En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

07.

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

01.

Mesurer sa tension avec son iPhone

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 5 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 5 heures 58 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 9 heures 24 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 10 heures 19 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 11 heures 5 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 12 heures 3 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 14 heures 18 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 15 heures 5 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 16 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 5 heures 46 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 6 heures 22 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 9 heures 46 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 10 heures 40 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 11 heures 19 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 12 heures 25 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 14 heures 40 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 15 heures 31 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 16 heures 26 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 17 heures 25 min
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Maltraitance

Accusations de racisme au tribunal de Paris : le parquet ouvre une enquête

Publié le 28 juillet 2020
Le parquet de Paris a ouvert, ce mardi 28 juillet, une enquête pour "violences volontaires par personnes dépositaires de l’autorité publique" et "injures publiques" après les révélations et les accusations de racisme et de maltraitances de la part de policiers au tribunal de Paris.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le parquet de Paris a ouvert, ce mardi 28 juillet, une enquête pour "violences volontaires par personnes dépositaires de l’autorité publique" et "injures publiques" après les révélations et les accusations de racisme et de maltraitances de la part de policiers au tribunal de Paris.

Le parquet de Paris a décidé d'ouvrir une enquête à la suite des accusations de racisme et de maltraitances de la part de policiers au dépôt du tribunal de Paris. 

Les investigations concernant des faits, dévoilés lundi 27 juillet, suite au témoignage d’un policiers dans le cadre d'une enquête du site d’information en ligne Streetpress. Ces incidents se seraient produits de 2017 à 2019. Les investigations "sont confiées à l’Inspection générale de la police nationale", selon le parquet de Paris.

Le brigadier-chef Amar Benmohamed est à l'origine de ces révélations dans la presse. Les faits évoqués concernent des insultes et des actes de maltraitances commis par des collègues travaillant au sein du dépôt du tribunal de grande instance de Paris. Le brigadier-chef Amar Benmohamed accuse certains de ses collègues de propos et actes inappropriés envers les personnes retenues au dépôt du tribunal de grande instance de Paris, des faits qui seraient devenus réguliers depuis 2018. 

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a mené l'enquête, cinq policiers ont reçu des sanctions administratives, un autre doit passer en conseil de discipline. 

Le parquet de Paris a donc annoncé ce mardi 28 juillet l'ouverture d'une enquête.

A lire aussi : Plusieurs enquêtes ont été ouvertes contre des policiers accusés de racisme et de maltraitance au tribunal de Paris

Vu sur : Ouest-France
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 29/07/2020 - 14:05
Un air de répression flotterait-il dans l'air ?
Il est grand temps de taper un peu de policier pour atténuer le coup et laisser plus de latitude aux délinquants qui pourraient y voir une restriction de liberté, contraire aux principes et aux valeurs républicaines. Un sentiment de commisération et d'égalité dont ne se départit jamais notre chère justice boboche qui pense que les malfrats ont droit, en retour de leurs méfaits, à encore plus de respect que leurs geôliers.
Hiris
- 28/07/2020 - 23:15
Tout à fait d accord avec vous spiritucorsu
Mais j espère ardemment que le brigadier chef Amar parlera aussi des insultes et agressions que subissent quotidiennement ses copains sans que ça dérange la justice ,POLICE LIVES MATTER !
cmjdb
- 28/07/2020 - 20:32
RACISME
Si on résume, avec qui les Maghrébins s'entendent-ils ? Ils réduisent les africains en esclavage, ils détestent les européens, ils sont méprisés par les arabes des émirats , ils sont exploités par les asiatiques et comble : marocains, algériens et tunisiens ne peuvent pas se supporter jusque dans les mosquées. ... On comprend qu'ils soient frustrés !