En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

03.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

06.

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

07.

Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 10 heures 38 min
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 11 heures 35 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 13 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 14 heures 32 min
Faune
La ministre de l'Ecologie annonce la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants et dans les parcs aquatiques
il y a 16 heures 51 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Société
Distanciation sociale

Bulle sociale ou cérémonies restreintes : petits conseils pour bien choisir ses proches sans se fâcher

il y a 18 heures 4 min
pépite vidéo > Economie
Mesures contre le virus
Bruno Le Maire évoque son expérience du Covid-19 : "Une fois qu'on y est passé, on voit les choses différemment"
il y a 18 heures 22 min
pépites > Société
Sécurité
La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris
il y a 19 heures 9 min
Poison
Cueillette de champignons : ne pas faire confiance aux applications de reconnaissance sur téléphone mobile
il y a 19 heures 42 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 11 heures 8 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 13 heures 6 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 14 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly : une enquête minutieuse au suspens garanti

il y a 14 heures 52 min
light > Science
Loin
Nouvelle découverte d'eau sur Mars : plusieurs lacs sur des milliers de km2
il y a 17 heures 19 min
pépites > Santé
Succès
Coronavirus : plus de 12 millions de téléchargements pour l'application britannique officielle de traçage
il y a 17 heures 51 min
décryptage > Economie
Compétitivité

Veut-on vraiment être compétitifs ?

il y a 18 heures 11 min
décryptage > Politique
Impact sur l'opinion

Des Français déboussolés et désemparés

il y a 18 heures 48 min
décryptage > Consommation
Craintes chez les consommateurs

Reconfinement non exclu : avec le recul, faut-il se jeter sur le papier toilettes au cas où ?

il y a 19 heures 19 min
décryptage > Politique
La France a-t-elle les moyens de ses ambitions (à lui)...?

Emmanuel Macron et les tentations dangereuses

il y a 19 heures 44 min
© EVARISTO SA / AFP
© EVARISTO SA / AFP
Aider les malades

Coronavirus : la chloroquine est généralisée au Brésil, sous l’impulsion du président Jair Bolsonaro

Publié le 20 mai 2020
Le ministère de la Santé du Brésil a recommandé mercredi l’usage de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine pour les patients légèrement atteints par le Covid-19, après la pression exercée par Jair Bolsonaro sur ce dossier.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministère de la Santé du Brésil a recommandé mercredi l’usage de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine pour les patients légèrement atteints par le Covid-19, après la pression exercée par Jair Bolsonaro sur ce dossier.

Le ministère de la Santé du Brésil a recommandé ce mercredi l’usage de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine. Cette recommandation est destinée aux patients légèrement atteints par le Covid-19. Cette recommandation émane d’un document du ministère, au lendemain d’un nombre record de morts en 24h au Brésil, plus de mille, causés par le coronavirus. 

Dans ses nouvelles directives, le ministère de la Santé brésilien recommande la prise la chloroquine et d’hydroxychloroquine dès les premiers symptômes. Le protocole du ministère souligne toutefois qu"'il n’existe pas de garantie de résultat positif" et que la chloroquine, un antipaludéen, peut provoquer des effets secondaires "graves" pouvant aller jusqu’à "des défaillances sérieuses de certains organes" et "jusqu’à la mort". Selon le document, "comme il n’y a pas d’études complètes prouvant les bienfaits de ces molécules pour le traitement du Covid-19, […] la décision de les prescrire revient au médecin, avec l’accord du patient".

Le ministère précise que les services de santé publique "ont déjà amplement utilisé la chloroquine et l’hydroxychloroquine pour le traitement d’autres maladies infectieuses".

L’usage de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine dans les services de santé publics brésiliens était jusqu’ici réservé aux cas graves. La forte pression exercée par le président Jair Bolsonaro, qui est convaincu des effets positifs de la chloroquine pour lutter contre la pandémie, a motivé vendredi dernier la démission de Nelson Teich (le deuxième ministre de la Santé à quitter son poste en moins d’un mois). Son successeur n’a pas encore été choisi et le titulaire par intérim, Eduardo Pazuello, un général, devrait "rester longtemps" à son poste, selon des précisions ce mercredi de Jair Bolsonaro.

Le Brésil a enregistré mardi une nette accélération des cas confirmés et des décès (+ 1.179 morts en 24 heures) et déplore déjà 17.971 morts. Le pic n’est attendu qu’en juin dans ce pays qui recense plus de la moitié des cas confirmés en Amérique latine et aux Caraïbes. 

Le président Bolsonaro a critiqué les mesures de confinement prises par les gouverneurs de la plupart des 27 Etats du Brésil. Jair Bolsonaro souhaite remettre l’économie en marche.

Le jour où le Brésil a franchi pour la première fois le cap des 1.000 morts en 24 heures, il s’est même permis une plaisanterie, affirmant que "les gens de droite prennent de la chloroquine, ceux de gauche de la Tubaina", une boisson gazeuse bon marché.

Vu sur : Sud-Ouest
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 21/05/2020 - 11:48
Cinq fois moins de Morts !
Espérons que le Brésil possède suffisament de médecins capables de réaliser et d'interpréter un electrocardiogramme : dans ces conditions, cette expérience de ''traitement de masse'' pourra se dérouler en toute sécurité.
Il y a désormais une terrible menace qui plane sur Emmanuel Macron et sa clique de gangsters liés à certains intérêts financiers : qu'il apparaisse clairement que la Chloroquine est efficace lorsqu'elle est donnée dès le début de cette maladie.
Les statistiques francaises indiquent déjà un taux de mortalité cinq fois moindre à Marseille qu'à Paris !
karbo
- 21/05/2020 - 10:44
Menteur!
Pour 221 000 000 d'habitants du pays le plus peuplé de l'Amérique du sud, c'est pas mal.
Je lis ce journal pour échapper aux menteurs professionnels et vous me faites du "Libération".