En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

03.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

06.

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

07.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les secrets de la Maison Blanche" de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet : Lincoln, incroyable !

il y a 57 min 34 sec
light > Culture
Joie des touristes
Post-Covid-19 : le Musée du Louvre va réouvrir ce lundi 6 juillet
il y a 1 heure 45 min
pépite vidéo > Politique
Nouveau Premier ministre
Retour sur le parcours politique de Jean Castex
il y a 2 heures 54 min
light > High-tech
Game over
Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel
il y a 6 heures 39 min
pépites > Politique
Fin du suspense
Michèle Rubirola est élue maire de Marseille
il y a 7 heures 32 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le courage du personnel soignant face au Covid-19 : une médecine de guerre sans protection

il y a 10 heures 13 sec
décryptage > Politique
Choix stratégique

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

il y a 12 heures 28 min
décryptage > Politique
Campagne électorale

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

il y a 13 heures 28 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée
il y a 14 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 1 jour 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Peau d'homme" de Zanzim et Hubert : une fable "genrée"

il y a 1 heure 24 min
pépites > Santé
Négociations
Le Ségur de la santé a été prolongé en l’absence d’un accord
il y a 2 heures 17 min
pépites > Politique
Plus que quelques heures à patienter ?
Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif
il y a 4 heures 11 min
pépites > Politique
Première visite officielle
Le nouveau Premier ministre, Jean Castex, effectue son premier déplacement sur le site de production de X-Fab
il y a 7 heures 10 min
pépite vidéo > International
Campagne électorale
Donald Trump estime que l'Amérique doit être fière de son histoire
il y a 8 heures 48 min
décryptage > Santé
Trop, c’est trop

Si la pandémie vous a rendu maniaque de la propreté, voilà ce que vous devriez savoir pour tempérer vos ardeurs

il y a 10 heures 31 min
décryptage > Politique
Suite de "Passions"

Exclu Atlantico : Nicolas Sarkozy devrait publier le tome 2 de ses mémoires dès ce mois de juillet

il y a 12 heures 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

il y a 14 heures 1 min
décryptage > Politique
Premier ministre

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La sentence" de John Grisham : un thriller qui maintient sous pression

il y a 1 jour 53 min
© IAN LANGSDON / POOL / AFP
© IAN LANGSDON / POOL / AFP
"On the edge of a precipice"

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

Publié le 07 novembre 2019
Le président de la République Emmanuel Macron a accordé une interview à la rédaction de The Economist. Dans cet entretien, il s'interroge notamment sur l'avenir de l'Otan et de l'Europe.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République Emmanuel Macron a accordé une interview à la rédaction de The Economist. Dans cet entretien, il s'interroge notamment sur l'avenir de l'Otan et de l'Europe.

Le chef de l'Etat a accordé une interview à la rédaction du journal The Economist. De très nombreux sujets ont été abordés dans cet entretien comme les relations avec les Etats-Unis,  la question de l'Otan ou bien encore l'avenir de l'Europe. 

Sur la question de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord, Emmanuel Macron a dressé un bilan accablant : 

"Ce qu'on est en train de vivre, c'est la mort cérébrale de l'Otan". 

 Il explique cette situation suite au désengagement américain envers ses alliés de l'Otan et sur l'attitude de la Turquie. 

Emmanuel Macron souhaite en revanche "muscler" l'Europe de la Défense. Il a indiqué qu'il était nécessaire de "clarifier maintenant quelles sont les finalités stratégiques de l'Otan". 

"L’Europe (...) doit se doter d’une autonomie stratégique et capacitaire sur le plan militaire. Et d’autre part, rouvrir un dialogue stratégique, sans naïveté aucune et qui prendra du temps, avec la Russie". 

Le président de la République a déploré la situation de l'intervention turque et ses conséquences sur l'Otan : 

"Vous n’avez aucune coordination de la décision stratégique des États-Unis avec les partenaires de l’Otan et nous assistons à une agression menée par un autre partenaire de l’Otan, la Turquie, dans une zone où nos intérêts sont en jeu, sans coordination. Ce qui s’est passé est un énorme problème pour l’Otan".

Emmanuel Macron s'est aussi exprimé sur la situation de l'Europe. Le président de la République s'inquiète de la "fragilité extraordinaire de l'Europe" qui "disparaîtra" si elle ne "se pense pas comme puissance dans ce monde (…) Je ne crois pas dramatiser les choses, j'essaye d'être lucide". 

Le président français a insisté sur la nécessité d'une relance budgétaire afin d'alimenter la croissance européenne. 

Sur l'Europe, Emmanuel Macron estime que l'Union européenne "s'épuise sur le Brexit". D'après lui, "l’Europe a oublié qu’elle était une communauté, en se pensant progressivement comme un marché, avec une téléologie qui était l’expansion". Le président français considère qu'il s’agit d'une "faute profonde parce qu’elle a réduit la portée politique de son projet, à partir des années 1990". 

Le chef de l'Etat regrette la position américaine sur l'Europe : 

"Pour la première fois, les États-Unis ont un président qui ne partage pas l’idée du projet européen". 

Emmanuel Macron considère que si les Européens n’ont "pas un réveil, une prise de conscience de cette situation et une décision de s’en saisir, le risque est grand, à terme, que géopolitiquement nous disparaissions, ou en tout cas que nous ne soyons plus les maîtres de notre destin. Je le crois très profondément".

Au regard de cet entretien, le président français souhaite donc oeuvrer pour le développement de la force militaire européenne. Il considère que l’Europe pourrait exercer davantage d’influence sur la scène internationale, notamment en tant "que puissance médiatrice" entre les géants chinois et américain. Selon The Economist, "son rôle sera d’empêcher le monde entier de s’enflammer" en renouant le dialogue avec la Russie.

Vu sur : The Economist
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 09/11/2019 - 11:23
2
Bilan la Russie a besoin d'une Europe stable avec laquelle, elle peut s'entendre pour son commerce mais aussi pour une non-intervention contre elle.
Pour l'Europe reste le Moyen-Orient qui déstabilise le Maghreb & une partie de l'Afrique. & donc même si la Russie va s'embourber avec le Moyen-Orient il reste aussi un critère de stabilisation du Nid de serpents. Concernant le Maghreb il n'y a qu'avec un fort même très fort investissement économique que nous pouvons de nouveau stabiliser mais surtout émanciper & sortir le Maghreb de la région du Nid de serpents du Moyen-Orient.
En fait les USA sont nécessaires mais ne peuvent plus commander l'OTAN avec les nouveaux intérêts de l'Europe & des pays qui sont autour
En fait l’analyse de Macron est plus large & beaucoup plus pragmatique.
Pour discuter avec les Allemands il est souvent nécessaire de provoquer, déstabiliser. Les Allemands ont une trouille, celle que l'on pense qu'il veulent toute la puissance & tout commander. Cette pensée en fait souvent aboutit à les faire ronronner. Donc Macron à raison de taper sur la table, pour éliminer les ronronnements Allemands & de ses alliés proches.
Benvoyons
- 09/11/2019 - 11:22
1
Ainsi il faut partir de la base: Les USA veulent réduire le coût de l'Europe OTAN. Ils ont été prévenus que cela se fera au détriment des achats Militaires de l’Europe aux USA (Avions etc…) d'où l'avion de combat de l'UE. La présence USA va se réduire & donc, l'UE doit impérativement prendre le relais de la puissance manquante & se réorganiser en conséquence. Pour ça il faut une certaine cohérence diplomatique & militaire vis-à-vis de la Russie (en sachant que Poutine n'est pas immuable) Faut aussi analyser le désengagement des USA au Moyen-Orient. Ce désengagement se fait au bénéfice de la Russie.
Mais la Russie va immanquablement buter de la même manière sur le Nid de Serpents du Moyen-Orient comme il a buté en Afghanistan mais avec un Nid 1000fois plus gros. De plus il a des frontières beaucoup plus proches que les USA avec ce même Nid de Serpents.
Sur l'Asie même si avec les Chinois pour le moment, cela semble stable il ne peut ne pas penser que cette longue frontière est une fragilité pour lui. Donc il a le Moyen-Orient, ou il va mettre beaucoup de force, mais il lui faut garder une excellente puissance en Asie aussi. Suite....
gerint
- 08/11/2019 - 20:25
Macron à son habitude bave dans des media étrangers
mais aggrave lourdement la situation qu'il déplore. Pour nous il faut sortir de l'UE.