ''leur'' pays maintenant!.. ce pays où ils ont de quoi s'occuper, s'ils le voulaient !Nos prisons et nos hôpitaux sont occupés par des millions de musulmans haineux et fainéants! Ma ville est devenue le Far-Oued!.. A notre tour de leur dire: ''La valise ou le cercueil..et bon débarras!''...
padam
- 18/08/2020 - 11:10
Comme c'est drôle!
Luigi di Maio fait du Salvini pur jus: Qui l'eut cru?... En tout cas, on ne peut que saluer sa démarche.
Peut-être se rend-il compte qu'il n'a pas le choix. Ca tendrait aussi à montrer que la gauche transalpine n'est pas aveuglée par l'idéologie progressiste islamo-gauchiste qui prévaut chez nous et qu'elle sait faire preuve d'un certain réalisme face à une menace particulièrement inquiétante pour les pays européens, particulièrement méditerranéens.