En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 7 heures 22 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 8 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 10 heures 58 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 11 heures 10 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 12 heures 10 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 13 heures 17 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 14 heures 59 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 15 heures 3 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 15 heures 3 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 7 heures 53 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 8 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 11 heures 2 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 11 heures 39 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 12 heures 52 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 14 heures 7 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 14 heures 44 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 15 heures 19 sec
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 15 heures 3 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 15 heures 3 min
© Guido Kirchner / dpa / AFP
© Guido Kirchner / dpa / AFP
Risques climatiques et économiques

Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité

Publié le 16 janvier 2020
Pour la première fois, cinq sujets environnementaux et climatiques se retrouvent dans les cinq places des risques majeurs pour l'humanité et la planète dans le cadre de la publication du Global Risks Report.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la première fois, cinq sujets environnementaux et climatiques se retrouvent dans les cinq places des risques majeurs pour l'humanité et la planète dans le cadre de la publication du Global Risks Report.

Le Forum économique mondial publie chaque année avant le Forum de Davos son "Global Risks Report", un rapport sur les risques majeurs à l'échelle de la planète.

Plus de 750 experts et décideurs mondiaux ont été invités à classer leurs plus grandes préoccupations en termes de probabilité et d’impact. 78 % ont déclaré s’attendre à ce que les "confrontations économiques" et la "polarisation politique intérieure" augmentent en 2020.

La polarisation économique et politique va s’accentuer cette année, alors que la collaboration entre les dirigeants mondiaux, les entreprises et les décideurs est plus que jamais nécessaire afin de mettre fin aux menaces qui pèsent sur nos systèmes climatiques, environnementaux, de santé publique et technologiques. Il serait donc nécessaire d’adopter une approche plurilatérale afin d'atténuer les risques.

En l’absence d’une attention urgente portée à la réparation des divisions sociales et à la promotion d’une croissance économique durable, les dirigeants du monde ne peuvent s’attaquer systématiquement aux menaces telles que les crises liées au réchauffement climatique ou à la perte de biodiversité, selon le rapport.

D'après les conclusions du rapport, l'année devrait être marquée par des conflits nationaux et internationaux accrus et un important ralentissement économique. Les turbulences géopolitiques vont pousser vers un monde unilatéral "instable". 

Le rapport se montre alarmiste sur la question de l'urgence des défis sur le plan du réchauffement climatique. Le rapport invite les dirigeants politiques à faire correspondre les objectifs de protection de la planète avec ceux de stimulation des économies. 

Selon les perspectives du rapport, les cinq risques les plus importants en termes de probabilité sont tous environnementaux:  

"1. Les événements climatiques extrêmes entraînant des dommages importants aux biens immobiliers et aux infrastructures, et des pertes de vies humaines

2. La non-atténuation du changement climatique et la non-adaptation à celui-ci des gouvernements et entreprises.

3. Les dommages et les catastrophes écologiques d’origine humaine, y compris les crimes environnementaux, comme les marées noires et la pollution radioactive.

4. Une perte de biodiversité importante et l’effondrement des écosystèmes (terrestres ou marins) avec des conséquences irréversibles pour l’environnement, entraînant un appauvrissement majeur des ressources indispensables à l’humanité et aux industries.

5. Les catastrophes naturelles majeures telles que les tremblements de terre, les tsunamis, les éruptions volcaniques et les orages géomagnétiques".

Selon le rapport, il pourrait être bientôt trop tard pour relever certains des défis économiques, environnementaux et technologiques les plus urgents. 

Le rapport Global Risks 2020 n'oublie pas non plus le risque social, au moment où plusieurs pays sont confrontés à de vastes mobilisations. 

Le sommet de Davos va débuter le mardi 21 janvier 2020. 

Vu sur : Forbes
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 21/01/2020 - 15:50
Faisons-nous peur !
Avant, nous avions Hitchcock, maintenant nous avons Davos.
zen-gzr-28
- 18/01/2020 - 13:56
Experts - Décideurs mondiaux...! Et les scientifiques...???
Quand donc aurons-nous le "privilège" de lire des travaux de scientifiques qui contestent la version écologique, catastrophique, de fin du monde proche ou prévue pour telle décennie! Tous ces pseudo-scientifiques, différents postes accordés aux fameux experts, ces comités "théodules" qui amplifient les problèmes d'année en année sont utiles à l'humanité ? au pays ? Un peu d'humilité de la part de tous ces ignares autre que scientifiques spécialisés dans ce domaine. Ils seraient vraiment utile de pouvoir suivre des débats entre des scientifiques pour et contre l'écologie alarmiste. Rien que le fait d'entendre la même ritournelle devrait alerter tous les esprits critiques. On en arrive à une stupidité sans nom : les décideurs, les experts portent aux nues une gamine manipulée par des adultes pour donner crédit à tous les délires...!

Stargate53
- 17/01/2020 - 09:52
Bla, bla, Blas .....
Le constat est connu ! Alors agissez, vous en avez les moyens ! Mais votre volonté de sauver notre monde se heurte à votre envie de faire toujours plus d'argent sans scrupule d'aucune sorte !