En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 1 jour
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 2 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 2 jours
© ERIC FEFERBERG / AFP
Emmanuel Macron en marche discours présidentielle 2017
© ERIC FEFERBERG / AFP
Emmanuel Macron en marche discours présidentielle 2017
En campagne

Présidentielle 2017 : dans une tribune, Emmanuel Macron évoque la lutte contre le terrorisme, l'Europe, et les questions migratoires

Publié le 02 janvier 2017
"Le terrorisme veut détruire l’Europe. Il veut en finir avec notre civilisation commune. Il veut défaire nos valeurs collectives. Il porte la mort quand l’union des Européens entend défendre la paix et permettre la vie commune", écrit le candidat à l'élection présidentielle, dans les colonnes du journal Le Monde.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Le terrorisme veut détruire l’Europe. Il veut en finir avec notre civilisation commune. Il veut défaire nos valeurs collectives. Il porte la mort quand l’union des Européens entend défendre la paix et permettre la vie commune", écrit le candidat à l'élection présidentielle, dans les colonnes du journal Le Monde.

Souvent décrié pour son manque de propositions concrètes sur les questions terroristes, l'ancien ministre de l'Économie Emmanuel Macron signe ce lundi 2 janvier une tribune dans les colonnes du journal Le Monde, où il évoque largement la vague d'attentats qui a frappé l'Europe en 2016, mais également la crise migratoire. 

Le fondateur du mouvement "En Marche !", candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2017, prône notamment une réponse européenne face à la menace terroriste, et un renforcement des liens entre la France et l'Allemagne. Il se dit également favorable à l'accueil des migrants. 

"À Berlin, c’est l’Europe qui, une fois de plus, a été mise à l’épreuve. Jamais la France et l’Allemagne, depuis la réconciliation mise en œuvre par des Européens engagés et des patriotes lucides, n’ont été aussi proches face aux menaces communes. Jamais nos deux pays n’ont eu autant besoin de se témoigner leur solidarité. Avant même de proposer des projets conjoints, nous devons affirmer notre communauté de destin", écrit tout d'abord Emmanuel Macron. 

"L’unité sereine avec laquelle la société allemande a réagi à cette attaque, comme aux récents événements de Munich, est admirable. Les polémiques viendront. Elles commencent à poindre, pas seulement outre-Rhin. Il n’a fallu que quelques heures pour instruire le procès : en ouvrant ses frontières aux migrants, la chancelière aurait exposé l’Europe aux pires dangers, et, aujourd’hui, sa propre capitale. Rien n’est plus faux que cette abjecte simplification", poursuit l'ancien ministre de l'Économie, qui estime que "la chancelière Merkel et la société allemande dans son ensemble ont été à la hauteur de nos valeurs communes ; elles ont sauvé notre dignité collective en accueillant des réfugiés en détresse, en les logeant, en les formant. En refusant de reconstruire des murs dans une Europe qui en a trop souffert, en évitant les amalgames face aux événements les plus cruels, comme les sinistres violences contre les femmes perpétrées l’an dernier à Cologne".

>>>> À lire aussi : Emmanuel Macron concocte son mix : Fillon-soft et Hollande-plus

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pasdesp
- 03/01/2017 - 14:48
Abjecte simplification?
N'est il pas abject que pour complaire au patronat allemand, Merkel joue avec la vie de ses concitoyens? n'est il pas abject que des réfugiés se comportent comme des prédateurs sexuels au lieu d'avoir un minimum de reconnaissance pour l'accueil?
A part ses discours de "chaisiere" hors sol Macron c'est la vacuité
lafronde
- 03/01/2017 - 11:43
Macron : produit du politiquement correct.
Politiquement correct, européiste, diversitaire, social-libéral ! E. Macron coche toutes les cases du système oligarchique social-démocrate. Le couple Etat-Providence déficitaire - banquier prêteur, telle est la ploutocratie qui a pris le pas (grâce à la rente des bons du Trésor) sur l'Industrie. Si notre prochain Président doit venir de la Société civile, je préfère un industriel (Denis Payre) qui a construit des firmes internationales loin de l'Etat et de ses banquiers, qu'aux seins de ces derniers (E. Macron). Plutôt Nous Citoyens, qu'En Marche. Mais cette année électorale sera sous le signe de la Nation plus que sous le signe de l'Economie.
cloette
- 03/01/2017 - 08:27
Macron ron ron
Il est pour la circulation des biens et des personnes , c'est la base du mondialisme et de la négation des identités , or l'uniformisation est d'un ennui mortel, mais surtout son but est celui de l'idéologie de ceux qui le portent et l'aident , ceux qui en tirent bénéfice . Macron ronronne , et n'endort que peu de monde , l'heure est justement à la démondialisation , c'est plus subtil !