En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 5 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 5 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 5 jours
© Thomas SAMSON / POOL / AFP
© Thomas SAMSON / POOL / AFP
Main tendue et compromis rapide ?

Calendrier de la réforme des retraites : la rentrée de tous les dangers pour Emmanuel Macron, le gouvernement et les syndicats

Publié le 04 janvier 2020
Des rendez-vous décisifs sont prévus dans les prochaines semaines. Le 7 janvier, Edouard Philippe va recevoir les organisations syndicales et patronales. Des manifestations seront organisées le 9 et le 11 janvier. Le projet de loi doit être présenté le 24 janvier.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des rendez-vous décisifs sont prévus dans les prochaines semaines. Le 7 janvier, Edouard Philippe va recevoir les organisations syndicales et patronales. Des manifestations seront organisées le 9 et le 11 janvier. Le projet de loi doit être présenté le 24 janvier.

Alors que des millions de Français s'apprêtent à retourner travailler ou à regagner les bancs des écoles, des lycées et des universités dès lundi, la grève et la mobilisation contre la réforme des retraites se poursuivent à travers l'Hexagone. Le mouvement contre le projet de réforme des retraites n'a pas connu de trêve lors des congés de fin d'année.  La mobilisation va se poursuivre lors de la semaine du lundi 6 janvier 2020. Les syndicats souhaitent mobiliser une grande partie des Français dans la rue contre le projet du gouvernement. Certains syndicats, comme la CGT, exigent toujours le retrait du texte. D'autres organisations syndicales, comme la CFDT, sont opposées à l’âge pivot.

La mobilisation a officiellement battu, le jeudi 2 janvier 2020, le record de la grève de 1986-1987 à la SNCF pour une grève sans interruption. 

Le collectif SOS Retraites, qui regroupe 16 professions libérales disposant de régimes autonomes, a appelé à une grève "glissante" dans les prochains jours. Les infirmiers libéraux, les orthophonistes, les avocats ou bien encore les experts-comptables sont concernés. 

La journée du lundi 6 janvier sera marquée par le Conseil des ministres de rentrée, à l'Elysée

Le mardi 7 janvier, le gouvernement va tenter de sortir de l'impasse et de renouer enfin le dialogue avec les organisations syndicales. Les concertations vont reprendre entre le gouvernement et les syndicats. Les ministres du Travail et de la Santé, Muriel Pénicaud et Agnès Buzyn, ainsi que les secrétaires d’Etat chargés des Retraites et de l’Action et des Comptes Publics, Laurent Pietraszewski et Olivier Dussopt, vont également participer à cette concertation avec les partenaires sociaux. Elle va se prolonger tout au long du mois de janvier. Le gouvernement souhaiterait proposer une méthode de travail portant sur l'équilibre financier du système des retraites.

Des rencontres avec les partenaires sociaux seront également organisées entre le 7 et le 10 janvier. Emmanuel Macron a indiqué lors de ses voeux qu'il souhaitait trouver un "compromis rapide" avec "les syndicats qui le veulent". 

Le premier ministre Edouard Philippe sera présent d'ailleurs ce mardi sur les ondes de RTL dans la matinale. 

Le jeudi 9 janvier sera une journée test pour les syndicats vec d'importantes manifestations dans les rues de l'Hexagone. La mobilisation pourrait faire vaciller la réforme d'Emmanuel Macron. La grève pourrait s'étendre et toucher massivement ce jeudi des secteurs importants comme les transports, la SNCF, la RATP mais également les enseignants ou les huit raffineries françaises.  

Les syndicats ont également déjà appelé à une nouvelle grande journée de mobilisation pour le samedi 11 janvier 2020. Les Gilets jaunes pourraient être nombreux à se mobiliser lors de cette manifestation prévue un samedi. 

La position de Laurent Berger et de la CFDT pourrait également avoir un rôle déterminant dans les semaines à venir.  

Lors de la semaine du lundi 13 janvier, des réunions "annexes" seront organisées. Agnès Buzyn, ministre de la Santé, va notamment lancer, avec les syndicats hospitaliers, le chantier de l’aménagement des fins de carrière à l’hôpital dans le cadre de la réforme des urgences.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, va poursuivre ses discussions avec les syndicats. L'objectif serait de parvenir "en juin 2020" à "un protocole d’accord sur des scénarios de revalorisation" pour les carrières des enseignants qui jouent sur le calcul du montant des retraites. 

Olivier Dussopt va recevoir les syndicats de la fonction publique sur la retraite progressive et ses conditions de déploiement ainsi que celles relatives à la pénibilité. 

Le 24 janvier, le projet de loi sera présenté en Conseil des ministres

A partir du 3 février, le Collectif SOS Retraites (qui regroupe 16 professions libérales) a annoncé le point de départ d’une grève illimitée "si ses légitimes revendications ne sont pas entendues par le gouvernement".

La semaine de rentrée de ce début d'année 2020 qui s’ouvre lundi est donc ponctuée par de nombreux événements majeurs liés à la réforme des retraites. Reste à savoir si le bras de fer va se prolonger entre le gouvernement et certaines organisations syndicales qui militent toujours pour le retrait de la réforme ? 

Le calendrier des élections municipales, prévues en mars 2020, va également poser des difficultés au gouvernement et mobiliser les citoyens dans les urnes. Des ministres, engagés dans la course aux municipales, seront contraints de quitter leur poste au gouvernement. Cela devrait entraîner un remaniement gouvernemental dans les prochains mois. La candidature éventuelle d'Edouard Philippe au Havre pourrait poser des difficultés à Emmanuel Macron pour la fin de son quiquennat.  

Emmanuel Macron et son gouvernement sont donc confrontés à une semaine-clé en ce début d'année 2020. 

Selon un dernier sondage Odoxa, le soutien au mouvement de grève reste majoritaire mais est en recul (61%, moins 5 points en deux semaines). Seuls 24% des Français (plus 4%) considèrent que l’exécutif doit conserver intégralement son projet actuel. 

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
spiritucorsu
- 05/01/2020 - 15:21
Comparer ce qui est comparable.
Nos politiques,comme nos syndicalistes,ne nous ont certes pas habitués à des comportements positifs ou à de brillants exercices intellectuels,mais en ce qui concerne ces derniers,on a encore jamais vu(fort heureusement.) des syndicalistes agresser à l'arme blanche dans le but de les tuer d'innocents et paisibles promeneurs.Donc, comparons ce qui est comparable et prudence sur la consommation abusive du "jaja" qui peut finir par attaquer les neurones et altérer le discernement.
jurgio
- 05/01/2020 - 14:10
Discuter avec les syndicats commun istes
est discuter avec des terroristes.
spiritucorsu
- 05/01/2020 - 00:09
Quand le sens des réalités fait défaut.
Tout est résumé en une phrase:le soutien au mouvement reste majoritaire(61%)seuls(24%) des Français considèrent que l'exécutif doit conserver intégralement son projet.Ce sondage a au moins le mérite de mettre en évidence le niveau extrêmement faible dans l'opinion du monarque président.A moins d'une grave perte du sens des réalités ,on engage pas en effet une réforme aussi répulsive avec un tel niveau d'impopularité à moins de vouloir hypothéquer définitivement la suite du règne en se suicidant électoralement pour toutes les élections à venir,y compris celle de 2022.Mais ne dit on pas que Jupiter rend fou ceux qu'il veut perdre et son émule élyséenne finira au mieux comme comme le joli coeur noctambule au scooter.