Caracas, 15 avr 2019 (AFP) - Le Venezuela a accusé lundi Ottawa d'accompagner l'"aventure belliciste" du président américain Donald Trump, après que le Canada, qui reconnaît l'opposant Juan Guaido comme président par intérim, a annoncé de nouvelles sanctions contre de hauts responsables du gouvernement de Nicolas Maduro.

"En accompagnant l'aventure belliciste et criminelle de Donald Trump contre le Venezuela, le Premier ministre (Justin) Trudeau retire au Canada sa nature d'acteur fiable dans le dialogue", a estimé le ministère des Affaires étrangères vénézuélien dans un communiqué.

Le gouvernement de Nicolas Maduro rejette "catégoriquement" cette nouvelle salve de sanctions d'Ottawa et accuse le Canada d'avoir "jeté le masque".

"L'alliance avec des criminels de guerre qui ont déclaré leur intention de détruire l'économie vénézuélienne afin d'infliger des souffrances au peuple et de piller les richesses du pays met en évidence l'attitude hypocrite du gouvernement d'Ottawa dans sa préoccupation factice pour les droits de l'homme", a encore réagi la diplomatie vénézuélienne.

Ces nouvelles sanctions visent 43 personnalités "responsables de la détérioration de la situation au Venezuela", hauts responsables du gouvernement Maduro ou gouverneurs régionaux, selon la ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland. Elle a justifié ces mesures par les "actions antidémocratiques du régime Maduro".

Les sanctions consistent en un gel des avoirs des personnes visées et une interdiction d'effectuer des transactions avec le Canada. Elles s'ajoutent à des mesures déjà prises par Ottawa à l'encontre de 70 autres responsables vénézuéliens.

Le Canada, tout comme les Etats-Unis et une cinquantaine de pays, a reconnu le chef de file de l'opposition Juan Guaido comme président par intérim du pays latino-américain. Le gouvernement de Nicolas Maduro voit dans le geste de Juan Guaido une tentative de coup d'Etat soutenue par Washington.

Le Canada fait partie avec 13 pays latino-américains du Groupe de Lima créé pour promouvoir une issue à la crise au Venezuela. Ces pays ne reconnaissent pas le deuxième mandat de Nicolas Maduro entamé le 10 janvier.

Lors d'un réunion lundi, le Groupe de Lima a appelé les Nations unies à "prendre des mesures" pour éviter une escalade de la crise au Venezuela et garantir une aide humanitaire aux migrants.

Le Venezuela traverse une profonde crise politique et économique. Plus de 2,7 millions de Vénézuéliens ont quitté le pays depuis 2015, selon l'ONU, fuyant les pénuries, aggravées par des pannes d'électricité à répétition.

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une chute du PIB de 25% cette année au Venezuela, ainsi qu'une hyper-inflation de 10.000.000% et un taux de chômage de 44,3%.

Publié le 16/04/2019 01:39
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
05.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
Un sondage bénéfique pour Dominique de Villepin?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
06.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux