En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 5 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 5 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 5 jours
© SAUL LOEB / AFP
© SAUL LOEB / AFP
La saga Huawei

Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei

Publié le 25 janvier 2020
La saga Huawei se poursuit et le rôle passif de l’Europe se confirme sur fond de guerre économique entre la Chine et les Etats-Unis. Ces derniers jours, c’est le Royaume-Unis qui se trouve tiraillé entre les pressions américaines et sa dépendance à l’équipementier chinois.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La saga Huawei se poursuit et le rôle passif de l’Europe se confirme sur fond de guerre économique entre la Chine et les Etats-Unis. Ces derniers jours, c’est le Royaume-Unis qui se trouve tiraillé entre les pressions américaines et sa dépendance à l’équipementier chinois.

L’Europe dans son ensemble est devenue en quelques mois l’épicentre de la rivalité économique sino-américaine dont l’entreprise Huawei est l’un des marqueurs forts. Huawei, très célèbre pour ses smartphones est aussi considérée comme la société la plus robuste et la plus compétitive dans le déploiement futur – et stratégique- de la 5G, qui compte en outre peu d’acteurs (Nokia et Eriksson principalement).

La 5G doit révolutionner les usages numériques et notamment dans l’émergence de l’ « Internet des objets » et des « réseaux intelligents » dont les implications seront autant décisives dans la sphère domestique que dans les segments les plus critiques et souverains des nations l’utilisant (défense, transports, énergie, santé, gestion des données…).

Or depuis des mois Huawei est accusée de collusion approfondie avec le gouvernement chinois par les Etats-Unis ainsi que de vol de données souveraines.

Ces derniers jours Washington a multipliée les pressions diplomatiques sur Londres pour que cette dernière ne procure pas les autorisations nécessaires à Huawei afin que l’entreprise ne participe au déploiement de son réseau 5G. C’est dans cet esprit que Donald Trump s’est entretenu ce vendredi avec les Premier Ministre Boris Johnson. Les Etats-Unis arguent notamment l’aspect critique de la sécurisation de leurs réseaux de télécommunications communs. On ajoutera en outre que c’est la coopération du renseignement entre les deux nations qui pourrait s’en trouver remise en question. Le Royaume-Unis font en effet partie du groupe des « Fives Eyes », un programme stratégique de partage du renseignement comptant également l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada.

Depuis quelques semaines le Royaume-Unis semble tergiverser au point de créer une véritable controverse politique interne. Les britanniques sont conscients de l’importance de leur partenariat rapproché avec les Etats-Unis, d’autant plus vital que le Brexit devrait bientôt être acté. D’un autre côté, la technologie Huawei est depuis 15 ans devenus prépondérante au Royaume-Uni et un bannissement total couterait des milliards à l’état sans compter le retard pris dans le déploiement de la 5G dans le pays.

Manifestement Boris Johnson semble prendre le chemin du compromis. Dans un communiqué, le gouvernement britannique a renouvelé sa volonté de maintenir la sécurité des réseaux de télécommunications partagés avec les Etats-Unis. Toutefois, Londres semble se diriger vers une autorisation de Huawei mais uniquement dans des secteurs non-stratégiques. Les jours qui viennent seront décisif pour le Royaume-Uni qui doit négocier un nouvel accord commercial avec les Etats-Unis après le Brexit qui interviendra le 31 Janvier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires