En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

03.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

07.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 12 heures 28 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 14 heures 7 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 16 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 17 heures 55 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 19 heures 1 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 20 heures 6 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 20 heures 59 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 21 heures 23 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 22 heures 3 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 22 heures 27 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 13 heures 34 sec
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 14 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 17 heures 33 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 18 heures 41 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 19 heures 17 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 20 heures 46 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 21 heures 13 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 21 heures 56 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 22 heures 20 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 22 heures 28 min
© ALAIN JOCARD / AFP
© ALAIN JOCARD / AFP
Gestion de la crise par l'exécutif

Marine Le Pen et le Rassemblement national dévoilent un "Livre noir" sur la gestion de la crise du coronavirus par Emmanuel Macron et son gouvernement

Publié le 28 juillet 2020
Marine Le Pen a présenté mardi son "Livre noir" du coronavirus. Elle accable le chef de l'Etat Emmanuel Macron et les membres du gouvernement pour la gestion de la crise sanitaire.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marine Le Pen a présenté mardi son "Livre noir" du coronavirus. Elle accable le chef de l'Etat Emmanuel Macron et les membres du gouvernement pour la gestion de la crise sanitaire.

Marine Le Pen a dévoilé, ce mardi au siège du parti à Nanterre et avec le vice-président du mouvement Jordan Bardella, le "livre noir du coronavirus", sous-titré "du fiasco à l'abîme". 

Cette initiative avait été évoquée par Marine Le Pen dès le mois de mai avant le début du déconfinement. La dirigeante du RN souhaite ainsi pointer la responsabilité d'Emmanuel Macron et de son gouvernement dans la crise sanitaire du coronavirus. 

Marine Le Pen dénonce notamment les "mensonges" de l'exécutif qui aurait sciemment dissimulé ce qu'il savait. L'accroche du livre dresse un constat accablant : 

"Ils savaient, ils ont menti, ils continuent de tâtonner dans le brouillard."

Dans le cadre de ce "livre noir", le Rassemblement national revient sur les questions du port du masque, du débat sur la chloroquine ou bien encore sur le dossier des frontières.  

Le Rassemblement national dénonce le "fiasco" du gouvernement, ses "mensonges répétés" et son "inconséquence coupable" face à la crise du Covid 19, qui signent le "déclin de notre Nation".

La quatrième de couverture du livre précise néanmoins qu'il "ne s'agit nullement de pointer du doigt des coupables et de réclamer des têtes". Le chef de l'Etat et les ministres du gouvernement sont pourtant critiqués dans cet ouvrage. Emmanuel Macron est décrit comme un président théâtral, qui use d'un "artifice de communication" pour "s'arroger l'image du père de la Nation". Edouard Philippe est présenté comme "un Premier ministre aux abonnés absents". Olivier Véran, un ministre de la Santé qui "semble s'être réfugié dans des mensonges auxquels sa qualité de médecin et son irruption récente sur la scène politique nationale paraissaient donner quelque crédit". Le Rassemblement national cible également l'ancienne porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et son "insubmersible incompétence" et "sa capacité à pérorer avec un air éthéré".

Selon le Rassemblement national, "cette crise n'a pas été gérée mais subie, avec des conséquences dramatiques pour les Français. Seul le président de la République a fait mine de croire que la France était en guerre. Les virus finissent toujours par être vaincus, et M. Macron n'y aura acquis ni gloire ni popularité. La France vient d'essuyer une sourde mais étrange défaite".

Les "faiblesses du commandement, l'indigence de sa logistique, les errances stratégiques" seraient les principales causes. "La crise sanitaire que notre pays traverse depuis l'hiver 2020 a en effet révélé, sous un jour particulièrement cruel, l'ampleur du déclassement français. La séquence du Covid-19, pour conjoncturelle qu'elle ait été, a mis au jour l'effondrement structurel de notre pays" et "le déclin de notre Nation", d'après le parti de Marine Le Pen.

L'attitude du gouvernement est vivement critiquée : 

"La stratégie du Gouvernement a consisté à user de mensonges répétés" pour "tenter de dissimuler ses carences: pénurie de personnels, de lits de réanimation en structures hospitalières, de machines de ventilation, de masques, de gel hydroalcoolique, de tests...".

Parmi les nombreux reproches contenus dans ce "livre noir" figurent le choix du "confinement généralisé, mesure la plus attentatoire aux libertés individuelles" alors que "l'OMS a relevé n'avoir jamais demandé d'instaurer des mesures de confinement mais recommandé de tester, isoler, traiter".

La politique déployée pour les personnes âgées résidant dans les EHPAD "porte la marque d'une inhumanité qui soulève le coeur", selon le Rassemblement national.

Ce "livre noir" a été coordonné par le conseiller spécial de la Marine Le Pen. Cet ouvrage de 168 pages comporte une partie "analyse" et une longue chronologie qui retrace la période vécue. 

La sortie de ce "livre noir" en librairie n'est toutefois pas envisagée, selon le Rassemblement national. Il sera essentiellement diffusé en ligne.

Vu sur : Le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ceolwyn
- 30/07/2020 - 18:27
Elle se decrediblilse
On attend pas d'une personnalite politique de l'opposition qu'elle passe so temps a debouloner le pouvoir en place.
Ce que je voudrais d'elle ce sont des proposition, quelle France ferait elle si elle etait présidente, que changerai t elle?
Bref du constructif
hllp
- 29/07/2020 - 15:49
livre noir et après
Le principal n'est pas la mise en cause de quelques politiques, mais la remise à plat de l'organisation administrative des instances de santé et de cette haute fonction publique obèse, incompétente, et partant malfaisante.
Pas sûr du tout que le RN ait les épaules pour un pareil chantier.
evgueniesokolof
- 29/07/2020 - 15:47
Chacun sait que je n'ai pas
la moindre sympathie pour Macroleon mais je me souviens aussi d'une formule d'Henri Emmanuelli parlant d"objectivation de la peine" pour désigner la dérive dans laquelle nous sommes entrés sous l'effet de la féminardisation de la société
Cela se résume ainsi: il y a un accident, il faut trouver un coupable....
Que l'on coupe le cou à Sibête ne me donnerait pas de cauchemars mais.....si à chaque fois qu'arrive quelque chose de grave on incrimine ceux qui sont au pouvoir, on favorise l'utilisation systématique du parapluie du principe de précaution qui est la ruine de l'économie
Si Cromagnone s'était appelée Cloette elle aurait évité d'être veuve trop vite en retenant son Ulysse à la grotte....mais elle aurait vite crevé de faim!!!!!
CQFD