En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

03.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

07.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 12 heures 43 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 14 heures 22 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 17 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 18 heures 10 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 19 heures 16 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 20 heures 21 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 21 heures 14 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 21 heures 38 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 22 heures 18 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 22 heures 42 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 13 heures 15 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 15 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 17 heures 48 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 18 heures 56 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 19 heures 32 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 21 heures 1 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 21 heures 28 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 22 heures 11 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 22 heures 35 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 22 heures 43 min
© FRANCK FIFE / AFP
© FRANCK FIFE / AFP
Polémique

Vaccin contre le Covid-19 : le groupe français Sanofi va-t-il donner la priorité aux Etats-Unis ?

Publié le 14 mai 2020
Selon Paul Hudson, le patron du groupe pharmaceutique français Sanofi, les Etats-Unis seraient prioritaires pour bénéficier du futur vaccin contre le Covid-19, suite aux efforts financiers du gouvernement américain dans la recherche. Cette annonce a déclenché de vives réactions au sein de la classe politique.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon Paul Hudson, le patron du groupe pharmaceutique français Sanofi, les Etats-Unis seraient prioritaires pour bénéficier du futur vaccin contre le Covid-19, suite aux efforts financiers du gouvernement américain dans la recherche. Cette annonce a déclenché de vives réactions au sein de la classe politique.

Sanofi réservera-t-il aux Etats-Unis la primeur d’un futur vaccin contre le Covid-19 ? Evoquée par le groupe, qui renvoie l’Europe à ses responsabilités, cette idée provoque l’indignation du monde politique français, jusqu’au gouvernement qui la juge "inacceptable". Face à la polémique, le patron de Sanofi France a néanmoins confirmé au gouvernement français "que le vaccin serait accessible à tous les pays et évidemment (...) aux Français, ce d'autant qu'il a des capacités de production en France". 

Mercredi, Paul Hudson, le directeur général du laboratoire français Sanofi, avait pourtant indiqué qu’il servirait prioritairement les Etats-Unis s’il trouve un vaccin, puisque le pays "partage le risque" des recherches menées à travers un partenariat. Le gouvernement américain "a le droit aux plus grosses pré-commandes", a expliqué Paul Hudson, en raison de sa prise de risque dans la recherche d’un vaccin aux côtés du géant pharmaceutique. Ils "obtiendront les vaccins en premier", selon Paul Hudson, car "ils ont investi pour essayer de protéger leur population". Cette avance devrait être de quelques jours ou quelques semaines sur le reste du monde, d’après Paul Hudson.

Dans la soirée, le laboratoire a ensuite publié un communiqué : 

"Sanofi dispose d’un ancrage industriel diversifié et international. Nous avons des capacités de production aux Etats-Unis, en Europe, notamment en France et ailleurs dans le monde. La production sur le sol américain sera principalement dédiée aux Etats-Unis et le reste de nos capacités de production sera alloué à l’Europe, à la France et au reste du monde. […] Nous nous sommes toujours engagés à ce que dans ces circonstances sans précédent, notre vaccin soit accessible à tous". 

Emmanuel Macron s’est "ému", ce jeudi, de l’annonce que le groupe pharmaceutique Sanofi servirait en priorité les Etats-Unis s’il trouvait un vaccin contre le Covid-19. Le président de la République a appelé de nouveau à ce que ce vaccin soit "extrait des lois du marché", selon l’Elysée.

"Les efforts déployés ces derniers mois montrent qu’il est nécessaire que ce vaccin soit un bien public mondial, extrait des lois du marché".

Le chef de l’Etat va d'ailleurs recevoir des dirigeants de Sanofi en début de semaine prochaine.

Le président de la Région Hauts-de-France Xavier Bertrand (ex-LR) avait interpellé Emmanuel Macron sur Twitter : 

"Il est impensable qu’une entreprise qui a son siège en France et qui bénéficie de crédits d’impôts recherche délivre un vaccin aux Etats-Unis avant nous. Vous devez agir !". 

L’ONG Oxfam s’est également insurgée contre des informations "tout simplement scandaleuses" et dénonce "les motivations financières et la recherche de profits par les géants de l’industrie pharmaceutique". 

Edouard Philippe a tenu à réagir également sur ce dossier : 

"L’égal accès de tous au vaccin n’est pas négociable".

La distribution en France d’un éventuel vaccin Sanofi sera bien assurée, selon un message publiée sur Twitter par le Premier ministre. Olivier Véran, le ministre de la Santé, s’est également entretenu par téléphone avec des responsables de Sanofi. 

Le président de Sanofi France, Olivier Bogillot, a renvoyé l’Europe à ses responsabilités :

"Les Américains sont efficaces en cette période. Il faut que l’UE soit aussi efficace en nous aidant à mettre à disposition très vite ce vaccin".

Le patron de Sanofi en France a assuré qu’un tel traitement serait in fine "accessible à tous". 

"L’objectif, c’est que le vaccin soit disponible à la fois aux USA en France et en Europe de la même manière".

Olivier Bogillot a confirmé que l’objectif restait le développement d’un vaccin utilisable d’ici 18 à 24 mois, soulignant qu’un tel calendrier est extrêmement accéléré par rapport à la normale, qui se situe autour d’une dizaine d’années.

Sanofi, l’un des plus grands spécialistes des vaccins au monde, s’est lancé dans la course contre le Covid-19, à la mi-février, avec l’annonce d’un accord de coopération avec l’Autorité Barda, qui dépend du ministère américain de la Santé. Sanofi utilisera sa technologie de recombinaison de l’ADN pour "accélérer la mise au point d’un vaccin potentiel contre le Covid-19". Le groupe s’est également allié avec le britannique GSK, à travers une collaboration dont les deux laboratoires espèrent obtenir un résultat d’ici 2021. Le laboratoire français collabore également avec Translate Bio, une biotech américaine, dans le but de mettre au point un autre type de vaccin contre le Covid-19.

Plus de 100 projets de vaccins seraient actuellement à l’étude à travers la planète, avec une dizaine d’essais cliniques déjà en cours. 

Vu sur : Ouest-France
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cmjdb
- 15/05/2020 - 11:22
VACCIN COVID 19
Quels sont les vaccins de virus existants actuellement ? Quels risques de mutation du Covid 19 et donc de l'obsolescence du vaccin ?
Quelles sont les chances de trouver ce vaccin dans les 2 ans ?
A contrario où en sont les essais des médicaments ?
Cette histoire pue l'arnaque.
hoche38
- 15/05/2020 - 09:32
"En même temps"!
Sanofi a été crée en 1973 sous Georges Pompidou avec de l'argent public. Son capital a été par la suite revendu bout par bout à des actionnaires étrangers par des membres de la haute fonction publique française. La France en contrôle aujourd'hui moins de 10% et sa direction est étrangère.

Et "en même temps", cette même haute fonction publique vient pleurer parce qu'elle a perdu le pouvoir qu'elle a vendu. Au fait, où est passé le produit de ces ventes?
Dorine
- 14/05/2020 - 18:14
Capitalisme
Sanofi fait fabriquer ses médicaments en Chine et les assemblent en occident. L'état français s'est désengagé depuis longtemps de la recherche médicale. Les laboratoires ont pris sa place. Mais les sociétés des labos doivent servir un bénéfice à leurs actionnaires....CQFD