En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

03.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

06.

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

07.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les secrets de la Maison Blanche" de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet : Lincoln, incroyable !

il y a 57 min 4 sec
light > Culture
Joie des touristes
Post-Covid-19 : le Musée du Louvre va réouvrir ce lundi 6 juillet
il y a 1 heure 44 min
pépite vidéo > Politique
Nouveau Premier ministre
Retour sur le parcours politique de Jean Castex
il y a 2 heures 53 min
light > High-tech
Game over
Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel
il y a 6 heures 38 min
pépites > Politique
Fin du suspense
Michèle Rubirola est élue maire de Marseille
il y a 7 heures 32 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le courage du personnel soignant face au Covid-19 : une médecine de guerre sans protection

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Politique
Choix stratégique

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

il y a 12 heures 27 min
décryptage > Politique
Campagne électorale

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

il y a 13 heures 27 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée
il y a 14 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 1 jour 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Peau d'homme" de Zanzim et Hubert : une fable "genrée"

il y a 1 heure 24 min
pépites > Santé
Négociations
Le Ségur de la santé a été prolongé en l’absence d’un accord
il y a 2 heures 17 min
pépites > Politique
Plus que quelques heures à patienter ?
Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif
il y a 4 heures 10 min
pépites > Politique
Première visite officielle
Le nouveau Premier ministre, Jean Castex, effectue son premier déplacement sur le site de production de X-Fab
il y a 7 heures 10 min
pépite vidéo > International
Campagne électorale
Donald Trump estime que l'Amérique doit être fière de son histoire
il y a 8 heures 47 min
décryptage > Santé
Trop, c’est trop

Si la pandémie vous a rendu maniaque de la propreté, voilà ce que vous devriez savoir pour tempérer vos ardeurs

il y a 10 heures 31 min
décryptage > Politique
Suite de "Passions"

Exclu Atlantico : Nicolas Sarkozy devrait publier le tome 2 de ses mémoires dès ce mois de juillet

il y a 12 heures 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

il y a 14 heures 36 sec
décryptage > Politique
Premier ministre

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

il y a 14 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La sentence" de John Grisham : un thriller qui maintient sous pression

il y a 1 jour 52 min
© MANDEL NGAN / AFP
© MANDEL NGAN / AFP
Bras de fer

Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"

Publié le 14 novembre 2019
Le président français Emmanuel Macron avait estimé dans une interview publiée dans les colonnes de The Economist que l’Otan était en état de "mort cérébrale". Il avait également dénoncé "l’agression" de la Turquie en Syrie.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président français Emmanuel Macron avait estimé dans une interview publiée dans les colonnes de The Economist que l’Otan était en état de "mort cérébrale". Il avait également dénoncé "l’agression" de la Turquie en Syrie.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié d’"inacceptables" les propos sur l’Otan d'Emmanuel Macron. Le dirigeant français avait estimé que l’Alliance était en état de "mort cérébrale". Il avait également dénoncé l’attitude de la Turquie en Syrie.

Erdogan a été "très déçu" par les déclarations de la France sur l’Otan, selon les propos de Donald Trump depuis le Bureau ovale.

"Je pense que le président (turc) n’a vraiment pas apprécié (..) et je pense que beaucoup d’autres gens ont eu la même réaction".

Le président turc était présent à Washington dans le cadre d'une visite d'Etat. Il a dénoncé les propos d'Emmanuel Macron en évoquant le fait que c'était "inacceptable". 

Le chef de l'Etat français avait déclaré la phrase suivante dans le cadre de son interview à The Economist : 

"Vous n’avez aucune coordination de la décision stratégique des États-Unis avec les partenaires de l’Otan et nous assistons à une agression menée par un autre partenaire de l’Otan, la Turquie, dans une zone où nos intérêts sont en jeu (…) Ce qui s'est passé est un énorme problème pour l'Otan". 

Emmanuel Macron évoquait ainsi l’intervention militaire turque en Syrie. 

Vu sur : L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 19/11/2019 - 10:01
Une question de vocabulaire!
Si le sens du mot "inacceptable" est le même à Ankara qu'à Paris, alors nous n'avons pas trop de soucis à nous faire.
spiritucorsu
- 14/11/2019 - 19:22
Les frères ennemis(suite et fin.)
Le second n'est pas plus présentable,il fait lui aussi la chasse à ses opposants,bâillonne la presse ,purge l'armée et la fonction publique d et fait preuve lui aussi du même autoritarisme velléitaire qui est la marque des dictateurs en devenir.Ils seraient faits pour s'entendre tant ils se ressemblent si la question Kurde ne les divisait pas,en contrariant leurs ambitions personnelles qui est pour le monarque président d'exister à tout prix en voulant faire croire qu'il pèse dans les affaires du monde et pour le calife d'Istambul de considérer que le problème Kurde est son pré carré.
spiritucorsu
- 14/11/2019 - 19:04
Les frères ennemis.
Le monarque président et le calife d'Istambul,ont certes quelques points de mésentente,pourtant,ils se ressemblent.En effet,l'un est le champion d'une oligarchie financière et technocratique qui contrôle quasiment tous les lieux de décision,d'influence et de pouvoir,en particulier,les médias,l'autre puise sa force dans l'instrumentation d'un islam moyenâgeux et la manipulation de populations rurales pauvres et arriérées.Le premier narcissique en diable,méprisant,hautain et arrogant,arrivé à mi-mandat après un matraquage fiscal sans précédent est complètement décrédibilisé dans son propre pays au point d'avoir provoqué un mouvement quasi insurrectionnel;les gilets jaunes qu'il a fait réprimer férocement(près de 2400 blessés)par son exécuteur des basses oeuvres et une justice aux ordres qui a plus réprimé qu'elle n'a jugé tous ceux qui s'opposaient ouvertement au pouvoir du prince.