En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

06.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dé mem brer" de Joyce Carol Oates : un excellent recueil de 7 nouvelles cinglantes à propos de 7 femmes presque ordinaires

il y a 5 heures 12 min
pépites > International
Contaminations
Coronavirus au Brésil : le président Jair Bolsonaro a été testé positif
il y a 5 heures 59 min
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 7 heures 26 min
pépites > Santé
Cour de justice de la République
Coronavirus : l'enquête judiciaire de la CJR contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn est ouverte
il y a 9 heures 57 min
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 11 heures 35 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 12 heures 11 min
décryptage > France
Raison garder

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

il y a 12 heures 57 min
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 13 heures 37 min
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 15 heures 4 min
décryptage > Politique
Changement de parrain

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

il y a 15 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 5 heures 24 min
light > Justice
Bombes à retardement
Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein
il y a 6 heures 27 min
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 8 heures 16 min
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 10 heures 33 min
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 11 heures 52 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 12 heures 32 min
décryptage > Sport
Activité physique

Et les sports les plus tendances de l’été 2020 sont...

il y a 13 heures 19 min
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 15 heures 25 min
décryptage > Environnement
Innovation et évolution

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

il y a 15 heures 51 min
Strasbourg, 14 nov 2019 (AFP) - Les activités d'injection sur les puits de géothermie au nord de Strasbourg ne pourront reprendre que sur autorisation administrative, quand l'origine des séismes qui ont secoué la capitale alsacienne aura été déterminée, a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture du Bas-Rhin.

Mardi des sismologues et chercheurs avaient estimé "possible" que le séisme ait été provoqué par les activités de géothermie conduites par l'entreprise Fonroche à Reichstett, au nord de Strasbourg, ce que l'entreprise nie vigoureusement, affirmant que l'épicentre est "décorrélé de (sa) zone de travail".

Le Réseau national de surveillance sismique (RéNaSS) de Strasbourg qualifie pour l'heure ces deux phénomènes d'"événements induits", c'est-à-dire "produits directement ou indirectement par des activités humaines".

Un arrêté de 2016, pris pour réglementer les travaux de géothermie menées par l'entreprise Fonroche à Reichstett au nord de Strasbourg, prévoit "l'arrêt progressif des opérations en cours" en cas d'"atteinte du seuil de 2 sur l'échelle de Richter", explique la préfecture.

Hasard du calendrier, les opérations d'injection avaient déjà été suspendues le 8 novembre dans les puits du site de Reichstett, à l'issue d'une phase de test. La reprise d'activité de stimulation du puits était en principe prévue pour la fin de l'année.

Il appartient désormais à la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) d'autoriser ou non la reprise de ces activités quand l'analyse de la situation sismique sera achevée, a précisé la préfecture. La durée de cette expertise n'est pas déterminée.

"Toutes les autres opérations sur site sont maintenues et peuvent se poursuivre, en parfait accord avec les autorités", a affirmé Fonroche jeudi dans un communiqué.

"A ce stade d'analyse, aucune origine du séisme (naturelle ou induite) ne peut être avancée", a souligné la préfecture du Bas-Rhin dans un communiqué, au lendemain d'une première réunion entre le RéNaSS, la DREAL et les opérateurs de géothermie. Une deuxième réunion est prévue la semaine prochaine.

Une secousse d'une magnitude de 3,1 sur l'échelle ouverte de Richter s'était fait nettement ressentir mardi en début d'après-midi à Strasbourg, sans faire de blessés ni de dégâts majeurs.

Un autre léger tremblement de terre est survenu mercredi peu avant minuit, d'une magnitude de 2,6 avec un épicentre proche de celui du séisme de mardi, selon le RéNaSS.

Publié le 14/11/2019 03:03