En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 3 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 3 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 3 jours
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
"Justice pour Adama"

La famille d’Adama Traoré demande à nouveau une reconstitution

Publié le 17 juin 2020
La famille d'Adama Traoré, mort en 2016 au cours d'une interpellation par les gendarmes, réclame de nouveau aux juges d'instruction une reconstitution des faits afin d'élucider les causes de la mort du jeune homme.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La famille d'Adama Traoré, mort en 2016 au cours d'une interpellation par les gendarmes, réclame de nouveau aux juges d'instruction une reconstitution des faits afin d'élucider les causes de la mort du jeune homme.

La famille d’Adama Traoré réclame à nouveau une reconstitution, selon Maître Yassine Bouzrou. Une précédente demande en ce sens avait été effectuée l'an passé. Elle avait été refusée par les magistrats instructeurs. Cela avait conduit la famille à faire appel. Malgré un avis favorable du parquet général à une reconstitution partielle, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris avait confirmé le rejet de cette demande.

L’avocat de la famille Traoré, Me Yassine Bouzrou, dénonce des évolutions dans les déclarations des trois gendarmes qui ont procédé à l'interpellation d'Adama Traoré et qui n'ont pas été mis en examen dans ce dossier. 

L’AFP a eu connaissance du courrier rédigé par Me Yassine Bouzrou : 

"Je sollicite de nouveau la réalisation d'une reconstitution des faits dans les plus brefs délais afin d'établir quels gestes ont été effectués par les gendarmes au moment de l'interpellation". 

Le 19 juillet 2016, Adama Traoré est décédé dans la caserne des gendarmes de Persan près de deux heures après son arrestation dans la ville de Beaumont-sur-Oise après une course-poursuite et après avoir échappé à une première interpellation.

Près de quatre ans après les faits, l'enquête est toujours ouverte. Des expertises ordonnées par les juges ont mis en avant des antécédents médicaux -notamment cardiaques- pour expliquer le décès d’Adama Traoré, dédouanant  les trois gendarmes. Deux rapports réalisés à la demande de la famille ont mis en cause la technique d'interpellation des forces de l'ordre.

Début juillet, les auditions de deux témoins par les juges d'instruction sont par ailleurs prévues, dont celle de l'homme chez qui Adama Traoré avait été arrêté.

Vu sur : Ouest-France
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
spiritucorsu
- 17/06/2020 - 19:24
Le bon plaisir du prince!
Un clan familial mafieux,animé d'une haine revancharde communautariste que rien ne semble arrêter dans sa volonté de mettre à bas les valeurs de la République,et qui fait l'objet de toute la compréhension et de toutes les délicates attention du roitelet qui réserve ses mauvais coups et sa répression féroce pour ceux qui ont l'audace, crime suprême de lèse majesté de contester sa royale personne comme les gilets jaunes ou les soignants qui ne demandent qu'un peu plus de respect,de justice et d'équité et auxquels,le prince en bon dictateur,n'a d'autre réponse que de leur envoyer ses chiens de garde pour mieux les bastonner.Une société d'aparthed politique et social selon le bon vouloir du prince.