En direct
Best of
Best Of
En direct
info atlantico
© Dibyangshu SARKAR / AFP
Espace
Avant d'aller sur Mars, la Nasa veut revenir sur la Lune
Publié le 20 novembre 2018
L'objectif serait d'y construire une base permanente, qui pourrait servir de tremplin pour faciliter le voyage vers la planète rouge. L'agence spatiale américaine s'est engagée à fouler le sol martien d'ici 2043.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'objectif serait d'y construire une base permanente, qui pourrait servir de tremplin pour faciliter le voyage vers la planète rouge. L'agence spatiale américaine s'est engagée à fouler le sol martien d'ici 2043.

Pour fêter ses 60 ans d'existence, la Nasa a publié une vidéo digne d'une bande annonce d'un film de science-fiction, intitulée "We are NASA". La séquence rappelle le glorieux passé de l'agence spatiale américaine et dessine les contours d'une éventuelle conquête sur Mars, rapporte 20 Minutes. Un objectif qui passera d'abord par un retour sur notre satellite, la Lune.

"Nous sommes les pionniers"

"Nous avons réalisé d’énormes pas", annonce la voix off, sur fond d'images de lancements de fusées ou d'enregistrements audio de la mission Apollo 11. "Nous avons laissé une marque dans les cieux", poursuit la voix, alors qu'apparaissent à l'écran des prises de vue de la station spatiale internationale et des sondes et robots devenus célèbres, tels que Cassini, Curiosity ou encore Juno. "Nos succès construits les uns sur les autres ont multiplié les possibilités. Il est temps de faire le prochain grand saut".

La Nasa explique alors vouloir retourner sur la Lune afin d'y établir une base permanente où seraient envoyés les astronautes avant de poursuivre leur chemin vers d'autres planètes. Une sorte d'escale, en somme. "Nous sommes les pionniers, les navigateurs des étoiles. (…) Nous irons là où l’humanité ne s’est jamais rendue", promet l'agence spatiale, qui dispose d'un budget équivalent aux cinq plus grandes agences spatiales étrangères réunies. Un projet extrêmement ambitieux, alors que les sociétés privées, à l'image de SpaceX, dirigée par Elon Musk, prennent de l'avance. En plus de faciliter le voyage vers Mars, cette base pourrait évidemment servir à en apprendre davantage sur notre unique satellite naturel, dont les mystères sont encore nombreux.

Vu sur : 20 Minutes
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
lune, Mars, NASA, base, Vidéo
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
La France va devenir la première puissance mondiale en moins de 5 ans
05.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
07.
Les dessous de la superpuissance américaine : les États-Unis, ce pays si familier que nous connaissons pourtant mal
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
04.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Quand Nathalie Loiseau teste les nouveaux "éléments de langage" du progressisme face à Marine Le Pen sans grand succès
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 20/11/2018 - 19:35
Le Sage montre la Terre, l'imbécile regarde la lune
Combien de centaines de milliards de dollars vont être dépensés pour ces délires ?
L'homme n'avait rien à faire sur la lune (c'est pour ça qu'on n'y va plus après y être allé pour rien par vanité), et il n'a pas plus à faire sur Mars, planète stérile et inhabitable.
Y envoyer des robots pour améliorer la connaissance scientifique, d'accord, mais pas plus.
La conquête spatiale n'est que de la science-fiction (vraie fiction et fausse science): elle est impossible et ne présente aucun intérêt pour l'humanité, même à très long terme.
Imaginez tout ce qu'on pourrait faire avec cet argent pour améliorer la vie sur notre planète, au lieu de le gaspiller dans le vide.