En direct
Best of
Best Of
En direct
© Greg Baker / AFP
Espionnage
Huawei : le Royaume-Uni évoque des "inquiétudes profondes" sur le rôle de l’entreprise dans la modernisation de la 5G
Publié le 28 décembre 2018
Le Royaume-Uni songerait comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande à restreindre l’accès à la firme chinoise Huawei.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Royaume-Uni songerait comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande à restreindre l’accès à la firme chinoise Huawei.

Le secrétaire d’État à la Défense britannique, Gavin Williamson, a déclaré cette semaine qu'il "s'inquiète très profondément" de la participation de la société chinoise Huawei dans la modernisation du réseau de téléphonie mobile du Royaume-Uni. Plusieurs pays ont déjà limité l’utilisation des produits de la société chinoise dans les réseaux 5G pour des questions de sécurité. 

Le Royaume-Uni estime que la Chine est derrière des pirates informatiques qui ciblent notamment des secrets commerciaux. Huawei nie tout lien avec l'Etat chinois.

Gavin Williamson aurait déclaré cette semaine : 

"Je crains fort que Huawei fournisse le réseau 5G en Grande-Bretagne. C'est une chose que nous devrions examiner de très près."

L'Australie, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis ont ainsi restreint l'utilisation de la technologie Huawei dans les réseaux de téléphonie mobile 5G. Gavin Williamson a déclaré que le Royaume-Uni se pencherait sur les exemples des autres nations étrangères.

"Nous devons reconnaître le fait, comme cela a été récemment révélé, que l'Etat chinois agit parfois de manière maligne".

Le chef du MI6, Alex Younger, a déclaré que le Royaume-Uni devait "décider dans quelle mesure nous serons à l'aise avec la propriété chinoise de ces technologies".

La société de communications britannique BT a déjà annoncé qu’elle retirait les équipements Huawei de ses réseaux 3G et 4G. La compagnie s’est engagée à ne pas utiliser des produits Huawei dans le "cœur" de son service 5G.

Selon des informations de la BBC, il a été confirmé que des équipements Huawei étaient en train d'être retirés d'un système de communication en cours de développement pour les services d'urgence britanniques.

Le bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth a également confirmé que des pirates informatiques agissant pour le compte du ministère chinois de la Sécurité d'État volaient des secrets commerciaux à des entreprises en Europe, en Asie et aux États-Unis.

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
La France va devenir la première puissance mondiale en moins de 5 ans
05.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
07.
Les dessous de la superpuissance américaine : les États-Unis, ce pays si familier que nous connaissons pourtant mal
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
04.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Quand Nathalie Loiseau teste les nouveaux "éléments de langage" du progressisme face à Marine Le Pen sans grand succès
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires