En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Yann COATSALIOU / AFP
Elections européennes

Le RN abandonnerait officiellement la sortie de l’euro et le retour au franc

Publié le 14 avril 2019
Une information de la radio Europe 1.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une information de la radio Europe 1.

Marine Le Pen devrait présenter ce lundi 15 avril à Strasbourg 25 propositions pour les élections européennes. Avant cette annonce, la radio Europe 1 coupe l’herbe sous le pied du RN en dévoilant une partie du programme intitulé « Pour une Europe des nations et des peuples ». La radio dévoile un changement plutôt radical dans la ligne du parti : l’abandon de l’idée de sortir de l’Union européenne et même celle du retour au franc.

Comme l’explique la radio : « Après de longs mois de flou, la position du RN est désormais claire : il faut modifier le fonctionnement de la zone euro, mais pas de revenir à la monnaie nationale. Marine Le Pen avait d'ailleurs dit comprendre la peur des Français sur le sujet. Même chose pour le Frexit, passé aux oubliettes ».

Maintenant, la ligne du parti serait de proner une révision des traités européens (et notamment la suppression de la Commission européenne). Une position qui aurait, on l’imagine, dans l’idée de rassurer les électeurs frileux à l’idée de voter en faveur du Rassemblement National mais qui risque d’être difficile à faire accepter par d’autres pays de l’Union.

Un proche de Marine Le Pen confie à Europe 1 : « La différence c’est qu’aujourd’hui, on n’est plus seuls, on a des alliés partout ».
Autre mesure d’intérêt que note la radio, le verdissement du programme « inspiré par l'économiste et essayiste Hervé Juvin, lui-même candidat RN aux européennes ». Avec la volonté de développer le « localisme » et le « juste échange ».

Par contre, il n’est nullement question de revenir sur l’idée de « l’arrêt de l’immigration », idée qu’elle confirmera cet après-midi à l’émission « Le Grand Jury » ou sur la nécessité de protéger les frontières. 

 

Vu sur : Europe 1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

05.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

06.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

07.

On a du pétrole mais on n'a plus d'idées

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 15/04/2019 - 12:19
Accepter l’UE
C’est ne pas offrir d’autre perspective que de continuer comme maintenant. Le Pen n’est pas sérieuse dans ses demandes de changement de l’UE: elles sont impossibles. Donc elle se soumettra ou se démettra. A mon avis elle se soumettra et voter pour elle, pour LR, pour Macron ou pour le PS et même FI en matière d’Europe c’est du pareil au même. Sachant qu’il n’y a plus de politique nationale sur les sujets les plus cruciaux c’est pratiquement du pareil au même au niveau national sauf sur quelques sujets sociétaux et encore de moins en moins via la Cour Européenne
assougoudrel
- 15/04/2019 - 09:55
En une phrase
"Je vous ai compris"!
hoche38
- 15/04/2019 - 09:04
La sagesse vient parfois de l'expérience.
Marine Le Pen semble avoir compris le message des électeurs qui ont élu Emmanuel Macron en 2017 et les vraies raisons de son échec.