Bogota, 15 mai 2019 (AFP) - La justice colombienne a ordonné mercredi la "libération immédiate" d'un ancien chef de l'ex-guérilla Farc, Jesus Santrich, sous le coup d'une demande d'extradition des Etats-Unis pour trafic de drogue.

La Juridiction spéciale de paix (JEP), chargée de juger les crimes du conflit armé en Colombie, "applique la garantie de non-extradition à Seuxis Paucias Hernandez", le vrai nom de Santrich, et "ordonne au parquet sa libération immédiate", a annoncé la JEP sur Twitter.

Jusqu'ici, la JEP avait suspendu son extradition faute de preuves suffisantes.

Dans la foulée, le procureur général de Colombie Néstor Humberto Martinez a présenté sa démission pour protester contre la décision de la JEP avec qui les tensions étaient notoires depuis plusieurs mois.

"Ma conscience et mon attachement à l'Etat de droit m'interdisent (de libérer Jesus Santrich), c'est pourquoi j'ai présenté ma démission de manière irrévocable de mon poste de procureur général de la nation", a déclaré Martinez lors d'une allocution à Bogota.

La décision adoptée par la JEP "défie l'évidence (et les preuves) apportées par les Etats-Unis (...), les preuves sont concluantes, indéniables", a ajouté Martinez, avocat de renom de 65 ans, qui a appelé les Colombiens à manifester.

En parallèle, depuis fin 2018, les appels à la démission de Néstor Humberto Martinez se multiplient: son nom était alors apparu dans des médias colombiens qui avaient révélé ses liens avec le scandale de corruption Odebrecht, du nom du géant brésilien du BTP, qui éclabousse tout le continent.

Selon ces révélations, Martinez, qui était alors l'avocat de la société de services financiers Corficolombiana, elle-même associée d'Odebrecht en Colombie, était au courant des irrégularités du groupe de construction et ne les a pas dénoncées.

Odebrecht a distribué pendant plus d'une décennie un total de 788 millions de dollars dans une dizaine de pays latinoaméricains pour remporter des contrats, selon le ministère américain de la Justice (DoJ). Le groupe a admis avoir versé 32,5 millions de dollars de pots-de-vin rien qu'en Colombie.

Âgé de 52 ans et malvoyant, Jesus Santrich, négociateur de l'accord de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), aujourd'hui désarmées, avait été arrêté en avril 2018 à la demande de la justice américaine, qui l'accuse de conspiration pour l'envoi de 10 tonnes de cocaïne aux Etats-Unis entre juin 2017 et avril 2018.

Selon les Etats-Unis, il s'est donc livré au trafic de drogue après la signature de l'accord de paix fin novembre 2016. Lui se défend et parle d'un "montage".

Ce pacte octroie des bénéfices judiciaires aux anciens acteurs du conflit armé qui avouent leurs crimes et dédommagent les victimes, et prévoit qu'aucun chef de l'ex-guérilla ne soit extradé pour des actes commis avant sa signature.

Le parti Farc n'a cessé de dénoncer les accusations portées contre Jesus Santrich, les qualifiant de "montage juridique" et exigeant sa libération.

Cette affaire a suscité un malaise parmi les anciens rebelles et obscurci la mise en oeuvre de l'accord de paix, qui a mis fin à une confrontation armée de plus d'un demi-siècle entre l'Etat colombien et la plus ancienne guérilla du continent américain.

Publié le 15/05/2019 10:13
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

06.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

07.

Risque terroriste : British Airways et la Lufthansa suspendent des vols vers l'Egypte

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques