En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© FETHI BELAID / AFP
Attrapé

Des armes françaises interceptées entre la Tunisie et la Libye

Publié le 17 avril 2019
Les tensions libyennes ont suscité un contrôle et la saisie d'armes françaises et européennes à la frontière avec la Tunisie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les tensions libyennes ont suscité un contrôle et la saisie d'armes françaises et européennes à la frontière avec la Tunisie.

Dans le chaos depuis des années, la Libye subit actuellement des combats entre l'Armée nationale libyenne ALN et les forces de soutien au gouvernement d'union nationale GNA. Abdelkarim Zbdi, ministre tunisien de la Défense, a déclaré que des Européens, dont des Français, ont été interceptés entre la Lybie et la Tunisie alors qu'ils transportaient des armes. Un premier groupe de onze personnes, dont on ignore les nationalités, a été intercepté en mer, à bord d'un zodiac, au large de Djeba. Un deuxième groupe de treize Français sous passeport diplomatique a été intercepté alors qu'il transportait armes et munitions. Néanmoins, le ministère des Affaires Etrangères français évoque un simple "contrôle de routine", en ce qui concerne le convoi des Français, lors duquel les armes ont été consignées avant d'être rapatriées en France. Les armes transportées par les Français appartiendraient au détachement de sécurité chargé de la protection de l'ambassade de France en Lybie. Le convoi  n'aurait aucun lien avec le zodiac et l'ambassade de France en Tunisie a précisé que les personnels de l'ambassade de France e Lybie se déplaçaient régulièrement entre Tunis et Tripoli. L'un de ces déplacements a eu lieu ce dimanche, en concertation avec les autorités tunisiennes, et s'est poursuivi après le contrôle. 

Vu sur : Ouest-France
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

05.

Pourquoi l’Europe ne s’est jamais complètement remise de l’échec de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler

06.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

07.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Danper
- 18/04/2019 - 17:40
L'implication de Macron en Libye est un secret de polichinelle
Macron continue la politique française de déstabilisation de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Après le succès (?) des printemps arabes en Syrie, Tunisie et Egypte et l'assassinat de Khadafi par ses avions, la France soutient maintenant le maréchal Haftar qui a promis les puits de pétrole actuellement exploités par l'ENI à Total. Le renversement d'Al Sarraj, pourtant reconnu par l'ONU est un objectif primordial pour Macron depuis son élection. Castaner a d'ailleurs pris ses précautions en fermant les frontières avec l'Italie pour prévenir le flux de réfugiés qui ne manquera pas de se déverser sur les côtes italiennes avec l'aide probable d'ONG françaises, allemandes et autres pays bien-pensants européens. Le but: qu'ils restent en Italie pendant qu'ils passent à la caisse pétrolière. Vive l'Europe, comme le disent les hypocrites Macron, Loiseau et la bande de minets arrogants de son gouvernement. A mort les infâmes nationalistes (fascistes, nazis, etc.) d'un pays à vomir (dixit Macron via un des ses larbins maintenant ministre).