En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 4 heures 18 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 5 heures 56 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 8 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 9 heures 44 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 10 heures 51 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 11 heures 55 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 12 heures 48 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 13 heures 13 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 13 heures 52 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 14 heures 16 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 4 heures 50 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 6 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 9 heures 23 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 10 heures 30 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 11 heures 6 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 12 heures 35 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 13 heures 2 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 13 heures 46 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 14 heures 17 min
© Reuters
Atlantico.fr ordinateur hacker pirate binaire
© Reuters
Atlantico.fr ordinateur hacker pirate binaire
Failles exploitées

Covid-19 : Interpol alerte sur une hausse des cyberattaques "exploitant la peur"

Publié le 04 août 2020
Sur la période de janvier à avril 2020, Interpol a détecté près de 907.000 spams, 737 incidents causés par des logiciels malveillants et 48.000 liens URL nuisible. Ces cyberattaques et ces éléments étaient tous liés au coronavirus.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sur la période de janvier à avril 2020, Interpol a détecté près de 907.000 spams, 737 incidents causés par des logiciels malveillants et 48.000 liens URL nuisible. Ces cyberattaques et ces éléments étaient tous liés au coronavirus.

La pandémie de Covid-19 a favorisé la propagation des virus... informatiques, selon des précisions d'Inrterpol. Une augmentation de cyberattaques dans une cinquantaine de pays a été constatée par l'organisme. Les cibles sont de plus en plus des gouvernements et des institutions sanitaires. Sur la période de janvier à avril 2020, l'organisation internationale de coopération policière a détecté près de 907.000 spams, 737 incidents causés par des logiciels malveillants et 48.000 liens URL nuisibles, "tous liés au coronavirus".

Ces données ont été obtenues par Interpol lors d'un sondage réalisé entre les mois d'avril et de mai auprès de 194 pays membres. 48 pays y ont répondu, dont 42% en Europe, 19% en Asie, 17% en Afrique, 12% en Amérique et 10% au Moyen-Orient. 

Des "partenaires privés", comme des entreprises spécialisées dans la sécurité, ont également fourni des informations. 
 
Le secrétaire général d'Interpol, Jürgen Stock, s'est exprimé dans un communiqué suite à ces révélations :

"Les cybercriminels sont en train de développer et d'augmenter leurs attaques à un rythme alarmant, exploitant la peur et l'incertitude causées par la situation économique et sociale instable du fait du Covid-19. La dépendance grandissante dans le monde au web crée aussi de nouvelles opportunités (d'attaques), avec beaucoup de commerces et de particuliers ne s'assurant pas que leurs (capacités de) défense (en ligne) soient à jour". 

Différentes méthodes d'attaques ont été identifiées. Près des deux tiers des pays ayant participé à l'évaluation rapportent des faits d'escroquerie ou d’hameçonnage afin de récupérer des données personnelles, avec des malfaiteurs qui "se font passer pour des gouvernements ou des autorités sanitaires".

La deuxième technique la plus dénoncée par les pays sondés est la diffusion de logiciels malveillants acommpagnée d'une demande de rançon, avec une "évolution dans le choix des cibles" pour "maximiser les dommages et les gains financiers". Le nombre d'attaques désorganisant les infrastructures sanitaires, pour ensuite leur demander une rançon, a augmenté, avec un picatteint lors des deux premières semaines d'avril. 

"De multiples groupes (criminels) qui étaient inactifs ces derniers mois" ont repris du service, selon Interpol.

L'enregistrement de noms de domaines usant de mots-clefs tels que coronavirus ou Covid connaît aussi une "hausse significative" et se place en troisième position des techniques frauduleuses les plus citées par les pays. Ces sites illégitimes leurrent des internautes "en quête de matériel médical ou d'information sur le coronavirus" pour notamment récupérer leurs données personnelles. 

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 04/08/2020 - 16:53
On leur a facilité la tâche
Les premiers à exploiter la peur sont les politiciens, et la crise économique et sociale est de leur responsabilité.
Si les gouvernants avaient assuré et rassuré au lieu d'échouer et de paniquer, les pirates informatiques n'auraient pas tant de succès.