En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 23 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 1 jour
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 1 jour
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 1 jour
© Anders HOLMSTROM / TT News Agency / AFP
© Anders HOLMSTROM / TT News Agency / AFP
Mystère élucidé

La justice suédoise révèle l’identité de l’assassin du Premier ministre Olof Palme et décide de clore l’enquête

Publié le 10 juin 2020
Plus de trente ans après l'assassinat du Premier ministre Olof Palme, la justice suédoise a annoncé mercredi 10 juin clore l'enquête, le principal suspect étant décédé. Son identité a été révélée, il s'agirait de Stig Engström.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plus de trente ans après l'assassinat du Premier ministre Olof Palme, la justice suédoise a annoncé mercredi 10 juin clore l'enquête, le principal suspect étant décédé. Son identité a été révélée, il s'agirait de Stig Engström.

Nouveau rebondissement spectaculaire en Suède dans le cadre de l’enquête sur la mort du Premier ministre Olof Palme. Le décès du principal suspect vient mettre fin à trois décennies d'enquête. Le suspect cité mercredi, Stig Engström étant décédé, le procureur en charge de l’affaire, Krister Petersson, ne peux pas engager des poursuites. C’est pourquoi il a décidé de clore cette enquête. Seuls de nouveaux éléments pourraient permettre de rouvrir les investigations et ce dossier. 

Olof Palme, le Premier ministre suédois, a été froidement abattu à Stockholm le 28 février 1986. Il était âgé de 59 ans. Le drame s’est déroulé alors qu'il rentrait à pied à son domicilie après être allé au cinéma avec son épouse.

L'assassinat a eu lieu sur la route la plus fréquentée de Suède et plus d'une douzaine de témoins ont vu un homme tirer des coups de feu avant de quitter la scène de crime.

Olof Palme était un Premier ministre charismatique qui dirigeait le parti social-démocrate suédois.

Les procureurs suédois ont donc nommé l'homme qui, selon eux, a tué l'ancien Premier ministre suédois Olof Palme. Cette annonce vient donc de mettre fin à des années de mystère. L'homme en question serait donc Stig Engström, un graphiste connu sous le nom de "Skandia Man", selon des informations de la BBC. Cet homme s'est suicidé en 2000.

L'arme du crime n'a pas été retrouvée et aucune nouvelle preuve médico-légale n'a été découverte, mais les procureurs examinant les déclarations d'Engström à la police ont conclu que sa version des faits n'était pas crédible.

Stig Engström a été surnommé "Skandia Man" car il avait travaillé pour la compagnie d'assurance Skandia. Il était bien présent au siège de l'entreprise, près de la scène de crime, quelques instants avant le drame.

Il a d'abord été identifié comme l'un des principaux suspects par le journaliste Thomas Pettersson, et la police a commencé à enquêter sur Engström 18 ans après sa mort.

Stig Engström avait l’habitude d’utiliser des armes. Il était notamment membre d'un club de tir. Des proches du principal suspect ont également indiqué que Stig Engström avait une opinion négative du Premier ministre.

Cet assassinat a choqué la Suède et a généré de nombreuses théories du complot. 

Un homme est allé en prison pour ce crime. Le criminel reconnu coupable dans un premier temps était Christer Pettersson. Cet homme, qui n'a aucun lien avec Thomas Pettersson, a été identifié par Lisbet Palme et emprisonné à vie en 1989. Il avait finalement rapidement été libéré en appel car aucun motif n'avait été établi et aucune arme n'avait été retrouvée. Pettersson est décédé en 2004.

Le fils du Premier ministre a déclaré à la radio suédoise qu'il pensait que les procureurs étaient parvenus à la bonne conclusion sur l’identification de Stig Engström et qu’ils avaient eu raison de clore l'affaire. Lisbet Palme est malheureusement décédée en 2018 sans savoir de manière concluante qui avait assassiné son mari.

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires