En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

02.

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

03.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

04.

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

05.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

06.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

07.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

01.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
décryptage > Media
Le journalisme est un foutu métier

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ouf, l'Agence France Presse ne risque rien

il y a 1 heure 45 min
pépite vidéo > Politique
Enquête en cours
Jean Castex confirme qu'une attaque s'est produite "à proximité" des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 4 heures 6 min
pépites > France
Onzième arrondissement
Paris : attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 5 heures 59 min
pépites > Santé
Politique
Le Premier ministre n'a pas téléchargé l'application «StopCovid» comme la quasi totalité des Français
il y a 7 heures 48 min
light > Economie
Economie
La Chine va lancer la version numérique de sa monnaie officielle le yuan
il y a 8 heures 21 min
décryptage > France
Faut voir

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

il y a 8 heures 41 min
pépites > Société
Politique
Louis Aliot maire RN de Perpignan protégé par trois gardes du corps
il y a 8 heures 57 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 9 heures 34 min
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 10 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la ballerine pousse quelques notes et quand on doit se replonger dans la dolce vita : c’est l’actualité automnale des montres
il y a 3 heures 57 min
Environnement
Pendant le confinement les oiseaux ont chanté de manière différente
il y a 5 heures 54 min
pépites > Politique
Justice
Le Rassemblement National face à un ex-salarié devant le tribunal de Nanterre
il y a 7 heures 20 min
décryptage > Société
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

il y a 8 heures 6 min
décryptage > Politique
Mesures concrètes ?

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

il y a 8 heures 30 min
décryptage > High-tech
Plaque tournante des trafics

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

il y a 8 heures 53 min
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 9 heures 14 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 10 heures 22 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 1 jour 40 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
© Reuters
Changements

Maroc : interdiction de fabrication et de vente de la burqa

Publié le 13 octobre 2018
Selon la presse locale, cette décision des autorités serait motivée par des raisons sécuritaires.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon la presse locale, cette décision des autorités serait motivée par des raisons sécuritaires.

La presse marocaine a indiqué que le ministère de l'Intérieur du Maroc a diffusé une circulaire à ses agents en charge des commerces dans les villes leur demandant de ne plus autoriser la confection et la commercialisation des burqas. Une consigne qui devrait être mise en place dès cette semaine. Cependant, aucune annonce officielle ou communication publique n’a eu lieu à ce sujet.

Le port de la burqa reste pourtant un phénomène extrêmement marginal au Maroc. Toutefois, la consigne est déjà appliquée à Taroudant (sud) où le pacha (haut fonctionnaire administratif) a ordonné à des commerçants qui fabriquent et confectionnent des burqas de liquider leur stock dans les 48 heures, et de stopper toute fabrication et commercialisation de ce vêtement à l'avenir, indique un document qui circule sur les réseaux sociaux, repris par les médias. Le même ordre a été donné dans la ville de Ouislane (centre-nord), où le pacha en fonction a qualifié ce vêtement de "niqab afghan".

Cette décision serait motivée par des raisons sécuritaires, "des malfrats ayant à maintes reprises utilisé ce vêtement pour perpétrer leurs crimes", toujours selon la presse locale.

>>> À lire aussi : Burkini, burqa, hijab, niqab : un bal masqué qui cache bien pire

Vu sur : Lu sur L'Obs
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 11/01/2017 - 12:34
Le port de la Burqua est payé 200 euros par mois par
les dictatures wahabites (port du voile: seulement 100 Euros par mois), via les mosquées, qui servent de caisses d'allocation religieuse. En tant que commandeur des croyants, le Roi du Maroc ne peut décemment pas accuser les mosquées de prosélytisme religieux. Il invoque donc des raisons de sécurité publique. Pas bête du tout, et très efficace...
langue de pivert
- 11/01/2017 - 12:05
Y'a bon la France...et ses soldes halal !
Le père de Mohamed VI, le Roi Hassan II, lors de sa dernière visite en France, déconseillait - à juste titre - les mariages mixtes. il avait aussi proposé de reprendre les délinquants marocains en prison en France dans les siennes ! Proposition à laquelle l'exécutif français n'a pas donné suite ! Nous sommes dans une autre époque, ce qu'il faut maintenant c'est revoir la mixité au niveau national : pas de Français au Maroc, pas de Marocains en France ! Je reviens d'une grande surface où on se serait cru au Pakistan ! Ça grouillait ! Des caddies (avec les ridelles !) remplis de fringues et d'électro-ménager made in China pour faire des affaires (et des heureux) cet été au bled ! Comment le commandeur des croyants peut-il accepter que son peuple se pervertisse chez les croisés et se vautre dans la société de consommation ? ☺ En parlant de solde on a une ministre qui sera bientôt libre ! Elle pourrait développer "la théorie des genres" pour pas cher au Maroc non ? Marocain(e)s : l'islam si tu l'aimes, la France tu la quittes ! Le prophète lui même recommandait aux croyants de quitter les pays où leur foi ne pouvait s'exprimer pleinement. Alors la Foi ou "la gamelle ?
Anguerrand
- 11/01/2017 - 11:13
Au Maroc
Quand arrive Noël et les fêtes, les supermarchés type Carrefour, sont décorés comme les nôtres, ( guirlandes, pères Noël, boules sur sapins) .alors quand j'entends les laicards français, nous dire que ça les choque en France , je me dis que la France est devenu la carpette de ces individus laicards intégristes. et de l'islam.