En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 2 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 2 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 2 jours
Paris, 10 déc 2019 (AFP) - Les expéditions de carburant au départ de 7 des 8 raffineries françaises étaient bloquées mardi, tandis que chez EDF, la grève contre la réforme des retraites était moins suivie avec 21,8% de grévistes à la mi-journée contre 36,5% le 5 décembre, selon la direction de l'électricien.

La CGT a appelé les salariés d'EDF à se mobiliser "au moins au même niveau que le 5 décembre".

Selon Laurent Heredia, secrétaire fédéral de la CGT Energie, une dizaine de sites de production d'électricité ont enclenché la grève cette nuit avec des baisses de charge de 6.000 mégawatts sur le réseau (5.600 MW à la mi-journée selon EDF).

Les baisses de charge, opérées par les agents de la conduite nucléaire pour rendre "visible" la grève, sont possibles uniquement lorsqu'il y a suffisamment de marge sur le réseau, pour ne pas porter atteinte à la fourniture d'électricité.

Le 5 décembre, le froid avait réduit la marge de manoeuvre des grévistes, mais le réseau était "moins tendu" mardi avec une météo plus douce.

En fin de journée jeudi 5 décembre, plus d'un salarié d'EDF sur deux était en grève selon la CGT (41,6% de l'effectif total selon la direction).

Le régime des électriciens et gaziers fait partie des régimes spéciaux qui doivent disparaître dans le système universel à points prévu par la réforme des retraites.

Du côté des raffineries, sur 8 sites français, 6 appartiennent à Total, qui a reconnu des "difficultés d'accès" à midi, "empêchant les expéditions par la route".

"Les raffineries tournent, ce sont les dépôts qui sont perturbés", a précisé à l'AFP Alain Castinel, directeur de la communication de l'Union française des industries pétrolières (Ufip), qui rappelle qu'il y a "200 dépôts" en France.

Emmanuel Lépine, secrétaire fédéral de la CGT Chimie, a souligné qu'il s'agissait de "raffineries Esso et Total, donc de salariés du privé, contrairement à la communication du gouvernement qui veut faire croire que seuls les salariés des régimes spéciaux sont mobilisés".

Seule la raffinerie Esso de Notre-Dame de Gravenchon (Haute-Normandie) n'était pas bloquée mardi. Pour la suite, "une conférence téléphonique aura lieu après les annonces d'Edouard Philippe mercredi pour faire le point", ajoute le responsable CGT, n'excluant pas une mise à l'arrêt des installations en cas de déception.

Une porte-parole d'Esso contactée par l'AFP a évoqué un "impact très limité à la raffinerie de Fos, avec uniquement les expéditions bloquées et pas de mouvement interne à Gravenchon".

La raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique), qui fonctionnait normalement lundi, est repassée en grève reconductible de 24 heures et "les expéditions de produits par pipelines, bateaux, trains, camions sont coupées", selon la CGT du site. "Aucune goutte de carburant ne sort de la raffinerie. Les travaux ne sont plus effectués, sauf ceux liés à la sécurité des installations. Le personnel d'exploitation se prononcera à nouveau demain sur les suites à donner au mouvement", précise la CGT.

Selon Total, mardi midi seules 187 stations sur 3.500 de son réseau faisaient face à une rupture d'un ou plusieurs carburants, soit un peu plus de 5%.

"Nous continuons à recommander à nos clients de ne pas modifier leurs habitudes de consommation", martèle l'entreprise française.

Les raffineries "continuent à produire, même si certaines peuvent rencontrer des difficultés temporaires dans leurs expéditions. Cette situation n'a pas d'impact sur l'approvisionnement pétrolier et ne suscite aucune inquiétude", a estimé de son côté le gouvernement.

"Le niveau des stocks dans les dépôts pétroliers est bon, et l'approvisionnement des stations-service est assuré normalement sur l'ensemble du territoire à partir des dépôts pétroliers", a indiqué le ministère de la Transition écologique en début d'après-midi.

mpf-jmi-pid/ak/cbn

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE

TOTAL

ESSO SOCIETE ANONYME FRANCAISE

Publié le 10/12/2019 03:30