En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Media
Le journalisme est un foutu métier

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ouf, l'Agence France Presse ne risque rien

il y a 7 heures 47 min
pépite vidéo > Politique
Enquête en cours
Jean Castex confirme qu'une attaque s'est produite "à proximité" des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 10 heures 8 min
pépites > France
Onzième arrondissement
Paris : attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 12 heures 1 min
pépites > Santé
Politique
Le Premier ministre n'a pas téléchargé l'application «StopCovid» comme la quasi totalité des Français
il y a 13 heures 50 min
light > Economie
Economie
La Chine va lancer la version numérique de sa monnaie officielle le yuan
il y a 14 heures 23 min
décryptage > France
Faut voir

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

il y a 14 heures 43 min
pépites > Société
Politique
Louis Aliot maire RN de Perpignan protégé par trois gardes du corps
il y a 14 heures 59 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 15 heures 36 min
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 16 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 1 jour 7 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la ballerine pousse quelques notes et quand on doit se replonger dans la dolce vita : c’est l’actualité automnale des montres
il y a 9 heures 59 min
Environnement
Pendant le confinement les oiseaux ont chanté de manière différente
il y a 11 heures 56 min
pépites > Politique
Justice
Le Rassemblement National face à un ex-salarié devant le tribunal de Nanterre
il y a 13 heures 22 min
décryptage > Société
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

il y a 14 heures 8 min
décryptage > Politique
Mesures concrètes ?

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

il y a 14 heures 32 min
décryptage > High-tech
Plaque tournante des trafics

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 15 heures 16 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 16 heures 24 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 1 jour 8 heures
Tempête à venir

Un ancien ministre s'inquiète d'une possible scission chez les Républicains

Publié le 23 août 2017
L'ancien ministre des Transports Dominique Bussereau voit d'un mauvais œil l'élection de Laurent Wauquiez à la tête du parti et d'une "dérive à droite".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien ministre des Transports Dominique Bussereau voit d'un mauvais œil l'élection de Laurent Wauquiez à la tête du parti et d'une "dérive à droite".

Une scission de la droite ? Pour Dominique Bussereau, ancien ministre des Transport, le risque est bien réel. Invité de RTL ce mercredi matin, ce proche d'Alain Juppé a mis en garde contre une prise de pouvoir de Laurent Wauquiez, favori pour prendre la direction du parti Les Républicains, mais parfois jugé comme trop "conservateur". "J'apprécie l'homme" a affirmé Dominique Bussereau. "Il est intelligent, bosseurmais ses idées ne sont pas les miennes. Une partie du centre-droit ne se reconnaît pas du tout dans les idées un peu eurosceptiques et conservatrices de Laurent Wauquiez".

Il ajoute : "Il y a un risque au sein des Républicains que Valérie Pécresse a bien compris en instaurant une tendance qui s'appellera Libres! qui pourrait nous regrouper. Si tout cela ne marche pas, si le parti dérivait dangereusement à droite, on se posera la question de savoir si on ne refera pas quelque chose de différent".

Toutefois, l'ancien ministre ne "souhaite pas" en arriver là. "Raffarin, Juppé, moi et bien d'autres, nous avons été les fondateurs de l'UMP, donc du regroupement de la droite et du centre. Casser ce que nous avons fait dans l'intérêt général, après l'élection de Laurent Wauquiez, ce ne serait pas une décision que nous prendrions de gaîté de cœur". SI la scission était acté, il ne voit pas de ralliement à En Marche ! mais à un retour "à la situation qu'a connu la droite et le centre, pendant vingt ou trente ans, avec l'UMP et l'UDF".

Vu sur : Lu sur RTL
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (36)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 26/08/2017 - 11:18
A vangog
Maintenant si vous êtes un FN de gauche, vous ne pouvez pas etre de mon avis.
Anguerrand
- 26/08/2017 - 10:52
A vangog
J'ai bien réfléchi, tout d'abord plus de la moitié des FN sont de gauche. L'autre est vraiment de droite, il y a donc une possibilité d'avoir une vraie droite qui refuse l'immigration plus de 60%. Un candidat qui défendrait cette vraie droite qu'elle provienne du FN (MMLP par ex ) ou Wauquiez pour les LR nous aurions une Assemblée qui arrête cette immigration. Il ne faut pas compter sur Macron qui, lui veut les accueillir dignement quand on oblige nos militaires, ceux qui nous protègent dans des conditions inadmissibles dignes de squattes. Vous savez très bien qu'une vrai droite peut émerger si le programme économique tient la route et qu'elle fait une vraie politique de droite comme à Béziers. Vous raisonnez mathématiquement, les choses ne se passent ainsi, les français souffrent de voir leur civilisation au profit d'une minorité ( quand meme 13 millions de musulmans ) d'une non civilisation. Si le FN a fait une score modeste 1/3 des votants , avec moins de 50% des inscrits c'est à cause de sa politique économique et l' €, et la prestation de MLP a la TV minable qui a a fait douter de sa capacité à gouverner avec une opposition. Et puis il y a Phillipot.
vangog
- 25/08/2017 - 19:00
@Anguerrand Réflechissez: la vraie droite, c'est combien
d'électeurs?... En supposant que 25% des électeurs quittent le parti parce qu'ils ont peur de la droitisation franche, cela ne fera plus que 3 millions de voix pour LR. Vous aurez bien besoin des 1,6 millions d'électeurs FN, non? Et les macronistes gagnent virtuellement un million de voix...