En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

03.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

04.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

05.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

06.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

07.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 11 heures 45 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 13 heures 23 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 16 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 17 heures 11 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 18 heures 18 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 19 heures 23 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 20 heures 15 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 20 heures 40 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 21 heures 19 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 21 heures 43 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 12 heures 17 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 14 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 17 heures 57 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 18 heures 33 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 20 heures 2 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 20 heures 29 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 21 heures 13 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 21 heures 36 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 21 heures 44 min
© Francisco Seco / POOL / AFP
© Francisco Seco / POOL / AFP
Sommet européen

Emmanuel Macron exprime son exaspération face au blocage du plan de relance de l’Union européenne

Publié le 20 juillet 2020
Selon des informations du Figaro, Emmanuel Macron aurait dénoncé, en "tapant du poing sur la table", l'attitude des pays "frugaux" (les Pays-Bas, la Suède, le Danemark et l’Autriche), qui souhaitent limiter les aides.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon des informations du Figaro, Emmanuel Macron aurait dénoncé, en "tapant du poing sur la table", l'attitude des pays "frugaux" (les Pays-Bas, la Suède, le Danemark et l’Autriche), qui souhaitent limiter les aides.

Le chef de l’Etat Emmanuel Macron aurait "tapé du poing sur la table" dimanche 19 juillet lors du sommet européen à Bruxelles, consacré au plan de relance de l'économie, afin de dénoncer l’attitude de certains des dirigeants européens. Les Etats dits "frugaux" (les Pays-Bas, la Suède, le Danemark et l’Autriche ainsi que la Finlande) étaient ciblés par les critiques du président français. Ces pays ont exprimé leurs réserves sur ce plan ambitieux, à l'initiative de la France et l'Allemagne. 

Le message et les critiques du président français ont été rapportées par les autres délégations auprès des différents médias. Selon un conseiller, cité par Le Figaro, "tout cela a été raconté de manière un peu caricaturée".

Emmanuel Macron a critiqué l'opposition à sa demande d'allouer une partie importante des sommes du plan de relance, levées par un emprunt commun de l'Union européenne, sous forme de subventions aux États membres. 

Le chef de l’Etat français a déploré l’attitude du chancelier autrichien Sebastian Kurz, lorsque ce dernier s'est levé et a quitté la table pour prendre un appel téléphonique. Selon une source européenne, l'Autrichien s'est senti "offensé" par la remarque.

Emmanuel Macron a aussi comparé le positionnement du dirigeant néerlandais Mark Rutte a celui de l'ancien premier ministre britannique David Cameron lors des négociations. 

D’après certaines délégations et selon des informations du Figaro, Emmanuel Macron se serait emporté à plusieurs reprises pendant ses critiques.

Selon une source européenne, le chef de l’Etat français aurait affirmé que c'était la France et l'Allemagne qui allaient "payer ce plan" et "qu'ils se battent pour l'intérêt de l'Europe quand les frugaux sont égoïstes et ne font aucune concession". Selon cette même source, "il a ajouté qu'il était prêt à s'en aller plutôt que d'avoir un mauvais accord".

Le sommet est entré lundi dans sa quatrième journée, et les discussions reprendront à 16h.

Emmanuel Macron a fait un nouveau bilan ce lundi en évoquant des "avancées" et un "esprit de compromis". 

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nicolas59
- 21/07/2020 - 08:58
Plus simplement
Macron a pour but d'être le premier président exécutif d’une l’Europe fédérale . Il suffit d’observer ses manières et d'écouter
ses multiples déclarations pour le deviner.
Communiquer par moment un certain mépris pour la France est destiné aux partenaires européens afin de faire croire à Une
sorte de neutralité.
Faire référence à La souveraineté européenne et jouer le matamore qui protègera militairement la fédération .
Chercher un positionnement diplomatique toujours dans le sens de l'uniformité contre les particularités nationales taxés de populisme .
Ici ses crises de colère sont sur jouées pour informer l’opinion de sa fermeté et de son autorité.
Le problème pour les français est qu’il cédera tout pour y arriver et les soi disants Frugaux ont bien compris.
Entre ce que racontent les médias et les concessions qui seront faites à nos dépends il y aura de la marge.
Si mon analyse est crédible , on va dérouiller pour que ce type endosse le manteau de Charlemagne.
spiritucorsu
- 20/07/2020 - 14:13
Toujours la même chanson!
Avec le roitelet,c'est toujours la même chanson,si on ne cède pas immédiatement à ses désirs et ses caprices,le vernis du dirigeant s'efface pour laisser apparaître un gosse immature,mal élevé,arrogant et méprisant qui trépigne devant les grandes personnes qui le contrarient.Les merdias aux ordres appellent ce genre de manifestation minable taper du poing sur la table.De façon plus lucide et moins servile nos partenaires européens considèrent que le locataire de l'Elysée fait une fois de plus sa crise d'infantilisme et qu'il veut surtout tirer la couverture à lui.En macronie,on brille comme on peut,c'est à dire toujours au détriment des autres.
assougoudrel
- 20/07/2020 - 14:01
"Aie! Aie! Aie! Maman!
Je me suis fait mal en tapant trop fort sur la table! Qu'avons-nous fait au Bon Dieu, pour avoir à subir une telle humiliation? C'est lui qui critique les dirigeants des pays qui gèrent l'argent du contribuable avec sagesse. On dirait un branleur qui croit que tant il y a des chèques dans le chéquier, il y a de l'argent sur le compte.