En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

04.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

05.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

06.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

07.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 1 heure 23 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 2 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 3 heures 25 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 4 heures 56 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 6 heures 20 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 8 heures 18 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 8 heures 53 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 9 heures 42 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 11 heures 2 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 11 heures 26 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 1 heure 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 3 heures 2 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 4 heures 27 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 5 heures 44 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 8 heures 42 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 9 heures 3 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 10 heures 25 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 11 heures 22 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 11 heures 30 min
© MANDEL NGAN / AFP
© MANDEL NGAN / AFP
Fin de la langue de bois

Le journaliste Carl Bernstein révèle les édifiantes conversations privées de Donald Trump avec Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron ou bien encore Angela Merkel

Publié le 01 juillet 2020
Le célèbre journaliste Carl Bernstein a détaillé dans une enquête pour CNN le contenu des conversations téléphoniques entre le président américain Donald Trump et ses homologues étrangers.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le célèbre journaliste Carl Bernstein a détaillé dans une enquête pour CNN le contenu des conversations téléphoniques entre le président américain Donald Trump et ses homologues étrangers.

Une enquête de CNN, menée par le célèbre journaliste Carl Bernstein (qui a notamment mis à jour le scandale du Watergate), dévoile certains aspects des échanges entre le président américain Donald Trump et les dirigeants du monde entier. 

Selon ces révélations,  Emmanuel Macron serait, après Recep Tayyip Erdogan, le chef d'Etat qui s'est le plus entretenu par téléphone avec Donald Trump ces dernières années. Le président français a tenté notamment de convaincre son homologue américain de changer de position sur l'accord sur le nucléaire iranien et sur les questions de climat. Ces tentatives auraient été infructueuses. Selon Carl Bernstein, "Macron, en général, n'a abouti à rien sur le fond alors que ses requêtes constantes ont fini par irriter Trump". Emmanuel Macron a subi en retour une véritable "flagellation" verbale. Le président américain n'a cessé de lui faire la leçon et de le sermonner sur la contribution de la France au budget de l'Otan, sur sa politique d'immigration trop laxiste ou bien encore sur les échanges commerciaux. 

Selon Carl Bernstein, Donald Trump n’aurait pas été tendre également avec deux dirigeantes de premier plan. Les échanges téléphoniques avec l’ancienne Première ministre Theresa May et la chancelière allemande Angela Merkel auraient par moment été houleux et calamiteux. Le président américain aurait passé son temps à insulter les deux femmes et à les humilier, de manière "quasi-sadique".

Donald Trump a accusé Theresa May d'être faible, d'être "une imbécile", de manquer de colonne vertébrale sur le Brexit ou l'Otan. 

Donald Trump lors d’un échange téléphonie a traité Angela Merkel de "stupide" et l'a accusée d'être "à la solde des Russes". Selon un diplomate allemand, les conversations étaient "tellement inhabituelles" que Berlin a dû prendre des mesures particulières afin d’éviter qu'elles ne fuitent. Face à ces attaques et ces critiques, Angela Merkel est restée imperturbable, se contentant de lui opposer les faits.

Cette nouvelle enquête vient à nouveau écorner l’image du président américain alors que la campagne pour les élections présidentielle se poursuit aux Etats-Unis avant le vote décisif de novembre prochain. Ces révélations interviennent quelques jours après la sortie d’un livre à charge contre Donald Trump, signé par John Bolton, l’un de ses anciens conseillers. 

L’enquête de Carl Bernstein, dévoilée dans CNN, s'appuie sur des sources anonymes et ne donne pas de détails très précis sur les conversations confidentielles. Lors des centaines de coups de fil avec des leaders étrangers, Donald Trump est souvent très mal préparé aux discussions, faute d'avoir lu les dossiers et écouté les briefings de ses conseillers. S'il se comporte de manière agressive avec ses alliés, il aurait tendance à se faire manipuler par certains dirigeants controversés comme Mohammed Ben Salmane ou bien encore Recep Tayyip Erdogan. Une partie de son entourage le considère donc comme une menace à la sécurité nationale.

D’après l’enquête dévoilée par CNN, Erdogan a demandé des faveurs à Donald Trump, parmi lesquelles d'intervenir pour aider une banque publique turque qui était ciblée par la justice américaine. Erdogan aurait aussi influencé Donald Trump sur sa politique au Moyen-Orient. 

Donald Trump chercherait également à "courtiser" le leader russe Vladimir Poutine et à gagner son admiration et son approbation, selon l’enquête de Carl Bernstein. Poutine le "domine", selon les affirmations d’un haut responsable de l'administration, le comparant à un grand maître d'échecs face à un Trump petit joueur de dames. "Ce dernier a perdu l'avantage gagné de haute lutte pendant la guerre froide, en donnant à Poutine et à la Russie une légitimité qu'ils n'ont jamais eue".

Une des sources de Carl Bernstein décrit ces coups de fil comme des "abominations –, qui, si elles fuitaient, obligeraient même les pontes du Parti républicain à lui retirer leur confiance".

Selon le journaliste Carl Bernstein, plusieurs anciens conseillers de Donald Trump considèrent qu'il "délire". 

Il aurait aussi tendance à combiner continuellement ses intérêts personnels – particulièrement à des fins de réélection et de vengeance contre des ennemis politiques – avec l'intérêt national.

Reste à savoir si ces vagues de révélations dans les médias vont impacter l’électorat américain et jouer un rôle dans la campagne présidentielle aux Etats-Unis qui est encore marquée par la crise sanitaire du coronavirus et son impact sur l’économie américaine. 

Vu sur : CNN
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 02/07/2020 - 15:06
conseils à E. Macron
Au chapitre immigration, tout à fait approprié!
VALKO
- 02/07/2020 - 13:52
Oh non , il ne manquait plus
Oh non , il ne manquait plus que lui. Comme neutralité , on repassera . « L’enquête de Carl Bernstein, dévoilée dans CNN, s'appuie sur des sources anonymes et ne donne pas de détails très précis sur les conversations confidentielles. » Bein... c’est bien ça le problème . Les journalistes préservent leurs sources ( donc on peut faire dire aux sources ce qu’on veut) mais eux les journalistes adorent violer le secret de l’instruction ...
Patyz
- 01/07/2020 - 22:30
Comme disait l irremplaçable
Comme disait l irremplaçable Audiard, les .... ça ose tout, ils feront TOUT pour tenter de déboulonner la statue de la Maison Blanche, du reste c est étonnant qu ils n aient pas encore supprimé Blanche , les progressistes du monde entier ont comme principal objectif d empêcher la réélection de Trump et s ils parvenaient à leur fin en utilisant les moyens les plus abjects, le monde entier en subirait les conséquences , le dirigeant Chinois et Sorros le maléfique espèrent que leur plan fonctionne jusqu au bout , pour ces deux là, les humains ne comptent pas, seuls des consommateurs soumis trouvent grâce à leurs yeux