En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
180 interpellations

14 Juillet : incidents sur les Champs-Élysées après le défilé militaire

Publié le 14 juillet 2019
180 personnes ont été interpellées en marge du défilé. Des Gilets jaunes, dont des figures du mouvement, étaient mobilisés dans la matinée. Des incidents ont éclaté après le défilé militaire entre des casseurs et des forces de l’ordre.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
180 personnes ont été interpellées en marge du défilé. Des Gilets jaunes, dont des figures du mouvement, étaient mobilisés dans la matinée. Des incidents ont éclaté après le défilé militaire entre des casseurs et des forces de l’ordre.

Des manifestants et des casseurs étaient présents ce dimanche après-midi sur les Champs-Élysées en marge du défilé militaire organisé en ce jour de Fête nationale. Un face-à-face tendu a alors éclaté avec les forces de l’ordre à l’issue des cérémonies du 14 juillet.

C’est la première fois depuis le 16 mars dernier que des Gilets jaunes sont revenus manifester sur les Champs-Élysées. Une flambée de violences avait à l'époque émaillé le mouvement lors du 18e samedi de mobilisation.

Selon un nouveau bilan, 180 personnes ont été interpellées à Paris en marge du défilé militaire en ce dimanche 14 juillet. Ces chiffres ont été communiqués par la préfecture de police de Paris. Des Gilets jaunes avaient appelé à manifester. 

Le calme a pu revenir sur les Champs-Elysées même si les commerçants de la plus belle avenue du monde redoutent des débordements dans la soirée à l’occasion du 14 Juillet et des résultats des matches de la Coupe d’Afrique des nations Sénégal – Tunisie et Algérie – Nigeria. 

Un important dispositif de sécurité doit être déployé ce soir. 

Plusieurs figures des Gilets jaunes ont également été placées en garde à vue ce dimanche (Jérôme Rodrigues, Maxime Nicolle et Éric Drouet). Ils ont été relâchés dans la journée. 

C’est après la fin de la cérémonie que la situation s’est tendue. Vers 14h30, des manifestants mais aussi des jeunes dissimulant leurs visages sous des foulards et des capuches ont investi le haut de l’avenue qui avait été rouverte au public. De nombreuses barrières métalliques, utilisées pour limiter les déplacements des spectateurs, ont été mises à terre et des poubelles ont été incendiées. Les forces de l’ordre ont riposté avec des grenades lacrymogènes.

La majorité des infractions constatées par les forces de l'ordre étaient liées à des cas d' "organisation de manifestation non déclarée", "violences sur personnes dépositaires de l'ordre public", "dégradations de biens publics" ou "port d'arme prohibé", d'après BFMTV.

Face aux images de violences et de débordements sur les Champs-Elysées, la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a déploré ces nouveaux incidents dans un message publié sur Twitter :

"Comment est-ce possible que des Black Blocs et des voyous d’extrême gauche arrivent à tout saccager le jour de notre fête nationale? Pourquoi cette incompétence chronique d’un ministre de l’Intérieur en dessous de tout et incapable d’assumer la moindre responsabilité ?".

Sur BFMTV, Christophe Castaner a estimé que "ceux qui ont voulu empêcher ce défilé devraient avoir honte" : 

"Moi j'ai surtout vu des militaires, des policiers, des gendarmes et des pompiers. Là, je reçois les familles des victimes. Ceux qui ont perdu un frère, une sœur, un enfant.  Ceux qui ont voulu empêcher ce défilé devraient avoir un peu honte. Aujourd’hui c’est un jour où la Nation est réunie. Et je pense que la Nation, il faut la respecter".

Vu sur : Huffington Post
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

03.

4 millions de dollars : c'est ce que gagne chaque heure la famille la plus riche du monde

04.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

05.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

06.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

07.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

06.

Brexit / élections italiennes : l’automne à risque qui attend l’Europe

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
alam
- 18/07/2019 - 23:34
Répression j'écris ton nom...
Il faut mettre tous ces casseurs en prison. Point à la ligne.