Khartoum, 15 mai 2019 (AFP) - Le Conseil militaire au pouvoir au Soudan a suspendu mercredi les discussions sur la transition politique jusqu'au démantèlement des barrages routiers érigés par les manifestants hors du lieu du principal sit-in à Khartoum, ont indiqué à l'AFP des chefs de la contestation.

Les barrages dans des rues passantes de la capitale soudanaise ont provoqué lundi et mercredi des frictions entre forces de l'ordre et manifestants. Cinq civils et un militaire ont été tués par balle lundi et au moins huit personnes ont été blessées mercredi lorsque des forces de l'ordre ont tenté de démanteler ces barricades, selon des témoins.

"Le Conseil militaire a suspendu les discussions. Ils nous ont demandé de démanteler les barrages dans certaines parties de la capitale", a déclaré Rachid al-Sayed, porte-parole de l'Alliance pour la liberté et le changement (ALC), fer de lance du mouvement de protestation.

Il faisait référence aux barricades érigées ces derniers jours par les manifestants dans de grandes avenues proches du sit-in permanent face au QG de l'armée.

"Le Conseil militaire nous a dit que les manifestants doivent démanteler les barricades et réintégrer le principal sit-in" où les manifestants campent depuis le 6 avril, selon la même source.

Un autre leader des protestataires Ahmed al-Rabie a confirmé la demande de suspension des militaires.

"Le Conseil militaire nous a contactés pour dire qu'il ne reprendra les discussions qu'après le démantèlement des barrages", a-t-il dit.

Le Conseil et l'ALC étaient supposé négocier mercredi soir les derniers points d'un accord sur les institutions de la période de transition, à savoir la composition d'un Conseil souverain. Cet organisme, un cabinet et une assemblée législative devaient préparer le pays, sur une période de transition de trois ans, à un transfert du pouvoir aux civils.

Publié le 15/05/2019 10:15
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

06.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

07.

Risque terroriste : British Airways et la Lufthansa suspendent des vols vers l'Egypte

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques