Sydney, 15 août 2019 (AFP) - La décision sur l'appel du cardinal australien George Pell de sa condamnation pour agressions sexuelles contre des enfants de choeur sera rendue le 21 août, ont annoncé jeudi des responsables judiciaires.

Le cardinal Pell, 78 ans, ancien numéro trois du Vatican, a été condamné en mars dernier par la justice australienne à six ans de prison après avoir été déclaré coupable d'avoir agressé sexuellement deux enfants de choeur dans les années 1990.

Il a interjeté appel en juin et trois juges de la Cour suprême de l'Etat australien de Victoria délibèrent depuis sur cette affaire.

Les juges peuvent décider de rejeter l'appel, d'ordonner un nouveau procès ou d'acquitter George Pell, le plus haut responsable de l'Eglise catholique condamné pour pédophilie.

Le cardinal a été déclaré coupable d'avoir agressé deux enfants de choeur, l'un en 1996 et l'autre en 1997, après la messe du dimanche dans la cathédrale St Patrick de Melbourne, dont il était alors l'archevêque.

Ses avocats ont présenté 13 objections concernant sa condamnation, déclarant qu'il était "physiquement impossible" que les faits allégués aient été commis par le prélat dans une cathédrale bondée.

Les avocats ont émis des doutes sur de nombreux points allant de la chronologie des incidents présumés après la fin de la messe à la possibilité matérielle pour George Pell d'avoir commis les gestes sexuels dont il est accusé dans l'encombrante tenue sacerdotale dont il était vêtu alors qu'il venait de célébrer l'office religieux.

L'appel soutient que le procès contre George Pell était déraisonnablement dépendant du témoignage d'une seule personne - l'autre victime présumée étant décédée en 2014 - et qu'il n'est pas parvenu à prouver la culpabilité du religieux au delà d'un doute raisonnable.

Les procureurs, pour leur part, ont déclaré que la condamnation de George Pell était "incontestable".

On s'attend à ce que la partie qui perdra l'appel, quelle qu'elle soit, se tourne vers la Haute Cour, la plus haute juridiction d'appel australienne.

Depuis sa condamnation, le cardinal Pell a été relevé de sa fonction de responsable financier du Vatican et a perdu sa place dans ce qu'on appelle le C9, le groupe de neuf cardinaux qui constitue de facto le cabinet du pape François et son groupe rapproché de conseillers.

Le Vatican a ouvert sa propre enquête sur les faits dont le cardinal Pell est accusé par la justice australienne. Si sa condamnation est confirmée, cela pourrait entraîner son exclusion du statut de prêtre.

Publié le 15/08/2019 02:12
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

03.

4 millions de dollars : c'est ce que gagne chaque heure la famille la plus riche du monde

04.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

05.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

06.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

07.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

06.

Brexit / élections italiennes : l’automne à risque qui attend l’Europe