En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 14 min 5 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 2 heures 30 sec
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 3 heures 23 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 5 heures 12 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 5 heures 50 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 6 heures 4 min
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 7 heures 34 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 30 min 5 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 1 heure 52 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 2 heures 58 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 4 heures 4 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 5 heures 36 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 7 heures 8 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 7 heures 45 min
Bourges, 17 oct 2019 (AFP) - Les présidents de département, très offensifs, ont rejeté jeudi à Bourges (Cher) le mode de compensation de la suppression de la taxe d'habitation annoncé par le gouvernement et déploré un manque d'ambition de l'exécutif en matière de décentralisation.

"On nous enlève tout simplement l'autonomie financière, la possibilité de lever l'impôt et d'avoir un rapport avec nos concitoyens sur l'impôt", a martelé le président de l'Assemblée des départements de France, Dominique Bussereau, en ouverture du congrès de l'ADF.

La suppression totale de la taxe d'habitation d'ici 2023 doit être compensée par le transfert aux communes de la part de la taxe sur le foncier bâti qui revenait aux départements, soit environ 14,5 milliards d'euros annuels, ces derniers recevant pour leur part une part de TVA.

Très présent depuis la rentrée lors des congrès d'élus locaux, le Premier ministre Edouard Philippe n'est pas invité à Bourges, où plusieurs membres du gouvernement, dont la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, doivent cependant s'exprimer en clôture vendredi.

Le gouvernement a garanti que chacune des collectivités concernées par la réforme sera compensée "à l'euro près", mais pour l'ADF, "le compte n'y est pas". "La TVA est une recette fluctuante", "au fil des années on finit par oublier la compensation, le taux d'inflation, et au bout d'un certain temps ça peut se terminer très mal", fait valoir M. Bussereau (ex-LR).

La demande des départements d'un relèvement du plafond des frais de notaire (DMTO) pour accroître leurs ressources a par ailleurs été rejetée par le gouvernement, qui rappelle l'objectif de baisse des prélèvements qu'il s'est fixé. Un refus très mal perçu par les présidents de départements.

"La TVA est une bonne piste", fait-on valoir de source gouvernementale. Les régions ont obtenu en 2016 une part de TVA, qui progresse en moyenne de 3% par an, pour compenser la dotation globale de fonctionnement de l'Etat (DGF) et en sont satisfaites, souligne-t-on.

- Frictions sur la décentralisation -

"Que veut faire le gouvernement ? Utiliser la TVA, qui est un impôt national dynamique pour essayer de payer des dépenses sociales nationales dynamiques" -comme les allocations individuelles de solidarité (AIS) et le RSA- a résumé mercredi Sébastien Lecornu, le ministre chargé des Collectivités territoriales.

Les tensions restent vives sur le sujet en dépit des rencontres ces dernières semaines entre l'exécutif et les représentants des départements.

Autre sujet de friction avec l'exécutif : la nouvelle étape de décentralisation annoncée pour 2020.

"Le mot décentralisation a du mal à passer dans les gosiers ministériels", déplore le président de l'ADF, qui plaide pour "une franche décentralisation par laquelle l'Etat se concentre sur ses missions régaliennes mais sort des missions de la vie quotidienne pour lesquelles sa présence n'est plus nécessaire".

Comme il l'avait fait lors du congrès des régions, début octobre à Bordeaux, le président du Sénat Gérard Larcher a proposé aux élus d'écrire le projet de décentralisation avec l'ensemble des groupes politiques du Sénat, pour le confronter ensuite au texte du gouvernement.

"Il faut qu'on écrive ensemble le projet pour la nouvelle génération de la décentralisation", a-t-il lancé. "Qu'on ne l'écrive pas contre l'Etat ou l'exécutif, le temps n'est pas aux guerres de tranchées", a-t-il souligné, mais pour "retrouver un Etat qui est en dialogue avec les territoires".

Le 1er octobre, Edouard Philippe avait indiqué aux représentants des régions que des concertations débuteraient prochainement entre l'Etat et les élus pour réfléchir aux dispositifs à mettre en place dans le cadre du projet de décentralisation.

Publié le 17/10/2019 05:12
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi