En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 3 jours 9 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 3 jours 14 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 3 jours 15 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 3 jours 15 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 3 jours 16 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 3 jours 17 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 3 jours 17 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 3 jours 18 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 3 jours 18 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 3 jours 19 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 3 jours 12 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 3 jours 14 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 3 jours 15 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 3 jours 16 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 3 jours 16 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 3 jours 17 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 3 jours 17 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 3 jours 18 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 3 jours 18 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 3 jours 19 heures
© Reuters
© Reuters
Nouvelle crise en vue ?

Air France : la direction a bien confirmé la suppression de 1 000 postes en 2016 lors du CCE

Publié le 22 octobre 2015
Syndicats et patrons se sont réunis lors d'un nouveau comité central d’entreprise, près de l'Assemblée nationale. Le premier depuis les violences du 5 octobre. Le PDG de la compagnie, Frédéric Gagey, n'envisage pour l'instant que des départs volontaires.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Syndicats et patrons se sont réunis lors d'un nouveau comité central d’entreprise, près de l'Assemblée nationale. Le premier depuis les violences du 5 octobre. Le PDG de la compagnie, Frédéric Gagey, n'envisage pour l'instant que des départs volontaires.

La pression est loin de retombée à Air France. Près de trois semaines après le désormais célèbre épisode des "sans-chemises" du 5 octobre, les syndicats et les cadres se sont réunis lors d'un nouveau comité central d’entreprise, ce jeudi, qui sera suivi par un autre le lendemain. Ils se dérouleront à la Maison des arts et métiers, non loin de l'Assemblée nationale, pour éviter de nouvelles violences. Les syndicats en ont profité pour appeler les salariés à manifester devant le Palais Bourbon qui abrite les députés, alors que le plan B de l'entreprise prévoit 2900 suppressions d'emploi dont un millier dès 2016.

Les salariés d'Air France ont écouté et ont manifesté près de l'Assemblée nationale. Mais, lors de ce CCE, la direction a bien confirmé la suppression de 1 000 postes en 2016 par des départs volontaires. "Le seul chiffre qui a été confirmé ce matin, dans l'hypothèse où nous partions bien dans cette dynamique de négociation [sur le plan “Perform 2020”, NDLR], c'est que les seuls départs que nous envisageons pour 2016 ce sont des départs volontaires et pour 1 000 postes", a dit le PDG de la compagnie, Frédéric Gagey.

Le comité s'est déroulé sous protection policière dans un hôtel particulier du 16e arrondissement de Paris, situé à quelque deux kilomètres du palais Bourbon. Un choix hors sol pour les syndicats : "Un bel endroit pour annoncer des suppressions de postes, un beau symbole", ironise Didier Fauverte, secrétaire (CGT) du CCE.

En creux, évidemment le dialogue difficile avec les pilotes. Concrètement, la direction souhaite que ces derniers volent 15 à 20 % de plus à salaire égal. Ces derniers stipulent qu'ils se rapprochent déjà de cette hausse et refuse donc une nouvelle hausse de la productivité. Le troisième acteur est l'Etat, invité à soutenir les compagnies et surtout Air France en allégeant les taxes.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires