En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Mais qui peut encore stopper les magistrats dans les dommages qu’ils infligent (inconsciemment) à la démocratie française ?

04.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

05.

Alerte au variant du Coronavirus : ce qu’on sait vraiment du risque de contamination en extérieur (et que le gouvernement devrait méditer avant d’envisager de restreindre la liberté de promenade)

06.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

01.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

02.

Ne dites plus "amen" mais "awomen"

03.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

04.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

05.

Certificats de virginité : Marlène Schiappa accuse les "évangélistes" de propager cette détestable pratique

06.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 4 jours 15 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 4 jours 19 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 4 jours 20 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 4 jours 21 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 4 jours 21 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 4 jours 22 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 4 jours 23 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 4 jours 23 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 5 jours 19 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 4 jours 18 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 4 jours 19 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 4 jours 20 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 jours 21 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 4 jours 22 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 4 jours 23 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 4 jours 23 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 5 jours 21 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Abus de pouvoir

Un collaborateur d'Emmanuel Macron poursuivi pour "violences par personne chargée d'une mission de service public" et "usurpation de fonctions"

Publié le 19 juillet 2018
Suite aux révélations du Monde, la polémique sur Alexandre Benalla -le collaborateur d'Emmanuel Macron poursuivi par le parquet de Paris pour "violences par personne chargée d'une mission de service public" et "usurpation de fonctions" après avoir frappé un manifestant le 1er mai dernier- ne cesse d'enfler.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suite aux révélations du Monde, la polémique sur Alexandre Benalla -le collaborateur d'Emmanuel Macron poursuivi par le parquet de Paris pour "violences par personne chargée d'une mission de service public" et "usurpation de fonctions" après avoir frappé un manifestant le 1er mai dernier- ne cesse d'enfler.

 

Mise à jour - 20h10 :

La comission des lois annonce l'audition au Sénat "dans les premiers jours de la semaine prochaine" du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. Le président de la comission, Philippe Bas à annoncé qu'elle "procédera à l'audition de M. Collomb (..) dans les premiers jours de la semaine prochaine, afin d'entendre ses explications sur les conditions de la participation de M. Alexandre Benalla, alors chef adjoint du cabinet du président de la République, aux opérations de maintien de l'ordre lors des manifestations du 1er mai à Paris ainsi que sur la nature et le cadre institutionnel de la mission qu'il y assumait au nom de l'État en collaboration avec les forces de sécurité".

Mise à jour - 15h40 : 

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé ce jeudi avoir saisi l'inspection générale de la police (IGPN) sur l'affaire Benalla. La justice avait annoncé, un peu plus tôt dans la journée, l'ouverture d'une enquête préliminaire après la diffusion d'images montrant un collaborateur d'Emmanuel Macron, en train de frapper un manifestant, le 1er mai.

 

Selon une information révélée par Le Monde hier, un collaborateur d'Emmanuel Macron, responsable de sa sécurité pendant la campagne présidentielle, a été démis de ses fonctions pendant quinze jours puis transféré au service administratif de l'Elysée. L'homme, Alexandre Benalla, apparaît sur une vidéo que s'est procurée le quotidien. Sur celle-ci, on voit l'individu équipé d'un casque et d'un brasssar des forces de l'ordre -alors qu'il n'est pas policier- mettre à terre et frapper un manifestant, sur la place de la Contrescarpe, lors des manifestations du 1er mai dernier. 

Suite à la révélation, le porte-parole de l'Elysée -Bruno-Roger Petit- a déclaré qu'Alexandre Benballa avait été sanctionné par sa hiérarchie qui n'avait pris connaissance des faits qu'à posteriori, et qu'il avait alors été "immédiatement convoqué par le directeur de cabinet du président qui lui a notifié une sanction disciplinaire". Le porte-parole a ajouté que le garde du corps avait été "mis à pied pendant 15 jours avec suspension de salaire pendant 15 jours" et également "démis de ses fonctions de responsable de la sécurité" avant de conclure ce comportement était inacceptable et que la sanction prise faisait office de "dernier avertissement avant licenciement (...) la plus grave sanction contre un chargé de mission travaillant à l'Élysée ".

Pour autant, d'après des informations de BFM TV, Alexandre Benalla était présent lundi soir à Paris pour assurer la sécurité des Bleus. L'homme qui n'était censé agir qu'en tant qu'observateur le 1er mai dernier est à désroamis poursuivi par le parquet de Paris qui a ouvert, ce jeudi, une enquête préliminaire pour « violences par personne chargée d'une mission de service public » et « usurpation de fonctions ». La brigade de répression de la délinquance est en charge de l'enquête.

Interrogé lors d'un déplacement en Dordogne, Emmanuel Macron n'a pas souhaité répondre aux questions des journalistes. Un peu plus tard dans la matinée, le président de la République à répondu que la république était "inaltérable" à des journalistes qui le questionnaient au sujet des éventuelles conséquences de l'affaire sur l'exemplarité de l'Etat. 

De nombreux hommes et femmes politiques de l'opposition ont tenu à réagir. Sur Twitter le député La France Insoumise, Eric Coquerel, a écrit : "Questions : pourquoi les policiers ont laissé faire Alexandre Benalla ? Pourquoi la justice n'a pas été saisie ? Pourquoi Emmanuel Macron s'est contenté d'une mise à pied ? Que fait ce nervi dans la sécurité à l'Élysée ?" . Laurent Wauquiez, au micro d'Europe 1, a quant à lui regretter le manque d'exemplarité de l'Elysée, déclarant "A l'Elysée, on se croit au dessus de tout". Même son de clôche de côté de Benoît Hamon qui a dénoncé sur Twitter "l'impunité au sommet" tandis que Florian Philippot a jugé  " incroyable que ce type soit encore au service du président de la République".

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 20/07/2018 - 16:32
Hé bé j'ai été faire des pop corn
je m'installe et j'attends la suite... que de rebondissements..... trop forte la racaille en marche...
Philippe Lafleur
- 20/07/2018 - 12:50
Question .
Mais il est QUOI , finalement ce type ? "charge de mission" ?... quelle mission ? est il Policier ? gendarme ? videur ? ..... SVP que l'on vire cette merde , vite !
Beredan
- 20/07/2018 - 11:56
Recyclage socialo ...
On y retrouve la crême : les apoaratchiks , Cosa nova , les gros bras ...