En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

07.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 2 heures 30 min
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 6 heures 34 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 6 heures 36 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 6 heures 40 min
décryptage > Santé
Crise de la santé

« Il est urgent de sortir l’hôpital de l’impasse comptable dans laquelle on l’a enfermé depuis les ordonnances Juppé de 1995 »

il y a 6 heures 58 min
décryptage > Environnement
Atlantico Green

Pourquoi la reforestation de la planète lui fait parfois plus de mal que de bien

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Politique
Vote par défaut

Succès passager ? Attention bulle politique en vue chez les Verts

il y a 7 heures 55 min
décryptage > Politique
Tocqueville, un théoricien pour notre époque

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

il y a 8 heures 34 min
light > Science
Flashs cosmiques
La compréhension d'un des derniers phénomènes cosmologiques identifié se poursuit mais sera encore longue
il y a 23 heures 51 min
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 6 heures 33 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 6 heures 35 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 6 heures 38 min
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le cœur dans le rétroviseur

il y a 7 heures 17 min
décryptage > International
Primaire démocrate

Pourquoi la stratégie de Michael Bloomberg pourrait vraiment payer (et lui coûter très cher)

il y a 7 heures 46 min
décryptage > Social
Données personnelles

70 ans de la mort d’Orwell : pourquoi l’auteur de 1984 aurait été horrifié de nous voir nous inscrire sur des sites de rencontre (sans parler du reste de notre vie en ligne…)

il y a 8 heures 13 min
pépites > Politique
La saga Huawei
Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei
il y a 22 heures 29 min
pépite vidéo > Faits divers
Catastrophe climatique
L'est de l'Espagne sous le choc de la tempête Gloria
il y a 1 jour 2 heures
Rouen, 10 déc 2019 (AFP) - L'examen d'un projet de réouverture partielle de l'usine chimique de Lubrizol de Rouen a débuté mardi en préfecture, moins de trois mois après le spectaculaire incendie qui a touché le site, alors que nombre d'élus s'y opposent, a constaté une journaliste de l'AFP.

La réunion du Comité départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst) qui doit donner un avis sur le projet a commencé en début d'après-midi en préfecture.

L'avis du Coderst est consultatif mais le préfet a promis de le suivre. La direction régionale de l'environnement a donné le 4 décembre un avis favorable à ce projet de réouverture partielle de l'usine Seveso seuil haut qui a en partie brûlé le 26 septembre.

La réunion du Coderst s'est ouverte en présence notamment du secrétaire général de la préfecture, de la directrice générale de Lubrizol France Isabelle Striga et du maire PS de Rouen Yvon Robert. Les médias n'étaient pas invités à y assister.

Le Coderst compte 24 membres, dont six des services de l'Etat, selon la préfecture.

Ce projet de réouverture partielle est critiqué, notamment par des élus.

"A ce stade, c'est trop tôt, trop flou sur les éléments de sécurité", pour une réouverture même partielle, a déclaré à l'AFP Charlotte Goujon, maire (PS) de Petit Quevilly, commune qui jouxte l'usine. L'élue est invitée à la réunion mais ne peut y voter.

"Les conditions (...) ne nous paraissent pas, aujourd'hui, réunies", ont affirmé dans un communiqué onze élus dont le député PS de Seine-maritime, Christophe Bouillon, qui préside la mission de l'Assemblée nationale sur l'incendie de Lubrizol.

"Le dossier soumis au Coderst soulève plusieurs interrogations", soulignent les élus.

"Plusieurs prescriptions" du préfet concernant la sécurité "n'ont pas encore été mises en ooeuvre", affirment-ils.

Concernant le risque d'intrusion sur le site, "l'exploitant indique seulement qu'il va mener +un audit de sûreté par un cabinet extérieur avant le redémarrage des installations+ (...). Pourquoi, dès lors, l'Etat n'attend-t-il pas le résultat de cet audit et la réalisation des actions d'amélioration potentiellement requises avant de statuer sur la réouverture ?", s'interrogent les élus.

L'intrusion fait en effet partie des hypothèses pour expliquer l'incendie, avait estimé fin novembre le directeur régional de l'environnement d'alors devant la commission d'enquête du Sénat sur le sinistre.

"Enfin (...) à ce jour, aucun système d'alerte automatique (SMS, courriels...) n'a été instauré" à destination des habitants du secteur, concluent les élus, dénonçant des "défaillances graves dans la gestion de l'accident" par l'Etat.

De son côté, France Nature Environnement (FNE) espère un "report" de la décision, a indiqué Guillaume Blavette, un des représentants de FNE au Coderst, mardi, sur France Bleu Seine-maritime/Eure.

Dans un communiqué, la CGT dénonce "un projet de redémarrage en toute opacité".

Selon la préfecture, le projet de réouverture concerne "deux petites unités de mélange qui ne nécessite pas le maintien de produits chimiques".

Publié le 10/12/2019 03:40
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

07.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste