En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Thomas SAMSON / AFP
Affaire Benalla

Eric Dupond-Moretti s'indigne des méthodes de Mediapart

Publié le 12 février 2019
Le célèbre avocat dénonce la façon dont les preuves sont obtenues par le média en ligne. Des méthodes "indignes, dégueulasses, staliniennes".
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le célèbre avocat dénonce la façon dont les preuves sont obtenues par le média en ligne. Des méthodes "indignes, dégueulasses, staliniennes".

Alors que Mediapart révélait de nouvelles informations dans l'affaire Benalla, hier, sur ses possibles liens financiers avec un oligarque russe, le célèbre avocat Eric Dupond-Moretti en a profité pour s'attaquer au média en ligne dirigé par Edwy Plenel. 

Interviewé par le journal en ligne Causeur, l'avocat de 57 ans a fustigé les méthodes de travail de Madiapart : « Je me fiche de l’affaire Benalla, je ne la connais pas et je ne veux pas la commenter. Je n'ai pas envie de vivre dans une société où, quand je prends un verre avec un type dans un bistrot, je suis susceptible d'être enregistré de manière crapoteuse et de voir ensuite cet enregistrement diffusé par monsieur Plenel qui depuis vingt ans se plaint à juste raison d'avoir été écouté par François Mitterrand » a commencé à dénoncer Me Dupond-Moretti avant de s'interroger : « Quand l’intimité de la vie privée commence-t-elle pour Mediapart, quand on franchit le seuil du lit ? »

Le plus inquiétant, pour l'avocat, c'est que Mediapart n'en est pas à son coup d'essai, plutôt habitué à ce genre de pratiques. Il s'inquiète de voir ces méthodes se répéter et tacle sévèrement Edwy Plenel qui, selon lui, utlise « des méthodes indignes, dégueulasses, staliniennes, toute la presse devrait être vent debout contre elles. »

Dupond-Moretti exige donc que les journalistes se mettent un peu plus à dénoncer ce genre de pratiques et appelle à respecter davantages les sources. Il en a marre de voir Mediapart se défendre sans cesse au nom de la morale :« J’ai envie de pouvoir continuer à dire des conneries au bistrot sans être enregistré. Je me demande la tête que ferait Plenel si j’enregistrais ses conversations. Au nom de la morale publique, et avec les nouveaux juges, ces gens-là ont tué le secret de l’instruction […] Le journalisme d’investigation ne justifie pas tout. À ce compte-là, autant se passer de policiers, il n’y a qu’à utiliser Plenel et Arfi. Désolé, je n’ai pas envie de vivre dans une société qui leur ressemble » a-t-il conclu.

Vu sur : Causeur
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 13/02/2019 - 19:55
l'avocat défend son client
c'est à dire celui qui le paie . L'avocat n'est donc pas un justicier, c'est un défenseur rémunéré .
spiritucorsu
- 13/02/2019 - 19:29
Avocat zélé des dijhadistes.
Dupont -Moretti ,avocat zélé de la lie de l'humanité,à savoir les dijhadistes se drapant dans le manteau de la vertu pour faire la morale à Médiapart.Décidément,dans ce pays Tartuffe est roi et la bouffenerie à la mode.
cloette
- 13/02/2019 - 17:58
bah
Les méthodes des avocats peuvent aussi être orientées . Tout dépend de la cible , Mediapart s'en prend aujourd'hui à Benalla, attendons la suite, c'est la suite qui compte, ou ç'est interessant ou ça ne l'est pas .