En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > International
Poudrière
Violents affrontements au Haut-Karabakh : l'Arménie et l’Azerbaïdjan au bord de la guerre
il y a 9 heures 4 min
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 10 heures 24 min
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 12 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Tel est sur toi le sceau de ma haine, ou les possédés

il y a 14 heures 1 min
décryptage > Economie
Business

Bourse : les nouveaux gagnants et perdants post-Covid

il y a 14 heures 19 min
décryptage > International
Géopolitique

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

il y a 14 heures 35 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Poser des plaques de verre sur la banquise pourrait-il sauver les glaces de l’Arctique ?
il y a 14 heures 56 min
décryptage > Société
La responsabilité du gouvernement… et la nôtre...

Covid-19 : à quelles libertés sommes-nous réellement prêts à renoncer pour enrayer l'épidémie ?

il y a 15 heures 24 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces soutiens vitaux au quotidien pour les personnes âgées et dont la France aura cruellement besoin face au vieillissement de la population

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Politique
Il a lu attentivement le Coran

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

il y a 16 heures 48 min
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 9 heures 51 min
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 11 heures 2 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 12 heures 35 min
décryptage > Politique
Biographie

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

il y a 14 heures 12 min
décryptage > International
Relever le nez du guidon

Nous aurons la Chine de nos mérites

il y a 14 heures 26 min
décryptage > Politique
Claque en vue

Sénatoriales : petit panorama des enjeux à surveiller

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Science
Inventées ou découvertes ?

Mais au fait, c'est quoi les maths ? Et la petite question candide posée par une ado sur Tik Tok déclencha un grand débat entre scientifiques et philosophes

il y a 15 heures 5 min
décryptage > Economie
Pensée magique

Relance made in France : les impasses du techno-colbertisme

il y a 15 heures 31 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron où l'art de la mondialisation heureuse

il y a 16 heures 48 min
© Reuters
© Reuters
Scandale

"Paradise Papers" : la reine d’Angleterre et des proches de Justin Trudeau parmi les clients

Publié le 06 novembre 2017
Une nouvelle enquête lève le voile sur les clients des paradis fiscaux.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une nouvelle enquête lève le voile sur les clients des paradis fiscaux.

 

Dix-huit mois après les "Panama Papers" portant sur la fraude fiscale, le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), regroupant 96 médias de 67 pays, a commencé à dévoiler les "Paradise Papers". S’appuyant sur une fuite de 13,5 millions de documents financiers (provenant notamment d'un cabinet international d'avocats basé aux Bermudes, Appleby, obtenus par le journal allemand Süddeutsche Zeitung), une enquête journalistique internationale a levé le voile sur des clients des paradis fiscaux. Parmi eux, on retrouve notamment la reine Elizabeth II, des proches de Justin Trudeau, de Donald Trump et de Vladimir Poutine.

Les placements offshore de la reine Elizabeth II

Selon les documents, au Royaume-Uni, 10 millions de livres (11,3 millions d'euros) d'avoirs de la reine d’Angleterre ont été placés dans des fonds aux îles Caïmans et aux Bermudes, affirment la BBC et The Guardian. Ces investissements ont été réalisés via le duché de Lancaster, domaine privé de la souveraine et source de ses revenus, et investis dans de nombreuses sociétés, dont Brighthouse, une entreprise de location avec option d'achat de meubles et de matériel informatique. 

"Tous nos investissements font l'objet d'un audit complet et sont légitimes", s’est défendue une porte-parole du duché de Lancaster. "Nous effectuons un certain nombre d'investissements, dont quelques avec des fonds à l'étranger". Selon elle, ces derniers ne représentent que 0,3% de la valeur totale du duché. Quant à l'investissement dans Brighthouse, il est réalisé "via une tierce partie", et représente 0,0006% de la valeur du duché, a-t-elle ajouté.

Des liens entre un ministre de Donald Trump et des proches de Vladimir Poutine

De son côté, New York Times indique que le secrétaire d’Etat au commerce de Donald Trump, Wilbur Ross, a gardé des participations dans une société de transport maritime, Navigator Holdings. L'un des principaux clients de cette dernière est une entreprise russe de gaz et produits pétrochimiques Sibur, dont l’un des propriétaires est Guennadi Timtchenko. Cet oligarque proche du président russe, Vladimir Poutien, a été sanctionné par le Trésor américain après l'invasion de la Crimée par Moscou. Sibur est également en lien avec Kirill Chamalov, qui est marié à la plus jeune fille de Vladimir Poutine.

De son côté, le département du Commerce a réagi dans un communiqué, transmis à l'AFP. "Le secrétaire Ross n'a pas participé à la décision de Navigator de faire affaire avec Sibur", qui "n'était pas sous sanctions à cette époque pas plus que maintenant", indique le texte. Il n'a en outre "jamais rencontré les actionnaires de Sibur mentionnés", ajoute-t-il, assurant que le ministre respectait les normes éthiques du gouvernement. Cette révélation pourrait toutefois mettre à mal Donald Trump dont la présidence est toujours empoisonnée par les enquêtes sur une éventuelle collusion entre son équipe de campagne et Moscou.

Un proche de Justin Trudeau empêtré dans le scandale

Parmi les autres clients de Navigator Holding figure également le groupe pétrolier d'Etat vénézuélien PDVSA, frappé par des sanctions de Washington depuis l'été.

Au Canada, alors que le Premier ministre, Justin Trudeau, a fait de la lutte contre les paradis fiscaux une de ses priorités, son ami le milliardaire Stephen Bronfman se trouve également empêtré dans ce scandale. A la tête de l'ex-société de vins et spiritueux Seagram, il a placé avec son parrain Leo Kolber 60 millions de dollars américains (52 millions d'euros) dans une société offshore aux Iles Caïmans, selon le Toronto Star.

 

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Beredan
- 06/11/2017 - 18:30
Encore un minable Buzz du Monde et autres amuseurs en mal de
... copie . L.optimisation fiscale est un sport tellement répandu en Europe même - Pays Bas , Luxembourg , Irlande , Hongrie , Malté ... - qu.il serait illusoire voire irresponsable de la contrarier , au risque de déstabiliser gravement la construction européenne .
gilbert perrin
- 06/11/2017 - 16:29
l'argent n'a pas de couleur !!! tous y trempent, !!
Ne vous y trompez pas, il fau tout simplement constatez et admettre le fait, mais SURTOUT, s'engager CONTRE ...., c'est l'affaire de tout citoyen ,,,
adroitetoutemaintenant
- 06/11/2017 - 14:06
Bien vu vangog
C'est exactement ce que je disais à ma femme ! Vous avez oublié de citer les Ponzi que sont les banques centrales.