En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Gilets jaunes

14 Juillet : Maxime Nicolle, Jérôme Rodrigues et Eric Drouet relâchés après leurs gardes à vue

Publié le 14 juillet 2019
Certaines figures des Gilets jaunes ont été arrêtées et placées en garde à vue en marge du défilé du 14 juillet aux abords des Champs-Elysées. Des incidents ont éclaté également après le défilé militaire entre les forces de l’ordre et des casseurs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Certaines figures des Gilets jaunes ont été arrêtées et placées en garde à vue en marge du défilé du 14 juillet aux abords des Champs-Elysées. Des incidents ont éclaté également après le défilé militaire entre les forces de l’ordre et des casseurs.

Les Gilets jaunes et certaines figures historiques du mouvement étaient mobilisés ce dimanche en marge du défilé militaire du 14 juillet pour la Fête nationale. 

Plusieurs personnes ont scandé des hymnes des Gilets jaunes aux abords des Champs-Elysées, quelques instants avant le début de la cérémonie :

"Même si Macron ne veut pas, nous on est là !", "Macron démission !"

Dans la matinée, Maxime Nicolle et Jérôme Rodrigues, deux figures du mouvement, avaient été placés en garde à vue pour "organisation d'une manifestation illicite", selon le parquet de Paris. 

Ils ont par la suite été relâchés en milieu d'après-midi. Leurs dossiers ont été classés sans suite, selon Juan Branco, l'avocat de Maxime Nicolle.

Placé en garde à vue pour "rébellion", Eric Drouet a également été libéré en fin d'après-midi.

Les gardes à vue de Maxime Nicolle et Jérôme Rodrigues ont démarré à 8h45 ce dimanche et ont eu lieu dans le commissariat du 15e arrondissement. L'arrêté préfectoral en vigueur pour la fête nationale prévoyait "l'interdiction pour toute la journée du dimanche 14 juillet de tout rassemblement de personnes se revendiquant du mouvement des Gilets jaunes dans un périmètre" situé autour des Champs-Elysées.

Des violences ont éclaté en fin de journée entre des casseurs et les forces de l’ordre ce dimanche 14 juillet. 

Les figures de Gilets jaunes avaient publié un communiqué il y a quelques semaines annonçant la création d'un "socle commun". De nombreuses manifestations avaient été annoncées pour les prochains mois dans ce communiqué diffusé en juin. Les Gilets jaunes se préparent notamment à des événements visant des entreprises du CAC 40, le 17 novembre 2019, à l'occasion du premier "anniversaire" du mouvement.  

Vu sur : Franceinfo
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gpo
- 15/07/2019 - 10:32
La dictature En Marche
et s'attaquer aux gilets jaunes plutôt qu'à la racaille de banlieue de pourra que renforcer la haine que les citoyens éprouvent envers le mignon...Mais L Avia veille Idem pour les plateformes et les affidés de l'état..beurk
Paulquiroulenamassepasmousse
- 15/07/2019 - 00:05
Vu le nombre de "racailles"
Vu le nombre de "racailles" relâchées quotidiènement, 3 de plus ne changera pas la face du monde