En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 7 heures 22 min
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 8 heures 19 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 10 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 11 heures 16 min
Faune
La ministre de l'Ecologie annonce la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants et dans les parcs aquatiques
il y a 13 heures 35 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Société
Distanciation sociale

Bulle sociale ou cérémonies restreintes : petits conseils pour bien choisir ses proches sans se fâcher

il y a 14 heures 49 min
pépite vidéo > Economie
Mesures contre le virus
Bruno Le Maire évoque son expérience du Covid-19 : "Une fois qu'on y est passé, on voit les choses différemment"
il y a 15 heures 6 min
pépites > Société
Sécurité
La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris
il y a 15 heures 53 min
Poison
Cueillette de champignons : ne pas faire confiance aux applications de reconnaissance sur téléphone mobile
il y a 16 heures 26 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 7 heures 52 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 9 heures 51 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 10 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly : une enquête minutieuse au suspens garanti

il y a 11 heures 36 min
light > Science
Loin
Nouvelle découverte d'eau sur Mars : plusieurs lacs sur des milliers de km2
il y a 14 heures 3 min
pépites > Santé
Succès
Coronavirus : plus de 12 millions de téléchargements pour l'application britannique officielle de traçage
il y a 14 heures 35 min
décryptage > Economie
Compétitivité

Veut-on vraiment être compétitifs ?

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Politique
Impact sur l'opinion

Des Français déboussolés et désemparés

il y a 15 heures 32 min
décryptage > Consommation
Craintes chez les consommateurs

Reconfinement non exclu : avec le recul, faut-il se jeter sur le papier toilettes au cas où ?

il y a 16 heures 3 min
décryptage > Politique
La France a-t-elle les moyens de ses ambitions (à lui)...?

Emmanuel Macron et les tentations dangereuses

il y a 16 heures 28 min
© Reuters
© Reuters
Enquête

Eglise : le cardinal Barbarin entendu par la police

Publié le 08 juin 2016
Selon l'AFP, il s'agit d'une audition libre sur des cas de pédophilie qui ont secoué son diocèse.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon l'AFP, il s'agit d'une audition libre sur des cas de pédophilie qui ont secoué son diocèse.

Le cardinal Barbarin s'est rendu, ce mercredi matin, dans les locaux de la Brigade départementale de protection de la famille de Lyon, selon l'AFP. Il est entendu pour non-dénonciation de faits de pédophilie reprochés à des prêtres de son diocèse. L'archevêque de Lyon reste sous le régime de l'audition libre et n'est donc pas en garde à vue. Cet interrogatoire marque la fin de l'enquête policière sur deux cas de pédophilie. Le procureur décidera alors, dans les prochaines semaines, de classer l'affaire, ou au contraire de la renvoyer devant un tribunal ou un juge d'instruction. La décision devrait être prise avant la fin juin.

Le cardinal Barbarin est dans la tourmente depuis plusieurs mois. Il est accusé d'avoir protégé deux prêtres pédophiles dont le père Preynat, mis en examen pour des agressions sexuelles sur mineurs entre 1986 et 1991 mais maintenu en poste dans une paroisse, jusqu'en 2015. Le cardinal Barbarin a refusé de démissioner et a reçu le soutien du pape.

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jacques.haas@dbmail.com
- 10/06/2016 - 08:47
100% d'accord
Aucun recteur d'académie n'est poursuivi, ni le Ministre de l'EN a fortiori, quand on découvre , plusieurs années après les faits, qu'un instituteur a eu des comportements délictuels. A une moindre échelle, dans mon village, l'inspection d académie a étouffé une affaire qui se serait terminée par un licenciement de l'instit pour faute grave dans une entreprise privée. Deux poids, deux mesures ... Il faut bien protéger son électorat de base. Quant à la pédophilie dans le monde musulman, qui en parle ? Et des femmes esclaves sexuelles, qui plus est mineures, de Daech ?
Alors, bien sûr, il est facile de jeter l'opprobre sur la hiérachie catholique, qui est l'empêcheuse de tourner en rond "socialistement", en défendant des valeurs contraires aux idées "à la mode".
Anguerrand
- 08/06/2016 - 18:26
On ne parle pas jamais des recteurs d'académie
Bien évidemment les faits sont graves, on en profite une fois de plus pour " bouffer du curé" . Dans le cas de l'éducation nationale, jamais un recteurs ou autre responsable n'a jamais inquiété ( ils ne sont pas responsable car fonctionnaires) et pourtant les cas de pédophilie sont autrement plus nombreux que dans l'église, rapport de 1 à 10. Ou sont les attaques contre l'EN ? Pas un mot dans les medias, la christianophobie est toujours presente. Par contre pour l'islam ou ces pratiques sont courantes comme pour l'EN on tait les mêmes faits.