En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

02.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

03.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

06.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

07.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

04.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 2 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 6 heures 54 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 7 heures 37 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 9 heures 8 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 12 heures 2 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 13 heures 22 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 13 heures 45 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 14 heures 23 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 15 heures 15 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 15 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 6 heures 35 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 7 heures 9 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 8 heures 6 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 10 heures 22 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 12 heures 37 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 13 heures 37 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 14 heures 47 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 15 heures 16 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 16 heures 24 min
© ALAIN JOCARD / AFP
© ALAIN JOCARD / AFP
Grand oral

Alexandre Benalla reconnaît "des erreurs" mais invoque l'information judiciaire en cours

Publié le 21 janvier 2019
L'ancien chargé de mission de l'Elysée Alexandre Benalla s'est expliqué devant la commission d'enquête sénatoriale. Il a répondu aux nombreuses questions des sénateurs.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien chargé de mission de l'Elysée Alexandre Benalla s'est expliqué devant la commission d'enquête sénatoriale. Il a répondu aux nombreuses questions des sénateurs.

Alexandre Benalla s'est présenté devant la commission d'enquête du Sénat ce lundi 21 janvier. Cette convocation, fixée à 14 heures, intervient après une première audition en septembre dernier. Les révélations en décembre 2018 au sujet de son utilisation de passeports diplomatiques après son licenciement de l'Elysée ont suscité une nouvelle série d'auditions devant la commission d'enquête sénatoriale. 

Lors de cette nouvelle audition, Alexandre Benalla a dénoncé le "déchaînement politique" et le "lynchage en règle" dont il a été victime. Il a tenu à remettre en cause également la construction d'un "personnage sulfureux", "diabolique" et "infréquentable" par les médias à son égard. Il considère toujours que cette affaire visait à atteindre le président de la République et son image. 

Alexandre Benalla a réaffirmé ce lundi qu'il n'avait pas menti sous serment lors de la précédente audition au sujet des passeports diplomatiques. Ils étaient bien présents, selon lui, dans son bureau à l'Elysée, avant que ces passeports lui soient rendus à nouveau au début du mois d'octobre dernier par une personne salariée de l'Elysée. 

"Je vous réaffirme solennellement sous serment que, le 19 septembre, mes passeports étaient à l'Elysée".

Alexandre Benalla a alors reconnu avoir commis un "certains nombre d'erreurs" et parle d'une "faute" par manque de discernement lors de l'utilisation de ces passeports.

"Ce n'était pas normal d'utiliser ces passeports. Je l'ai fait et j'en assume la responsabilité"

Les sénateurs ont également interrogé Alexandre Benalla sur la question des armes et du téléphone crypté Teorem.  

L'ancien chargé de mission a également affirmé qu'il n'exerçait "aucun chantage". Il a ainsi tenu à réfuter les rumeurs et à dissiper les zones d'ombres sur une éventuelle protection de l'Elysée : 

"Je ne détiens aucun secret. Aucun secret sur qui que ce soit. Je ne fais aucun chantage. J'essaie d'expliquer un certain nombre de dysfonctionnements (...) mais il ne faut pas en déduire que tout ça est dû (...) à un secret que je détiendrais".

Alexandre Benalla a choisi de ne pas répondre à de nombreuses questions en invoquant le fait qu'une information judiciaire était en cours au sujet de ses passeports.  

"Je ne répondrai pas à ces questions devant la commission. J'en suis désolé (…) la justice étant saisie […] étant respectueux des institutions, je répondrai aux questions des magistrats instructeurs".

L'ambiance s'est donc tendue lors de cette audition, notamment avec Philippe Bas (le président de la commission), qui lui a répondu, "Vous avez une conception singulière du respect des institutions. (...) C'est curieux M. Benalla, vous vous abritez derrière la justice, quand cela vous arrange".

L'avocate d'Alexandre Benalla lui a ainsi suggéré d'adopter cette attitude afin d'éviter l'auto-incrimination. 

Les sénateurs ont donc regretté qu'Alexandre Benalla s'abrite derrière la procédure judiciaire en cours pour ne pas répondre à toutes leurs questions. 

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 23/01/2019 - 16:11
Benalla
tout le cinema judiciaire devait permettre à Benalla de rester dehors et ensuite de. répondre aux sénateurs désolé ça regarde la justice; .c'
est du grand art
corbon1943
- 23/01/2019 - 12:14
le traité d'Aix-la-Chapelle a-t-il comme seule justification
la mise à la disposition de la Chancellerie , par manu la loose , du boute-en-train de l'élysée ?
corbon1943
- 23/01/2019 - 12:14
le traité d'Aix-la-Chapelle a-t-il comme seule justification
la mise à la disposition de la Chancellerie , par manu la loose , du boute-en-train de l'élysée ?