En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

02.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

03.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

04.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

05.

Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille

06.

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

07.

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 15 heures 2 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 16 heures 21 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 16 heures 53 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 17 heures 36 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 18 heures 23 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 19 heures 59 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 20 heures 24 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 20 heures 50 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 21 heures 37 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 22 heures 41 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 15 heures 14 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 16 heures 29 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 17 heures 7 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 18 heures 6 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 26 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 20 heures 15 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 20 heures 33 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 21 heures 12 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 22 heures 16 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 12 heures
© ALAIN JOCARD / AFP / POOL
© ALAIN JOCARD / AFP / POOL
Polémique

Christophe Castaner demande un contrôle sur le dossier de la morgue provisoire au marché de Rungis

Publié le 09 avril 2020
Une morgue provisoire a été installée dans un hall du marché de Rungis. Cet espace a été réquisitionné pour accueillir les cercueils des victimes du coronavirus. Une polémique a éclaté après des tarifs controversés pratiqués par l’opérateur privé qui la gère. Christophe Castaner a indiqué qu’un contrôle serait opéré.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une morgue provisoire a été installée dans un hall du marché de Rungis. Cet espace a été réquisitionné pour accueillir les cercueils des victimes du coronavirus. Une polémique a éclaté après des tarifs controversés pratiqués par l’opérateur privé qui la gère. Christophe Castaner a indiqué qu’un contrôle serait opéré.

Christophe Castaner était auditionné ce jeudi par la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’épidémie de Covid-19. A cette occasion, le ministre de l’Intérieur a annoncé avoir demandé un "contrôle" sur la morgue provisoire installée dans un hall du marché de Rungis. Ce site a été réquisitionné pour accueillir les cercueils des victimes du Covid-19. 

Une polémique a éclaté suite à des tarifs controversés pratiqués par l'opérateur privé qui gère cet espace.

Christophe Castaner s’est exprimé sur ce dossier devant la mission d’information de l’Assemblée nationale, selon des informations du Point : 

"Il me semble anormal que les contraintes liées à la situation de confinement et à des mortalités massives soient imputées financièrement aux familles". 

Le ministre de l’Intérieur a tenu à préciser que "la morgue de Rungis (était) gérée par un opérateur privé". 

En découvrant "les tarifs" pratiqués par celui-ci, il a "demandé un contrôle". Des mesures et des aménagements pourraient donc être pris prochainement pour ce site. 

L'opérateur OGF a été ciblé par de nombreuses critiques. Il prévoit un "forfait de 6 jours" à 159 euros pour "l'admission et le séjour en condition de conservation du cercueil fermé et scellé". La journée supplémentaire est facturée 35 euros. Un espace de recueillement est à disposition des familles, au prix de 55 euros pour "une heure maximum".

Ce bâtiment se situe au marché de gros de Rungis. Il a été transformé en morgue d'une grande capacité.

Mercredi soir, sur BFMTV, Sandrine Thiefaine, présidente de pompes funèbres de France, concurrente de OGF, avait évoqué ce dossier et cette polémique : 

"Le passage du cercueil à Rungis est payant pour les familles. Et ça, ce n'est pas acceptable. On ne peut pas facturer aux familles des frais pour un passage dans un entrepôt à Rungis".

Vu sur : Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 09/04/2020 - 17:53
Il faudrait faire aussi le
ménage aux Pompes Funèbres Générales, car, depuis des décennies, cette entreprise volent les familles qui sont endeuillées. Ce serait déjà fait si les députés et leurs proches payaient leur enterrement. Au début, l'incinération ne coûtait pas grand chose, mais ces salauds ont réajusté les tarifs. Quand à Rungis, mettre des cadavres dans les chambres froides où l'on met l'alimentaire...Les italiens ont préféré les patinoires.