En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

04.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

05.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

06.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

07.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

03.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

04.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

05.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

06.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 8 heures 1 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 8 heures 52 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 15 heures 43 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 17 heures 36 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 18 heures 50 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 19 heures 32 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 1 jour 11 heures
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 1 jour 12 heures
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 1 jour 14 heures
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 8 heures 28 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 15 heures 13 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 16 heures 26 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 18 heures 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 19 heures 47 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 1 jour 12 heures
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 1 jour 14 heures
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 1 jour 14 heures
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Pschitt

Prétendu financement libyen de la campagne de Sarkozy : aucune preuve découverte dans les archives de Kadhafi

Publié le 02 juin 2019
L'enquête sur un prétendu financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy se termine, et aucune preuve n'a encore été trouvée.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'enquête sur un prétendu financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy se termine, et aucune preuve n'a encore été trouvée.

L'affaire libyenne qui vise Nicolas Sarkozy et qui porte sur les soupçons de financement libyen de la campagne de 2007 va-t-elle faire pschitt ? L’ancien Président de la République mis en examen le 21 mars 2018 pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de détournement de fonds publics libyens" va peut-être pouvoir souffler, car l'enquête piétine et le juge Serge Tournaire, qui en est chargé, quittera à la fin du mois le pôle financier pour rejoindre le tribunal de Nanterre.  "Il est allé trop loin pour reculer ou pour laisser d'autres juges terminer l'instruction à sa place, souffle une source proche du dossier citée par le JDD. Il doit montrer qu'il n'a pas poursuivi un président de la République sans éléments solides. Sinon, c'est toute la justice qui sera discréditée."

Sauf qu'aucune preuve n'a encore été découverte. Pour rappel, les trois juges du pôle financier qui instruisent le dossier soupçonnent que sa campagne a pu être abondée par de l’argent liquide en provenance du camp Kadhafi. L’intermédiaire Ziad Takieddine, dont les déclarations ont souvent fluctué, assure avoir transporté 5 millions d’euros en liquide entre Tripoli et Paris. Plusieurs anciens dignitaires kadhafistes ont affirmé que les versements au profit de Sarkozy étaient consignés par le régime.

Or, les investigations en Libye ont révélé que toutes les archives au ministère des Affaires étrangères n'ont pas été détruites pendant la guerre. Un procureur de Tripoli a donc examiné les dossiers conservés par un service dénommé "Bureau des affaires secrètes", qui comprend des dossiers sensibles (attentat commandité par Kadhafi contre un DC10 français d'UTA en 1989, procès des infirmières bulgares...), mais rien sur un versement pour la campagne de Nicolas Sarkozy. Les pièces de 2007 retrouvées détaillent simplement les coulisses du rapprochement franco-libyen avant et après l'élection de Nicolas Sarkozy. Des télégrammes recensent bien l'envoi de fonds vers la délégation libyenne à Paris en 2006, 2007 et après, parfois "dans le cadre des frais de l'action politique", mais aucune contribution à des campagnes électorales n'est évoqué.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Monde2Bestfriend
- 10/06/2019 - 19:24
Voir sur mon blog, les étonnantes failles de l'accusation
Notamment, le fait que Takieddine ne puisse préciser le jour exact où il a remis une valise de billet à Nicolas Sarkozy. Si cela avait été le cas, sachant que l'homme qu'il avait en face de lui avait de fortes chances d'être président de la 5e puissance mondiale quelques semaines plus tard, comment peut-il avoir oublié la date exacte, prétextant qu'il était très occupé à cette période?? Par ailleurs, Mediapart ment en affirmant qu'il y a eu beaucoup de contrats signés après la venue de Kadhafi à Paris. Les relations entre les 2 pays sont restés très limitées, les échanges commerciaux très modestes!
zen aztec
- 04/06/2019 - 07:48
pschittt
comme pour Trump dans l'affaire russe...
Pharamond
- 03/06/2019 - 17:05
Acharnement thérapeutique
Il y a l'acharnement thérapeutique , il y a aussi l'acharnement judiciaire. Comme le laisse entendre le "proche du dossier",le juge Tournaire est manifestement un fanatique-ayatollah du droit qui, à notre" ère-gilets-jaunes," de méfiance envers les "élites"entraînera par sa chasse à courre, un surcroît de méfiance et de discrédit sur la Justice,à moins qu'au dernier moment il ne sorte de son mortier un scoop inattendu et inattaquable. A titre personnel,je n'ai jamais cru à cette rocambolesque affaire,par simple bon sens. NS est un homme politique très expérimenté,longtemps Ministre de l'Intérieur; dans cette fonction il a eu le temps de se familiariser avec tout ce qui a trait au renseignement intérieur,extérieur,étranger, comment tout cela agit,inter-agit,les forces et faiblesses des uns et des autres,etc. Sachant tout cela, il aurait été se compromettre avec un personnage aussi fantasque,imprévisible,irascible,voire drogué dit-on, que Kadhafi qui pouvait "lâcher le morceau" à tout moment,soit publiquement soit en faisant des confidences ciblées. On a jamais signalé que NS avait un tempérament suicidaire!