En direct
Best of
Best Of
En direct
© Patricia De Melo MOREIRA / AFP
Données personnelles
L’UFC-Que Choisir remporte une victoire importante contre Google
Publié le 13 février 2019
L’UFC-Que Choisir s’est félicité d’une nouvelle étape importante dans le cadre du bras de fer qui l’opposait à Google sur la question des données personnelles. Le TGI de Paris vient en effet de condamner Google pour 209 clauses abusives et illicites dans ses "conditions d’utilisation" et "règles de confidentialité".
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’UFC-Que Choisir s’est félicité d’une nouvelle étape importante dans le cadre du bras de fer qui l’opposait à Google sur la question des données personnelles. Le TGI de Paris vient en effet de condamner Google pour 209 clauses abusives et illicites dans ses "conditions d’utilisation" et "règles de confidentialité".

Après cinq années de procédure, l’UFC-Que Choisir s’est félicité de la condamnation de Google. Le tribunal de grande instance (TGI) de Paris a dressé un jugement de 136 pages pour un total de 209 clauses. Google va devoir revoir ses pratiques. 

Suite à ce jugement, Google ne peut plus collecter et partager les données personnelles de ses utilisateurs sans les avoir informés clairement. La société ne pourra plus géolocaliser en permanence ses utilisateurs, déposer des cookies ou collecter les informations stockées sur leurs téléphones portables et leurs tablettes sans avoir obtenu leurs accords. 

Google ne sera plus en mesure de modifier volontairement les données personnelles collectées ou de les diffuser librement dans des annonces commerciales. 

La firme américaine ne pourra plus dissuader les utilisateurs de s’opposer aux dépôts systématiques de cookies et laisser croire que l’utilisation de ses services entraîne l’acceptation des conditions d’utilisation et des règles de confidentialité.

Google sera donc dans l'impossibilité de refuser d’appliquer la loi française et devra exclure systématiquement toute responsabilité (en cas de dysfonctionnement). 

Ce jugement pourrait être visé par une procédure d’appel. L’association et les consommateurs viennent donc d’obtenir une avancée majeure. 

Suite à la décision obtenue par l’UFC-Que Choisir, Google va devoir obtenir le consentement de ses utilisateurs concernant la collecte massive et à l’exploitation intrusive des données personnelles. 

Les juges du Tribunal  de Grande Instance de Paris ont ainsi souligné que Google "ne peut effectivement qu'abusivement présenter au consommateur la collecte des données à caractère personnel lorsqu'il ne le fait que comme une simple et seule condition d'amélioration des services proposés alors que la finalité réelle et première de cette collecte est celle de l'organisation d'envois de publicités ciblées auprès de ce même consommateur en exploitant commercialement l'ensemble de ses données à caractère personnel". 

L’UFC-Que Choisir a mis en place sur son site Internet une série d’outils afin d’aider les consommateurs dans la gestion de leurs données personnelles. 

A la suite de la condamnation par la CNIL le 21 janvier 2019 dernier, l’UFC-Que Choisir entend d’ailleurs "désormais veiller à ce qu’une réparation concrète soit offerte à chaque consommateur, au-delà des 30.000 euros alloués, au nom du préjudice porté à l’intérêt collectif des consommateurs, par le Tribunal à l’association".

Google devra donc changer ses pratiques suite à cette condamnation par le TGI de Paris. La firme américaine va devoir verser 30.000 euros à l'UFC-Que Choisir. L’association dénonçait des clauses "abusives" dans les conditions générales d'utilisation du géant américain.

L'association de défense des consommateurs avait saisi le tribunal de grande instance de Paris en 2014 pour lui demander de reconnaître le caractère abusif ou illicite de 209 clauses de Google contenues dans ses conditions d'utilisation et ses règles de confidentialité.

Vu sur : UFC-Que Choisir
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
La France va devenir la première puissance mondiale en moins de 5 ans
05.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
07.
Les dessous de la superpuissance américaine : les États-Unis, ce pays si familier que nous connaissons pourtant mal
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
04.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Quand Nathalie Loiseau teste les nouveaux "éléments de langage" du progressisme face à Marine Le Pen sans grand succès
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires