En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

05.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 41 min 37 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 2 heures 28 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 3 heures 51 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 5 heures 40 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 6 heures 17 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 6 heures 31 min
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 7 heures 6 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 8 heures 2 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 57 min 37 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 2 heures 20 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 3 heures 25 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 4 heures 32 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 5 heures 5 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 6 heures 4 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 6 heures 23 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 6 heures 49 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 7 heures 36 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 8 heures 12 min
Marseille, 18 oct 2019 (AFP) - Les partis de gauche - à l'exception d'EELV-, des associations et collectifs citoyens, ont officiellement lancé vendredi leur campagne pour les municipales à Marseille, autour d'une liste unitaire baptisée "Le Printemps marseillais", une initiative qui suscite des critiques, notamment de certains élus socialistes.

"Ce n'est pas qu'une union de la gauche loin de là, l'ADN de ce mouvement c'est la parité. Il y a une association entre les politiques et les citoyens inédite", a assuré Aldo Bianchi, membre de l'association citoyenne Marseille et Moi, lors d'une conférence de presse.

Depuis plusieurs mois, partis de gauche (PS, PC, LFI, PRG...), collectifs d'habitants et militants discutent autour d'une alliance pour présenter une liste unique pour l'élection qui désignera le successeur de Jean-Claude Gaudin, à la tête de la ville depuis bientôt 25 ans.

La décision le 5 octobre d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) de présenter une liste autonome a été vivement critiquée par certains à gauche, mais les membres du Printemps marseillais ont assuré vendredi que "les ponts n'étaient pas coupés" avec EELV.

Le Printemps marseillais veut une ville "plus juste, plus respirable et plus démocratique" qui ne soit pas gouvernée de "manière clientéliste", a résumé Christian Bruschi, du collectif Réinventer la gauche. "Il faut sortir du fatalisme qui consiste à dire +Que voulez-vous? C'est Marseille+", a exhorté Yannick Ohanessian (PS).

L'initiative suscite des critiques chez certains élus locaux socialistes, comme l'ancien candidat à la mairie et conseiller municipal Patrick Mennucci: "Il n'y a pas eu de décision des militants socialistes marseillais", dénonce l'élu auprès de l'AFP, appelant le PS à se reposer "avant tout la question de son unité". Il assure que "plus de la moitié des conseillers municipaux socialistes de Marseille ne se sentent pas concernés par cette initiative".

"Marseille vaut un peu mieux que les petits bricolages actuellement menés", a-t-il ajouté, appelant à "ne pas s'enfermer avec LFI".

Interrogé sur ces critiques lors de la conférence de presse de vendredi, M. Ohanessian a argué que l'initiative unitaire avait la bénédiction du PS au niveau national.

Le Bureau national du parti avait décidé à l'unanimité le 23 juillet de donner mandat à Benoît Payan, chef de file de l'opposition PS au conseil municipal de Marseille, "pour représenter les socialistes et mener tous les échanges permettant d'aboutir à la démarche de rassemblement des collectifs citoyens et des partis de gauche et écologistes", selon le porte-parole du PS Pierre Jouvet.

Pour M. Mennucci, ce mandat ne concernait que des discussions, et non la conclusion d'un accord, qui doit être soumis selon lui à un vote des militants.

Pour les municipales à Marseille, quatre candidats sont déjà partis en campagne: Sébastien Barles (EELV), le sénateur RN Stéphane Ravier, le sénateur LR Bruno Gilles et la présidente LR du département Martine Vassal. LR n'a pas encore tranché entre ces deux candidats.

La majorité présidentielle n'a pas non plus désigné son chef de file, mais le député Saïd Ahamada et l'ex-président de l'université Aix-Marseille Yvon Berland sont candidats à l'investiture LREM.

Publié le 18/10/2019 06:56
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

05.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi