En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

04.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

05.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

06.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

07.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > France
Bonnes feuilles

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

il y a 26 min 4 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Covid-19 : la société française face au confinement

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Culture
Il faut que tout change pour que tout change

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

il y a 2 heures 2 min
décryptage > International
Lion-dragon deal

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

il y a 3 heures 2 min
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 4 heures 1 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 5 heures 6 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 5 heures 50 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 18 heures 46 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus

il y a 1 heure 13 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Crise du coronavirus aux Etats-Unis : une mise à l’épreuve des valeurs fondamentales de la société américaine

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Economie
Effet boule de neige

Covid, moins d'habits, plus de chômage !

il y a 3 heures 27 min
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 5 heures 21 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 18 heures 19 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 19 heures 10 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 1 jour 3 heures
Paris, 18 sept 2019 (AFP) - Face à la "prise en charge catastrophique" des patients en santé mentale, deux députées appellent à "sortir enfin la psychiatrie de l'hôpital" en "redéployant 80%" du personnel de cette filière "au bord de l'implosion" vers la ville "à l'horizon 2030", dans un rapport dévoilé mercredi.

"Retard au diagnostic beaucoup trop important", "sur-occupation des lits" de psychiatrie représentant un "fléau pour les patients comme pour les soignants", recours croissant "à l'hospitalisation sans consentement"... L'organisation territoriale de la psychiatrie est "tout à la fois inefficiente et inefficace", estiment Martine Wonner (LREM) et Caroline Fiat (LFI), rapporteuses d'une mission d'information sur le sujet.

"Le constat est peut-être encore plus catastrophique que ce que nous avions imaginé", a déploré devant la presse Mme Wonner, psychiatre de formation.

"C'est encore plus accablant que dans les Ehpad (maisons de retraites médicalisées)", a abondé Mme Fiat, ancienne aide-soignante.

"Le nombre de lits d'hospitalisation en psychiatrie par habitant a diminué de moitié depuis les années 1990", rappelle leur rapport. Mais les structures qui se sont développées parallèlement en ville "ne permettent pas de répondre à la demande croissante" de soins, les centres médicopsychologiques (CMP) étant "partout saturés", tandis que l'attente pour "le premier rendez-vous avec un psychiatre peut atteindre trois mois, et parfois bien plus".

Conséquence, "les patients n'ont d'autre solution que les urgences, puis d'être hospitalisés, alors que la crise aurait pu être évitée".

"Si les revendications des personnels hospitaliers" illustrées par plusieurs grèves depuis l'an dernier (Amiens, Rouen, Le Havre, etc.) "en faveur de plus de lits sont parfaitement compréhensibles, (...) la réponse ne se trouve pas dans l'hôpital mais en dehors", jugent-elles.

"Il est urgent de déployer des moyens importants sur les structures extra-hospitalières, qu'elles soient sanitaires, sociales ou médico-sociales", font-elles valoir, plaidant pour "le développement massif d'équipes mobiles" et "de structures d'amont et d'aval".

"Au terme d'une dizaine d'années (...) 80% des moyens de l'hôpital psychiatrique" devraient être déployés "sur l'ambulatoire", estiment les députées.

Elles sont toutefois en désaccord sur un point: Caroline Fiat souhaite une augmentation du nombre de lits et de soignants à court terme à l'hôpital, "une nécessité absolue" selon elle, quand Mme Wonner réclame "un moratoire sur l'ouverture de lits" pour ne pas "encore perdre 30 ans" en finançant "des murs" plutôt que "des soins".

Les députées proposent en outre la création d'une "agence nationale en charge des politiques de santé mentale" semblable à l'Institut national du cancer.

En réponse à la crise du secteur, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a nommé en avril le professeur Frank Bellivier délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie, et promis une "refonte" du financement de la psychiatrie à partir du budget de la Sécurité sociale 2020.

Publié le 18/09/2019 05:59